0 Shares 59 Views

Låpsley en concert à la Boule Noire le 29 janvier

14 janvier 2020
59 Vues

L’Anglaise Låpsley annonce une mini tournée en début d’année prochaine et un passage par Paris à La Boule Noire le 29 janvier. Elle nous y présentera These Elements, son nouvel EP sorti le 6 décembre chez XL et dont on a déjà pu voir un premier extrait avec l’excellent My Love Was Like The Rain.

Quatre années, quatre éléments, quatre chansons. Selon les mots propres de Låpsley : “Emotional love, physical desire, depression and self-worth. Everything I’ve gone through in the last four years is in these four songs.”

Produit intégralement par ses soins (et avec l’aide de l’ingénieur « maison » de chez XL, Theo Brown), These Elements est le résultat d’années passées à perfectionner ses talents de composition et d’écriture, comme en témoigne son premier single, My Love Was Like The Rain dont la sortie est accompagnée d’une vidéo signée Camille Summers-Valli.

Låpsley

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare
Spectacle
152 vues

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare

Julie Deliquet et son collectif In Vitro se saisissent aujourd’hui d’un scénario de cinéma pour l’incarner au théâtre dans un espace bi-frontal ouvert à toutes les émotions et aux spectateurs. Dans une grande maison de famille, parents et enfants...

Marina Cars aux Sentier des Halles
Agenda
50 vues

Marina Cars aux Sentier des Halles

Voici bon nombre de questions cruciales auxquelles Marina tentera de vous répondre. Le public peut-il dormir pendant un spectacle ? Est-ce que c’est mieux un médecin qui s’appelle Robert ou Roberto ? Faut-il laver ses soutiens-gorge fréquemment ? Y’...

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth
Agenda
54 vues

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth

2020 marquera le 10ème anniversaire de la galerie Mathgoth qui a décidé de débuter l’année sous les auspices de 11 peintres à la technique incroyable et dont les œuvres flirtent en permanence avec l’hyperréalisme. D’où le titre évocateur de...