0 Shares 300 Views

“Fou d’bar Club”, l’exposition de Madame à la Galerie Artistik Rezo

21 novembre 2022
300 Vues

“La plus belle des histoires n’est pas forcément la plus sensationnelle, celle que l’on nous donne à voir mais plutôt celle qui se joue dans l’obscurité, et qui, plus que se montrer se découvre avec le temps, l’amour, la patience ou même l’alcool…”  La Galerie Artistik Rezo invite Madame pour son exposition “Fou d’bar Club”. Une exposition visible du 9 décembre au 14 janvier. 

Diplômée en Lettres, comédienne et scénographe, Madame s’est très vite redirigée vers les arts plastiques, la sculpture, la peinture, puis progressivement le collage.

Madame déconstruit l’iconographie ancienne avec divers matériaux d’époque pour parler d’aujourd’hui. Articulant son travail de collage entre texte et image, elle construit en atelier des petits formats, sortes de petites scènes en volume, qu’elle transpose ensuite en grandes affiches pour les apposer dans la rue. Un parcours de l’intime au public qui n’est pas sans rappeler l’essence même du théâtre.

« J’ai toujours été touchée par les petites histoires, bien plus que par la grande qui m’est toujours apparue comme étrangère, impalpable. Peu de lieux ont la capacité propre de relier tous ces petits bouts d’histoires « dérisoires », « négligeables », pour en changer leur nature et les rendre essentiels.

À mettre en lumière des petits riens pour en faire parfois de grands lendemains, comme de gros maux de têtes, les bars (re)écrivent l’histoire comme le monde (en tous les cas le mien).

Cette agora dans laquelle on se retrouve pour discuter le fonctionnement des choses et pour laisser parler au fur et à mesure que le temps s’égrène celui ou celle que nous sommes vraiment.

Je crois que c’est cela que je tente de faire avec cette exposition, mettre en lumière de toutes petites choses pour tenter d’en extraire un peu de poésie, et surtout pour souligner l’importance des petits riens parce que c’est souvent là que tout se joue.
Il s’agit sans doute de montrer que la plus belle des histoires n’est pas forcément la plus sensationnelle, celle que l’on nous donne à voir mais plutôt celle qui se joue dans l’obscurité, et qui, plus que se montrer se découvre avec le temps, l’amour, la patience ou même l’alcool…»

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Reporters sans frontières #71 : 100 photos de Brassaï pour la liberté de la presse
Agenda
41 vues

Reporters sans frontières #71 : 100 photos de Brassaï pour la liberté de la presse

Il y 30 ans, RSF publiait le premier numéro de sa collection 100 photos pour la liberté de la presse. Cartier-Bresson, Lartigue, Doisneau, Ronis, Capa et beaucoup d’autres icônes de la photographie du XXe siècle se sont succédées à...

Wangari Fait son Cirque, le spectacle inédit au Centre Wangari
Agenda
51 vues

Wangari Fait son Cirque, le spectacle inédit au Centre Wangari

Le vendredi 16 décembre 2022, le Centre Wangari ouvre ses portes aux publics et aux artistes pour une grande fête autour des arts du cirque à travers son événement hivernal circassien Wangari Fait son Cirque ! Des artistes circassiens...

“Le Dindon”, adapté et mis en scène par Philippe Person au Lucernaire
Agenda
50 vues

“Le Dindon”, adapté et mis en scène par Philippe Person au Lucernaire

Si tu me trompes, je te trompe ! À partir de cette phrase, Feydeau met en place avec génie un hilarant jeu de dominos autour de son thème favori : l’adultère. Deux jeunes femmes jurent de prendre un amant...