0 Shares 186 Views

Jeanne Ferron vous raconte l’histoire de Juliette et de son Roméo, aux Trois Baudets !

Orianne JOUY 29 avril 2019
186 Vues

Venez écouter Jeanne Ferron, le 17 mai lors du Festival Contes en Caval aux Trois Baudets.

Deux adolescents qui s’aiment et qui meurent… La peur d’être séparés par leurs familles ennemies les conduit à s’unir dans la mort. Cette tragédie devenue mythique, nous inspire cependant de l’espoir. Les forces du bien l’emportent, les familles se réconcilient, au prix de deux vies sacrifiées. Un des personnages de la pièce de Shakespeare, va vous conter cette histoire : une bonne-femme, appelée la Nourrice de Juliette, et portée sur scène par Jeanne Ferron.

Jeanne Ferron nous emmène avec humour et tendresse dans son univers singulier, quelque peu déjanté, construit d’histoires extraordinaires. Parfois timide, parfois extravertie, elle rit beaucoup, le public autant ! Jeanne Ferron est une artiste attachante qui ne laisse pas indifférent.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Afaina de Jong : virée entre art et architecture
Art
262 vues
Art
262 vues

Afaina de Jong : virée entre art et architecture

L’architecte néerlandaise Afaina de Jong et son studio AFARAI travaillent sur les connexions entre les gens et les mouvements culturels traditionnellement peu représentés par l’architecture dans un contexte de villes en mutation où chacun a un rôle à jouer....

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel
Agenda
181 vues
Agenda
181 vues

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel

Une soirée organisé par “la Galerie”. Sous l’impulsion de son directeur artistique Gwenaël Billaud, la Galerie a su depuis imposer un nouveau concept de soirées investies par l’art moderne et contemporain, dans le cadre desquelles participent performeurs, artistes, DJs,...

René Urtreger Trio au Sunset Sunside
Agenda
54 vues
Agenda
54 vues

René Urtreger Trio au Sunset Sunside

Dans le petit monde du jazz, on l’appelle parfois le « roi René ». Comme en écho lointain de ce comte de Provence du XIVe siècle qui préférait les arts florissants des lettres et la compagnie des gens d’esprit...