0 Shares 776 Views

Le Louvre invite Umberto Eco

2 décembre 2009
776 Vues
image_123657_v2_m56577569831238584

Écrivain qui a su atteindre le grand public, mais aussi sémiologue dont les travaux savants sont étudiés dans toutes les universités, essayiste et éditorialiste international, traducteur des auteurs français et anglais du XIXe siècle, spécialiste mondial de James Joyce, grand connaisseur de l’art contemporain, éditeur de quelque deux cents préfaces d’ouvrages sur les artistes les plus célèbres, ami et librettiste de grands musiciens comme Luciano Berio, Umberto Eco est ce qu’on appelait au XVIIe siècle un « honnête homme ». Il est de ces savants qui délaissent parfois leur cabinet non seulement pour comprendre les mutations de leur époque, mais aussi pour y participer, en être un des acteurs. Visiter sa bibliothèque c’est se promener dans la diversité du monde, dans celle des langues et des disciplines, c’est aussi rester coi devant le pan de mur consacré à ses propres oeuvres, qui propose plusieurs centaines d’ouvrages, les siens, traduits dans des dizaines de langues.

Cet éclectisme constitutif de sa personnalité trouve son apogée aujourd’hui avec le thème qu’il a choisi pour ses interventions au Louvre : « la liste ». Ou mieux encore, le « vertige de la liste », vertige et chavirement de l’esprit, tourbillon métaphysique où vous entraînent ces longues « listes » littéraires, artistiques, musicales, qui irriguent l’histoire de l’art et inspirent ses acteurs. D’Homère à Georges Perec en passant par Borges, Rabelais et Flaubert, nombreux sont les écrivains qui ont dressé des listes ou qui ont construit une partie de leur oeuvre à partir d’elles. Et au-delà des auteurs, ce sont des pans entiers de la production artistique qui trouvent leur cohérence dans le concept de listes. Énumérations, répétitions, entassements, accumulations : autant de notions qui existent en peinture, en musique, au cinéma, en littérature, dans les arts vivants et, bien sûr, dans de nombreuses oeuvres du musée.

 

Umberto Eco dresse en quelque sorte la liste des listes et cette double récurrence donne effectivement un vertige dont on n’est pas prêt de se remettre. De nombreux artistes accompagnent l’auteur du Nom de la rose (roman d’ailleurs empli de listes) dans cette virtuose promenade interdisciplinaire. Une liste vertigineuse (comme il se doit) de personnalités pour des événements, lectures, spectacles, concerts, conférences, projections, expositions qu’Umberto Eco a bien voulu organiser pour nous et qu’il marquera de sa présence.

 

 

Mille e tre

Du 7 novembre 2009 au 8 février 2010

 

Musée du Louvre

Aile Denon, 1er étage, salle 33

 

Métro : station Palais-Royal/musée du Louvre

 

Plus d’information sur le site officiel du Louvre

 

 

 

 

 

Articles liés

Découvrez “Routine”, le nouveau clip de Rathur en duo avec la chanteuse Clou
Agenda
62 vues

Découvrez “Routine”, le nouveau clip de Rathur en duo avec la chanteuse Clou

“Le clip Routine qui figure sur mon premier EP vient de paraitre. Je suis très fier de ce morceau enregistré en duo avec la chanteuse Clou. Je le trouve approprié à la couleur automnale qui s’installe. À l’envie de...

Rendez-vous au traditionnel marché de Noël du Collectif ISS
Agenda
58 vues

Rendez-vous au traditionnel marché de Noël du Collectif ISS

Vous recherchez des idées originales pour les cadeaux de fêtes de fin d’année? Le Collectif ISS organise son M-Art-ché ! Des œuvres originales, digigraphies, livres, sculptures… des artistes Stew, Koeurélé, Twopy, Jérôme Billa, Gérard Dumora et un invité spécial...

“Destination de nos lointains” de François Réau : une exposition immersive spatio-temporelle
Art
119 vues

“Destination de nos lointains” de François Réau : une exposition immersive spatio-temporelle

Je vous invite à découvrir l’exposition monographique de François Réau, Destination de nos lointains, exposée à la Fondation Bullukian jusqu’au 30 décembre 2022. Elle s’inscrit dans le programme Résonance de l’édition 2022 de la Biennale d’art contemporain de Lyon...