0 Shares 723 Views

Filigrane, la nouvelle exposition personnelle de Ërell à la galerie Magnetic ArtLab

11 février 2020
723 Vues

C’est en écho à sa performance sur Le M.U.R de Bordeaux qui se tiendra du 12 au 15 février que l’artiste Ërell s’inscrira dans la continuité de son travail d’atelier sur la mise en valeur des qualités plastiques des matériaux qu’il affectionne tel que le bois, les métaux ou encore le béton.

L’artiste utilisera un glossaire formel conçu pour la rue afin de créer des jeux de plein et de vide, de formes et de contre formes, de variation d’échelle, d’approche qui pourraient s’apparenter à des jeux typographiques.

Ces motifs qui constituent son écriture, sa signature, et avec lesquels il crée des compositions parfois organiques, et toujours géométriques avec une recherche d’équilibre, lui permettent de souligner l’aspect vivant, imprécis, et sensible des supports qu’il fabrique et sur lesquels il peint.

À propos de Ërell

Artiste et designer, Ërell expérimente au grand jour une forme d’appropriation éphémère de l’espace urbain. Son travail est issu du graffiti. Le module qu’il emploie aujourd’hui résulte du fractionnement d’une forme géométrique simple, l’hexagone, elle même issue d’une schématisation de son tag. De cette pratique, il retient l’automatisme du geste, l’énergie qui transforme la typographie en emblème visuel, en logo, modulable et adaptable, mais également le caractère viral, vivant de la multiplication du motif. À l’image des tags qui grouillent sur les murs de la ville et lui donne vie, le module de Ërell se démultiplie afin de générer une infinité de motifs «moléculaires» et de compositions géométriques qui interagissent avec l’architecture ou le mobilier urbain. En envahissant sporadiquement les espaces publics dans lesquels il intervient, il veut modifier l’appréhension qu’ont les passants de l’espace urbain et les invite à chercher au détour des rues des signes disséminés sur leur passage.

Venez à la rencontre de l’artiste du 12 au 15 février pour suivre l’évolution de l’œuvre et photographier sa performance au M.U.R de Bordeaux.

Cette initiative est soutenue par la ville de Bordeaux et le fabricant de peinture Unikalo.

Vernissage le samedi 15 février à partir de 18h30

Suivez-les sur FaceBook

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

La Chambre Lamoureux interprète les Concertos Brandebourgeois de Bach à la Salle Cortot
Agenda
49 vues

La Chambre Lamoureux interprète les Concertos Brandebourgeois de Bach à la Salle Cortot

La Chambre Lamoureux interprète quatre des célèbres Concertos Brandebourgeois de Jean Sébastien Bach. Quatre monuments préclassiques écrits en mode majeur, à la variété de formes éblouissante qui illustrent une période de foisonnement joyeux pour le compositeur. Conçus dans des...

La galerie Chloé Salgado vous invite à découvrir “Softspots”, la deuxième exposition personnelle de Julian Simon
Agenda
89 vues

La galerie Chloé Salgado vous invite à découvrir “Softspots”, la deuxième exposition personnelle de Julian Simon

La galerie Chloé Salgado vous invite à découvrir Softspots,  la deuxième exposition personnelle de Julian Simon, jusqu’au 19 février prochain.  Né en 1994 à Cologne, Julian Simon vit à Berlin, où il étudie à l’Académie des Beaux-Arts Weißensee depuis...

Le Centre Wangari vous invite à découvrir les photographies de Anthea Spivey dans son exposition “Les Lutteurs”
Agenda
84 vues

Le Centre Wangari vous invite à découvrir les photographies de Anthea Spivey dans son exposition “Les Lutteurs”

Le Centre Wangari est heureux de vous convier au vernissage de sa première exposition de l’année 2022, Les lutteurs, consacrée à la jeune photographe documentaire Anthea Spivey. Anthea Spivey est une jeune photographe documentaire d’origine australienne/néo-zélandaise. Après avoir vécu une...