0 Shares 218 Views

Le Lac des cygnes au Théâtre des Champs-Élysées

La troupe du ballet de l’Opéra National de Kiev a conquis Paris l’hiver dernier avec Casse-Noisette. Les voici de retour avec un autre grand classique, Le Lac des cygnes.

Le Lac des cygnes est LE ballet classique par excellence, celui qui depuis sa création en 1877 a sans doute connu le plus de représentations et d’entrées au répertoire des plus grandes compagnies à travers le monde. La version dite « classique » de ce ballet, créée en 1894-1895 par Marius Petipa et Lev Ivanov, est le socle de toutes les versions qui suivront, dont parmi les plus connues, celle de Rudolf Noureev.

La version de Valery Kovtun présentée par le Ballet de l’Opéra National de Kiev ne déroge pas à la règle en restant fidèle à l’esprit d’origine. C’est déjà à lui que nous devions la version de Casse-Noisette présentée l’hiver dernier et qui avait permis de découvrir la grande technicité de cette compagnie. L’émotion et l’enchantement, portés par l’une des plus étincelantes musiques de ballet de Tchaïkovski, devraient une nouvelle fois être au rendez-vous.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare
Spectacle
67 vues

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare

Julie Deliquet et son collectif In Vitro se saisissent aujourd’hui d’un scénario de cinéma pour l’incarner au théâtre dans un espace bi-frontal ouvert à toutes les émotions et aux spectateurs. Dans une grande maison de famille, parents et enfants...

Marina Cars aux Sentier des Halles
Agenda
32 vues

Marina Cars aux Sentier des Halles

Voici bon nombre de questions cruciales auxquelles Marina tentera de vous répondre. Le public peut-il dormir pendant un spectacle ? Est-ce que c’est mieux un médecin qui s’appelle Robert ou Roberto ? Faut-il laver ses soutiens-gorge fréquemment ? Y’...

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth
Agenda
39 vues

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth

2020 marquera le 10ème anniversaire de la galerie Mathgoth qui a décidé de débuter l’année sous les auspices de 11 peintres à la technique incroyable et dont les œuvres flirtent en permanence avec l’hyperréalisme. D’où le titre évocateur de...