0 Shares 221 Views

Joseph Vitta. Passion de collection – Palais Lumière Evian

19 décembre 2013
221 Vues
Jules Chéret, Portrait du baron Vitta

Joseph Vitta. Passion de collection

Du 15 février au 1er juin 2014
Tous les jours de 10h à 19h, sauf le lundi, de 14h à 19h

Plein tarif : 10 € // Tarif réduit : 8’€ // Gratuit pour les enfants de moins de 10 ans, les groupes scolaires, UDOTSI, Léman sans fron4ère et les journalistes

Palais Lumière
Quai Albert Besson
74500 Evian

www.ville-evian.fr

Du 15 février au 1er juin 2014

Joseph Vitta (1860-1942) fut une personnalité d’exception qui marqua son époque en me-ant sa fortune et son énergie au service de lart. Il fut un collectionneur important à la charnière du XIXème et du XXème siècle, quoique son nom soit bien oublié de nos jours, y compris des spécialistes de l’histoire des collections.

Collectionneur, commanditaire, donateur et mécène de Rodin, son existence fut liée à la volonté de rassembler une collection prestigieuse, de contribuer à l’épanouissement des arts décoratifs et d’œuvrer autant à sa postérité qu’à celle de ses artistes préférés : Chéret, Delacroix, Bracquemond, Charpentier, Besnard et Rodin. Il avait réuni en deux décennies plus d’un millier d’objets dune très grande variété comprenant des oeuvres majeures et certaines insolites.

La découverte de ce personnage méconnu et l’idée d’étudier sa collection puis d’enprésenter des éléments au Palais Lumière à Evian en 2014, a pris forme au cours de la préparation de l’exposition « Rodin – Les arts décoratifs », présentée dans ce même Palais Lumière durant l’été 2009. Ce projet a trouvé aussi son origine par la présence à Evian, sur les rives du Léman, de la villa La Sapinière, construite pour la famille Vitta par l’architecte Jean-Camille Formigé à la fin du XIXème siècle.

De nombreux artistes sont intervenus dans la décoration intérieure et extérieure : Félix Bracquemond, Jules Chéret, Alexandre Charpentier, Albert Besnard, Auguste Rodin et Alexandre Falguière.

L’exposition Joseph Vitta présente au Palais Lumière, à Evian, des objets aussi divers que des bustes antiques, quelques tableaux italiens des XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles, plusieurs dessins de Delacroix et de Ingres, un bronze, une pierre, des vases et des dessins de Rodin, des pastels et gouaches de Chéret, des œuvres de Bracquemond et de Besnard, enfin des peintures japonaises de Hokusaï, des peintures chinoises et une partie du rouleau en soie de 16m de long du peintre XuYang représentant une visite d’inspection, vers 1750, de l’empereur Quianlong en Chine du Sud.

[Visuel : Jules Chéret, Portrait du baron Vitta, 1908. Pastel, 65,5 x 45 cm. Collection Musée des Beaux-Arts, Nice. © Ville de Nice, photo Muriel’Anssens]

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
66 vues
Spectacle
66 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
31 vues
Agenda
31 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....