0 Shares 1578 Views

Le street art au féminin pluriel – Colloque international – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

30 octobre 2013
1578 Vues
Le_street_art_au_feminin_pluriel_-_Colloque_international_-_Universite_Paris_1_Pantheon-Sorbonne

Le_street_art_au_feminin_pluriel_-_Colloque_international_-_Universite_Paris_1_Pantheon-Sorbonne::

« Comme le street art est initialement une expression de rue, dans la rue et pour la rue, l’idée reçue est que cette pratique artistique n’est pas pour les femmes, pour peu que, selon l’opinion commune, la rue ne soit pas la place des femmes. Cette idée reçue semble corroborée par le fait que les précurseurs ou les pionniers du street art, que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, sont des hommes (Cornbread, Taki 183, Zlotykamien, Pignon-Ernest, Blek le rat). Elle semble s’appuyer sur l’idée que le graffiti est une pratique « vandale », des mauvais lieux, des mauvais garçons.

Malgré leur persévérance et leur créativité les pionnières (Lady Pink, Miss.Tic) restent encore trop souvent méconnues en regard d’une reconnaissance internationale qui réitère les discriminations de genres. Dans un domaine et un milieu qui se prétend pourtant atypique et qui représente en un sens une contre-culture ouverte à une alternative politique, les femmes continuent de rester mineures : elle ne font pas nombre, elles ne font pas autorité. En un sens le marché de l’art du street art répète le conformisme du marché de l’art traditionnel : priorité aux artistes masculins. Comment se fait-il que cette minorité perdure alors même que bon nombre de femmes artistes ont investi la rue, et ont réfléchi leur liberté ? »

Programme de la journée :  

9h: ouverture de l’amphithéâtre et accueil des auditeurs   

  • Matinée : modératrice Françoise Docquiert

 
– 9h30-10h: Le street art au féminin pluriel : résistances et résilience. // Christophe Genin, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

– 10h-10h30: Les représentations des femmes dans le graffiti révolutionnaire cairote (Representations of Women in Cairene Revolutionary Graffiti) // Georgiana Nicorea, Université de Bucarest, Roumanie // Conférence en anglais avec traduction simultanée. 

– 10h30-11h: Des femmes peignant des femmes : le récit à l’œuvre (Women Painting Women: The Narrative in Action) // Anna Waclawek, Université Concordia, Canada // Conférence en anglais avec traduction simultanée. 

– 11h30-12h: De la séduction quand la femme artiste traite de la femme sujet // Karen Brunel-Lafargue, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

– 12h-12h30: Le Street Art au féminin (Miss Tic, Lady SonP…) : une dimension érotique ? // Jean-Marc Lachaud, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

– 12h45-14h30: pause déjeuner

  • Après-midi : modérateur Christophe Genin  



– 14h30-14h50: Lady Pink , portrait d’une “icône féminine” du graffiti // Romain Perrin, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

– 14h50-15h30: Miss, Madame, Mademoiselle, Elle et le post-graffitisme urbain. Une analyse sociosémiotique // Claudia Attimonelli, Université Aldo Moro de Bari, Italie // Et dialogue avec Madame Moustache, street artiste  

– 15h45-16h15: Casser les codes du genre : vers de nouveaux modèles ? // Kashink, street artiste

– 16h15-17h: Conscience de genre ? // Thom Thom, street artiste, Association Le M.U.R.

– 17h: Pot de l’amitié

Colloque international «Le street art au féminin pluriel»

Modérateurs : Françoise Docquiert (matinée) et Christophe Genin (Après-midi)

Le samedi 9 novembre 2013 de 9h à 17h

Centre St Charles
47, rue des Bergers
75015 Paris
M° Javel André Citroën

Articles liés

Le K-Live Festival vous donne rendez-vous sur les réseaux sociaux
Agenda
72 vues

Le K-Live Festival vous donne rendez-vous sur les réseaux sociaux

À défaut de pouvoir se retrouver dans l’espace public, autour de nouvelles fresques ou dans l’écrin précieux du Théâtre de la Mer, le K-Live a imaginé une semaine de rendez-vous sur ses réseaux sociaux : le K-Live Keep in...

Ritual Inhabitual : “Nos travaux s’inscrivent dans les interstices de différentes disciplines”
Art
120 vues

Ritual Inhabitual : “Nos travaux s’inscrivent dans les interstices de différentes disciplines”

L’art et la science ont en commun de questionner le monde en rendant visible l’invisible. L’association Ritual Inhabitual révèle les fils qui tissent leur réalité artistique, emplie d’une approche scientifique inédite : un résultat d’une puissance esthétique et poétique...

La Galerie Daltra lance une exposition de photographies et d’art urbain
Agenda
68 vues

La Galerie Daltra lance une exposition de photographies et d’art urbain

Dès cet été la Galerie Daltra s’installera dans un nouvel espace à Megève entièrement dédié à l’art contemporain. Divisé en deux parties, ce nouveau local permettra de présenter simultanément une exposition temporaire, et les réalisations des artistes phares de la galerie, axée...