0 Shares 683 Views

Maurice Renoma fait son cinéma – Galerie Depardieu – Nice

14 janvier 2019
683 Vues

Loin des frivolités superficielles et des codes esthétiques habituels, Maurice Renoma aime le corps comme substance, l’individu comme énergie, et l’art, il le laisse aux mains du hasard.

Témoin silencieux d’un geste ou d’une posture, Maurice Renoma se cache derrière son appareil photo pour mieux capturer l’imprévisible spectacle où, de contrastes forts et d’absence de couleur, naît une illusion palpable.

Quand ce n’est pas l’eau ou la lumière qui vient métamorphoser ses sujets en créatures mythologiques, c’est l’artiste lui-même qui se charge de détourner la réalité, à l’aide de matières brutes ou du numérique. Créateur de fables, le photographe plasticien ouvre une fenêtre sur les histoires que l’on porte en soi.

Vernissage le jeudi 7 février de 16h à 21h.

À PROPOS DE MAURICE RENOMA

L’histoire de Maurice Renoma est avant tout une histoire de style.
Quand il lance la marque Renoma avec son frère Michel dans les années 60, le succès est explosif. Renoma habille les plus grands : Gainsbourg, Deneuve, Bardot, Warhol, les Stones, James Brown, Dylan, Clapton, Dali mais aussi Lagerfeld, Saint-Laurent, Mitterrand et le roi « Pelé » … Toutes et tous succombent à la Reno-mania.

Précurseur d’un style androgyne et transgressif, Renoma devient à travers le monde l’emblème d’une génération en révolution.
Dès les années 90, Maurice Renoma se passionne pour un nouveau medium : la photographie, lassé des diktats de la photographie de mode et observateur infatigable de ce qui l’entoure. Il invente le concept de Modographie : fusion de « mode » et de « photographie », ses images sont pulsionnelles et reflètent sa créativité et son univers unique.
Maurice Renoma est un agitateur : il aime transformer et mélanger, dans la mode les textiles, les couleurs, les matières, et dans la photo, les hommes, les femmes et les animaux, comme dans sa célèbre galerie de portraits intitulée Mythologies.
Sa curiosité innée le conduit à concevoir un véritable carnet de notes visuelles, une écriture à part entière. Féru de détournements, Maurice Renoma recycle et réinvente ses travaux photographiques, laissant à chacun une liberté de lecture où l’on s’éduque soi-même.
À travers ses clichés, le Modographe innove dans une dynamique autodidacte et une évolution en marge des courants artistiques, mais connectées à notre époque.
À la fois complexe et spontané, réfléchi et instinctif, Maurice Renoma est une personnalité inclassable et insatiable avec un goût certain pour l’expérimentation et la transgression.

Articles liés

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine
Spectacle
49 vues
Spectacle
49 vues

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine

Au croisement des langues et des cultures, le collectif TgSTan et le metteur en scène Tiago Rodrigues donnent naissance à un spectacle poétique et irradiant, qui célèbre la passion en même temps que la littérature. Un moment théâtral de...

YES! TRIO : le premier album studio de trois maîtres du jazz
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

YES! TRIO : le premier album studio de trois maîtres du jazz

Soudés par une amitié de vingt-cinq ans, trois maîtres contemporains du jazz, Ali Jackson (batterie), Aaron Goldberg (piano) et Omer Avital (contrebasse), réactivent avec bonheur la tradition du genre, au sein d’un trio moderne qui magnifie l’esprit du swing...

Tempête en Juin au Théâtre La Bruyère
Agenda
37 vues
Agenda
37 vues

Tempête en Juin au Théâtre La Bruyère

En 1942, dans la France occupée, Irène Némirovsky écrit son roman le plus déchirant, « Suite française ». Il restera inachevé. Le premier tome de ce roman, « Tempête en juin », suit une quarantaine de personnages sur les...