0 Shares 86 Views

Festival du film musical au cinéma Le Capitole

Le Festival du Film Musical met les petits plats dans les grands : animations, conférences, karaoké et même avant-première ponctueront la programmation que propose le cinéma le Capitole en partenariat avec la ville.

La soirée d’ouverture du festival sera dédiée à la projection en avant-première
du biopic consacré à Judy Garland, Judy de Rupert Goold. L’histoire d’une
femme, fatiguée par une vie consacrée aux projecteurs et au tourbillon
hollywoodien. Elle est reconnue notamment pour son interprétation de Dorothy
dans l’un des grands classiques américains : Le Magicien d’Oz. Le festival rendra hommage à cette grande actrice en diffusant ce chef d’œuvre du cinéma musical le dimanche après-midi, lors du dernier jour des festivités.

Si le film musical nous mène vers des contrées merveilleuses, il peut puiser son inspiration dans la réalité. En se réappropriant des morceaux populaires comme dans Mamma Mia !, ou en mettant en scène l’histoire de musiciens à l’image de A Hard Day’s Night interprété par les Beatles. Dans cette comédie déjantée, les membres du groupe jouent leur propre rôle. Une course folle est engagée, sous le regard de la caméra de Richard Lester, pour retrouver Paul McCartney et son grand-père avant une représentation télévisée. Diffusé samedi 1er février, le film sera introduit par Pierre Espourteille, spécialiste des Fab Four.

Pour l’occasion, le conférencier révèlera une multitude d’anecdotes et de secrets sur l’un des quatuors les plus célèbres de l’histoire du rock. De nombreux rendez-vous sont donc donnés aux spectateurs pour célébrer le cinéma musical : soirée karaoké lors de la projection de Mamma Mia ! de Phyllida Lloyd, atelier d’éveil musical pour les enfants de deux à quatre ans suivi du film Le Criquet de Zdenek Miler, buffet indien durant l’entracte de Bajirao Mastani, de Sanjay Leela Bhansali… Des pavés parisiens des années 1910 dans les Aristochats, au parquet de danse de Dirty Dancing, en passant par la petite église de Los Angeles où fut tourné Amazing Grace, documentaire sur l’enregistrement de l’album du même nom d’Aretha Franklin, c’est un voyage unique à travers l’espace-temps du cinéma musical qui est proposé.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare
Spectacle
152 vues

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare

Julie Deliquet et son collectif In Vitro se saisissent aujourd’hui d’un scénario de cinéma pour l’incarner au théâtre dans un espace bi-frontal ouvert à toutes les émotions et aux spectateurs. Dans une grande maison de famille, parents et enfants...

Marina Cars aux Sentier des Halles
Agenda
50 vues

Marina Cars aux Sentier des Halles

Voici bon nombre de questions cruciales auxquelles Marina tentera de vous répondre. Le public peut-il dormir pendant un spectacle ? Est-ce que c’est mieux un médecin qui s’appelle Robert ou Roberto ? Faut-il laver ses soutiens-gorge fréquemment ? Y’...

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth
Agenda
55 vues

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth

2020 marquera le 10ème anniversaire de la galerie Mathgoth qui a décidé de débuter l’année sous les auspices de 11 peintres à la technique incroyable et dont les œuvres flirtent en permanence avec l’hyperréalisme. D’où le titre évocateur de...