0 Shares 143 Views

Le Musée Imaginaire – Galerie Lefebvre et Fils

30 juin 2015
143 Vues
museeimaginaire

Le Musée Imaginaire

De Galerie Lefebvre & Fils

Avec Polly Apfelbaum, Jean-Marie Appriou, Lynda Benglis et Katinka Bock

Jusqu’au 31 juillet 2015

Entrée libre

Galerie Lefebvre & Fils
24 rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du bac

www.lefebvreetfils.fr 

Jusqu’au 31 juillet 2015

La galerie Lefebvre & Fils et Patrick Letovsky sont heureux de présenter “Le Musée Imaginaire” qui réunira, entre autres, le travail de Polly Apfelbaum, Jean-Marie Appriou, Lynda Benglis, Katinka Bock ou encore Elizabeth Jaeger.

Empruntant à l’essai d’André Malraux son titre emblématique, cette exposition entend témoigner des mutations récentes de la céramique contemporaine.

Celle-ci suppose un processus de création complexe et subtil qui la rend d’autant plus attrayante pour les artistes exposés. Arlene Shechet porte une attention particulière à l’étape du modelage de l’argile. L’opération est difficile et incertaine puisque le matériau est soumis à la gravité: l’élaboration de chaque sculpture est ainsi une oscillation perpétuelle entre création et destruction.

Faisant parfois apparaître des fissures, les temps du séchage et de la cuisson impliquent également des incertitudes de résultat. Les dimensions de l’accidentel et du hasard déterminent certainement la fascination que les artistes – Jean-Marie Appriou notamment – éprouvent à l’égard du processus de transformation de la matière. La séduction opère aussi au travers des caractéristiques plastiques de la céramique – matériau tactile et charnel – qui en font un excellent moyen d’expression expérimental.

Le malaxage de la pâte est une activité permettant la déambulation de l’esprit dans le cas de Jennie Jieun Lee, ou encourageant la libération du geste chez Lynda Benglis.

museeimaginaire2
Polly Apfelbaum travaille la céramique à la manière du peintre, privilégiant l’étape de vernissage et la création des couleurs; d’autres encore, Thomas Schütte et Elizabeth Jaeger, la façonnent comme le sculpteur.

Entre peinture et sculpture – comme chez Andrew Lord, Calvin Marcus ou dans les Blind Paintings de Claudia & Julia Müller -, la céramique est en soi une source de réflexion favorisant des recherches esthétiques et plastiques approfondies. Elle peut être simultanément surface et volume, ou faire dialoguer l’intérieur et l’extérieur selon une dialectique presque architecturale, en particulier dans les travaux d’Ulrika Strömbäck.

Opérant habituellement une distinction entre l’art conceptuel et l’art plastique, l’art contemporain reconnaît aujourd’hui les oeuvres en céramique comme des sculptures. Cohabitent ainsi des pièces influencées par un modelage ancestral et traditionnel et d’autres développant une réflexion sur la nature même de l’oeuvre d’art.

[source du texte et crédit visuel: communiqué de presse]

Articles liés

Dinard Film Festival 2018 – 29e édition – Les films en compétitions
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

Dinard Film Festival 2018 – 29e édition – Les films en compétitions

Véritable vitrine d’un cinéma vif et actuel, à la fois pointu et populaire, le Dinard Film Festival tiendra sa 29e édition du 26 au 30 septembre 2018 en proposant une programmation « so british » ! Pendant 5 jours,...

Infidèles, adultère créatif au Théâtre de la Bastille
Spectacle
104 vues
Spectacle
104 vues

Infidèles, adultère créatif au Théâtre de la Bastille

Les collectifs tg Stan et de Roovers enchevêtrent deux textes d’Ingmar Bergman, le scénario Infidèles et l’autobiographie Lanterna magica. Figure centrale parmi les quatre protagonistes, le célèbre cinéaste qui aurait eu 100 ans en juillet dernier, est à la...

Pentti Sammallahti – Maison de la Photographie Robert Doisneau
Agenda
32 vues
Agenda
32 vues

Pentti Sammallahti – Maison de la Photographie Robert Doisneau

Certaines photographies demandent à être regardées face à soi, encadrées et accrochées sur un mur, pour être appréciées à leurs justes valeurs. Pentti Sammallahti tire lui-même ses épreuves avec un talent immense et ses chefs-d’œuvre de nuances (n’ayons pas...