0 Shares 392 Views

Le Musée Imaginaire – Galerie Lefebvre et Fils

30 juin 2015
392 Vues
museeimaginaire

Le Musée Imaginaire

De Galerie Lefebvre & Fils

Avec Polly Apfelbaum, Jean-Marie Appriou, Lynda Benglis et Katinka Bock

Jusqu’au 31 juillet 2015

Entrée libre

Galerie Lefebvre & Fils
24 rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du bac

www.lefebvreetfils.fr 

Jusqu’au 31 juillet 2015

La galerie Lefebvre & Fils et Patrick Letovsky sont heureux de présenter “Le Musée Imaginaire” qui réunira, entre autres, le travail de Polly Apfelbaum, Jean-Marie Appriou, Lynda Benglis, Katinka Bock ou encore Elizabeth Jaeger.

Empruntant à l’essai d’André Malraux son titre emblématique, cette exposition entend témoigner des mutations récentes de la céramique contemporaine.

Celle-ci suppose un processus de création complexe et subtil qui la rend d’autant plus attrayante pour les artistes exposés. Arlene Shechet porte une attention particulière à l’étape du modelage de l’argile. L’opération est difficile et incertaine puisque le matériau est soumis à la gravité: l’élaboration de chaque sculpture est ainsi une oscillation perpétuelle entre création et destruction.

Faisant parfois apparaître des fissures, les temps du séchage et de la cuisson impliquent également des incertitudes de résultat. Les dimensions de l’accidentel et du hasard déterminent certainement la fascination que les artistes – Jean-Marie Appriou notamment – éprouvent à l’égard du processus de transformation de la matière. La séduction opère aussi au travers des caractéristiques plastiques de la céramique – matériau tactile et charnel – qui en font un excellent moyen d’expression expérimental.

Le malaxage de la pâte est une activité permettant la déambulation de l’esprit dans le cas de Jennie Jieun Lee, ou encourageant la libération du geste chez Lynda Benglis.

museeimaginaire2
Polly Apfelbaum travaille la céramique à la manière du peintre, privilégiant l’étape de vernissage et la création des couleurs; d’autres encore, Thomas Schütte et Elizabeth Jaeger, la façonnent comme le sculpteur.

Entre peinture et sculpture – comme chez Andrew Lord, Calvin Marcus ou dans les Blind Paintings de Claudia & Julia Müller -, la céramique est en soi une source de réflexion favorisant des recherches esthétiques et plastiques approfondies. Elle peut être simultanément surface et volume, ou faire dialoguer l’intérieur et l’extérieur selon une dialectique presque architecturale, en particulier dans les travaux d’Ulrika Strömbäck.

Opérant habituellement une distinction entre l’art conceptuel et l’art plastique, l’art contemporain reconnaît aujourd’hui les oeuvres en céramique comme des sculptures. Cohabitent ainsi des pièces influencées par un modelage ancestral et traditionnel et d’autres développant une réflexion sur la nature même de l’oeuvre d’art.

[source du texte et crédit visuel: communiqué de presse]

Articles liés

Mes 5 films préférés avec Sara Forestier
Cinéma
490 vues
Cinéma
490 vues

Mes 5 films préférés avec Sara Forestier

À l’occasion de la sortie de Roubaix, une lumière, réalisé par Arnaud Desplechin, Lucile Bellan se mouille et détermine, dans l’ordre, son top 5 des meilleurs films interprétés par Sara Forestier. Numéro 5 : Primaire de Hélène Angel Souvent...

Le portrait de Dorian Gray à La Comédie Saint-Michel
Agenda
34 vues
Agenda
34 vues

Le portrait de Dorian Gray à La Comédie Saint-Michel

“Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder” Oscar Wilde Alors que le jeune Dorian Gray pose pour un splendide portrait de lui-même, il est envoûté par les discours hédonistes d’un mystérieux dandy qui l’engage dans un...

La Passe Imaginaire à La Comédie Saint-Michel
Agenda
37 vues
Agenda
37 vues

La Passe Imaginaire à La Comédie Saint-Michel

Drame contemporain d’après l’oeuvre de Grisélidis Réal, écrivaine, peintre et prostituée suisse. La Passe imaginaire, œuvre maîtresse de Grisélidis Réal, écrivaine, peintre et prostituée suisse (1929- 2005), est le fruit d’une correspondance entretenue de l’été 1980 à l’hiver 1991 avec...