0 Shares 175 Views

La Fondation Manuel Rivera-Ortiz présente l’exposition collective “Dress Code” jusqu’au 25 septembre

22 juillet 2022
175 Vues

Land of Ibeji © Sanne De Wilde & Bénédicte Kurzen

Dress Code relie une quarantaine d’artistes proposant des regards singuliers sur l’identité et le vêtement dans le monde. L’habit est représentatif d’un aspect identitaire, il peut susciter le désir en sublimant le corps humain, notamment par la parure, mais aussi être révélateur de codes et de normes. Les codes vestimentaires permettent une intégration à la société ou a contrario le rejet, l’émancipation mais aussi la revendication. 

Symbole de la globalisation, la mode, lieu de subjectivation et de désubjectivation, d’intervention et d’aliénation, contribue à l’émancipation sociale et physique. Cette évolution nous questionne sur pourquoi le vêtement est toujours au cœur de la problématique des identités. L’habillement prend toujours le pli d’être marqueur du sexe, de l’âge, du statut social, de la religion, de l’orientation sexuelle, des opinions politiques, de la richesse, de la sous-culture. Tantôt parure, costume, habit de scène ou de culte, les vêtements représentent des identités singulières mais également collectives.

Dress Code pose le regard sur cette relation identité – vêtement à travers notamment les Drag Queen de New York, les jumeaux au Nigéria, les rituels vaudous au Bénin et au Togo, les femmes zapotèques au Mexique, mais aussi par des investigations photographiques personnelles. Entre rites et marqueurs de genre, la vingtaine d’expositions propose un questionnement sur des identités singulières mais également collectives et traite l’habit comme émancipation ou revendication. Fotohaus propose une amplification du programme avec Sein und Schein, être et le paraître ; tout comme Fragiles, projet choral de Tendance floue, habité par les secousses qui traversent notre époque.

Plastic Crowns © Phumzile Khanyile

Les artistes exposés :

Liza AMBROSSIO (1993), Michela BENAGLIA (1980), Delphine BLAST (1981), Robin BLOCK DE FRIBERG (1995), Manon BOYER (1993), Elina BROTHERUS (1972), Daniel CASTRO GARCÍA (1985), Bruno CATTANI (1964), Antonio D’AMBROSSIO (1955), Sanne DE WILDE (1987), Alexandre DUPEYRON (1983), Amin EL DIB (1961), Benoît FERON (1962), Jeanne FRANK (1984), Ching-Yuan HSU (1956), Sara IMLOUL (1986), Phumzile KHANYILE (1991), Bénédicte KURZEN (1980), Lawrence LEMAOANA (1982), Lila NEUTRE (1989), Frédéric NOY (1965), Mathieu RICHER MAMOUSSE (1989), Torsten SCHUMANN (1975), Collectif fiVe, Tendance Floue, artistes ukrainien·ne·s en résidence.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Agenda
131 vues

Les expositions à ne pas manquer à Paris – Septembre 2022

Les expositions signent, elles aussi, leur retour à la rentrée 2022 ! Mardi 9 septembre   André Devambez, Vertiges de l’imagination Du 9 septembre au 31 décembre Petit Palais Av. Winston Churchill – Paris 75008 Dimanche 14 septembre  Miroir...

“La Dérive des Continents” (au sud), le nouveau film de Lionel Baier
Agenda
112 vues

“La Dérive des Continents” (au sud), le nouveau film de Lionel Baier

Le nouveau film La Dérive des Continents (au sud) du réalisateur Lionel Baier sortira en salle le 24 août 2022.  Nathalie Adler est en mission pour l’Union Européenne en Sicile. Elle est notamment chargée d’organiser la prochaine visite de...

Glazart, lieu incontournable de concerts et d’afters à Paris
Agenda
155 vues

Glazart, lieu incontournable de concerts et d’afters à Paris

Glazart s’impose aujourd’hui comme un acteur incontournable de la scène culturelle parisienne, en rassemblant des artistes d’horizons différents avec pour mots d’ordres : la qualité et la diversité. Lieu atypique, Glazart a su transformer en avantage sa position excentrée...