0 Shares 226 Views

Les Trois Baudets ou la renaissance d’une salle mythique

7 avril 2009
226 Vues
les3baudets

 

Un peu d’histoire

Le théâtre des Trois Baudets devient dès 1948 une extraordinaire pépinière de talents. Pendant deux, trois voire quatre ans, des artistes totalement inconnus viennent s’y produire tous les soirs, qu’ils aient ou non du succès. A travers son petit théâtre, Jacques Canetti donne aux artistes le temps de devenir, tout en leur permettant de vivre (modestement) de leur métier et de se perfectionner chaque soir devant un public curieux et exigeant.
Fin 1962, Jacques Canetti décide de confier l’exploitation des Trois Baudets à Jean Méjean. Il ne reviendra qu’en 1964, pour deux saisons, avec de nouveaux chanteurs, parmi lesquels Maurice Fanon, Jean Arnulf, Brigitte Fontaine et le retour de Félix Leclerc avec le spectacle Le P’tit Bonheur.

Dans les années 1980-90, la salle  accueille les concerts d’Oasis, Blur, Shaggy, Urban Species, Supergrass, Jamiroquaï, Lenny kravitz, La Mano Negra, Jean-Louis Aubert, Les Tétines Noires, Moon Dog, Le Cri de la Mouche ou La Grande Sophie.

En 1998, Charles Aznavour et Pierre Perret alertent la municipalité, sur la situation de l’ancien théâtre, à l’abandon depuis plusieurs années. Dès 2001, l’idée devient une promesse de Bertrand Delanoë : celle de réhabiliter cette salle légendaire.

 

 

3b_scne

Les Trois B aujourd’hui

 

Doté d’une salle nouvelle de 250 places, le lieu propose au public une programmation fidèle à sa réputation passée, révélatrice de la future scène chanson.

Les Trois Baudets est ouvert 300 jours par an, et compte bien redevenir un lieu pilote de la chanson francophone, consacré au développement et à la diffusion de ses jeunes talents émergents, nationaux et internationaux.

Mais pour la nouveauté, les Trois B ont l’ambition d’être également une scène pilote d’écoute et de diffusion du mouvement slam.

 

La programmation des Trois baudets privilégie l’audace et la diversité. Elle reflète son engagement dans la professionnalisation des artistes et le soutien aux professionnels qui les entourent (producteurs de concerts, éditeurs, labels, distributeurs), via l’accompagnement d’artistes, les premières parties et la diffusion
des “Plateaux Trois Baudets”, à travers un nouveau réseau international de la chanson francophone réunissant les professionnels investis dans la création.

 

Julien Bassouls, directeur des Trois Baudets initie au 64 bd de clichy un lieu d’art et d’essai de la chanson, et de la scène slam.

 

(source Lollypopcommunication)

http://www.lestroisbaudets.com/

 

Tel. 01 42 62 33 33


Les Trois Baudets

64 Bd de Clichy

Paris 18ème

Métro Blanche

Bar-restaurant ouvert dès 18h

 

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
58 vues
Spectacle
58 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
30 vues
Agenda
30 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....