0 Shares 238 Views

Les “Signares” de Fabrice Monteiro sont à découvrir à la galerie Magnin-A jusqu’au 31 juillet

2 juillet 2021
238 Vues

Du 28 mai au 31 juillet 2021, la galerie Magnin-A consacre ses deux espaces d’exposition aux femmes et à la photographie. Alors que le rez-de-chaussée dévoilera Les Drôlesses d’agnès b. le second espace sera quant à lui dédié à la beauté envoutante et au pouvoir des Signares de Fabrice Monteiro.

Au Sénégal, l’émancipation des femmes, le prestige et la richesse se mesurent à la parure. Des coiffures travaillées aux foulards chatoyants et des vêtements sophistiqués, jusqu’aux souliers brodés et le tintement de l’or des bracelets, les femmes sénégalaises utilisent la mode à des fins sociopolitiques et économiques, ainsi que pour célébrer leur propre histoire. Voici tout le propos de la série Signares de Fabrice Monteiro.

Réalisée en 2011 par le photographe belgo-béninois, celle-ci rend hommage à ces femmes d’influences de la Petite-Côte du Sénégal, à l’Ile de Gorée et Saint-Louis dont l’ascension s’est faite au XVIIIe siècle. En 14 clichés, Monteiro révèle l’incroyable destin de cette caste féminine dont le pouvoir occupe encore aujourd’hui une place de premier plan dans les sociétés Saint-Louisienne et Goréenne.

Fabrice Monteiro – Signares #10, St. Louis, 2011 © Fabrice Monteiro, ADAGP Courtesy Galerie MAGNIN-A

Le photographe met en scène ses modèles, vêtus des créations de la sénégalaise Mame Fagueye Ba, dans le décor suranné des vestiges des palais des gouverneurs de Saint-Louis et de Gorée. À travers ses images, Fabrice Monteiro tire un trait d’union entre le passé et le présent et fait le récit de ces femmes qui ont marqué l’histoire de ce pays.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

The Normal Heart : un poignant oratorio
Spectacle
78 vues

The Normal Heart : un poignant oratorio

En 1981, une vague silencieuse commence à faire des centaines de victimes à New York, dans la communauté homosexuelle. Le temps de réaction des scientifiques et des politiques est beaucoup trop long selon l’écrivain et scénariste Larry Kramer, qui...

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire
Agenda
92 vues

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire

“Lorsque j’essaye de travailler, assis devant mon ordinateur, je finis toujours par regarder dehors, par la fenêtre, pour voir ce qu’il se passe… Aussi, je ne sais plus trop ce qui a motivé l’écriture de ce spectacle. À la...

Camille Esteban en concert au Café de la Danse
Agenda
125 vues

Camille Esteban en concert au Café de la Danse

ll y a quelque chose d’irrésistible dans le timbre légèrement éraillé de Camille Esteban : une joie, une promesse, un envol ! L’ex-participante de The Voice sera sur la scène du Café de la Danse le 24 septembre prochain, où...