0 Shares 405 Views

La Figuration libre – Château de Bosc, Domazan

5 août 2014
405 Vues
La_Figuration_libre_-_Chteau_de_Bosc_Domazan

La_Figuration_libre_-_Chteau_de_Bosc_Domazan::

La Figuration libre

Du 24 mai au 25 août 2014
Tous les jours, de 10h00 à 19h00

Entrée : 3€

Château de Bosc
RN100
30390 Domazan

art.chateau-de-bosc.com

Du 24 mai au 25 août 2014

L’ALGP, avec la collaboration des galeries AD-Galerie de Montpellier et GZ-Gallery de Paris, présente une exposition de peintures et de sculptures des artistes fondateurs du dernier mouvement d’envergure créé en France: “La Figuration Libre” dans les années 1980.

Robert Combas

Robert Combas est le chef de file de la Figuration Libre, son œuvre se base sur la BD, les graffitis, les magazines et le Rock, aux couleurs méditerranéennes et africaines. Né à Lyon en 1957, il passera son enfance à Sète. Entre à l’école des Beaux-Arts de cette ville, puis Montpellier et enfin celle de Paris. Une grande rétrospective lui est consacrée au musée d’art contemporain de Lyon en 2012. Il vit et travaille à Paris.

Hervé Di Rosa

Hervé Di Rosa est un artiste pluridisciplinaire qui se plaît à innover dans tous les médias. Il s’est allié dans les années 80, avec la nouvelle vague des vedettes américaines, Keith Haring, Rémi Scharp, Basquiat… pour exposer les codes officiels du monde de l’art à coup de marqueurs primitifs sortis du monde de l’enfance avec des graffitis, des monstres dégoulinants et des pin-up. Il a imposé un art frais et populaire, met le feu à tout ce qu’il touche avec une liberté de style et une richesse d’invention libertaire cristallisée dans ce qu’il appelle “l’art modeste”. Il est né à Sète en 1959, vit et travaille à Paris, Mexico, Séville et le monde entier au fil de ses étapes.

François Boisrond

François Boisrond est fasciné par les univers de la BD, du cinéma et la télévision. Il puise les sujets de sa peinture dans une mythologie personnelle. Ses peintures présentent cette particularité de s’articuler en séquences, comparable à une série de photogrammes cinématographiques, associés les uns aux autres sans toutefois qu’aucun sens ne préexiste, qu’aucune dimension narrative ne se vérifie. Né en 1959 à Boulogne-Billancourt, il vit et travaille à Paris.

Rémi Blanchard

Sa peinture, forte d’une iconographie animale, évolue progressivement vers une imagerie populaire et poétique. Né à Nantes en 1958, il décède en 1993.

[Visuel: Robert Combas, The grand prix of the wood horses, 216 x 320 cm. Crédits photo: © Robert Combas]

Articles liés

Un tramway à Jérusalem – Le nouveau film d’Amos Gitaï sort en salles le 24 avril
Agenda
13 vues
Agenda
13 vues

Un tramway à Jérusalem – Le nouveau film d’Amos Gitaï sort en salles le 24 avril

À Jérusalem, le tramway relie plusieurs quartiers, d’est en ouest, en enregistrant leur variété et leurs différences… Cette comédie regarde avec humour des moments de la vie quotidienne de quelques passagers, de brèves rencontres qui se produisent au fil...

l’adieu à la nuit – Un film de André Téchiné avec Catherine Deneuve en salle le 24 avril
Agenda
18 vues
Agenda
18 vues

l’adieu à la nuit – Un film de André Téchiné avec Catherine Deneuve en salle le 24 avril

Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada.  Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu’il lui a menti. Alex se prépare à une...

Mais vous êtes fous – Un film avec Pio Marmaï au cinéma le 24 avril
Agenda
20 vues
Agenda
20 vues

Mais vous êtes fous – Un film avec Pio Marmaï au cinéma le 24 avril

Roman aime Camille, autant qu’il aime ses deux filles. Mais il cache à tous un grave problème d’addiction, qui pourrait mettre en péril ce qu’il a de plus cher. L’amour a-t-il une chance quand la confiance est rompue? [Source...