0 Shares 501 Views

Nuit Blanche 2017 #nuitdurefuge Évévement-performance par l’ONG Secours Islamique France

27 septembre 2017
501 Vues
AFFICHE-NUIT-BLANCHE street art
Nuit Blanche 2017 #nuitdurefuge Évévement-performance par l’ONG Secours Islamique France

Samedi 7 octobre 2017
de 19h à 5h

Evenement gratuit et collaboratif

Télécharger l’invitation

Inscription en ligne

Canal Saint-Martin
Mur de Street Art 

9, Quai de Valmy
75010 Paris
M° République ou Jacques Bonsergeant

nuitblanche.secours-islamique.org

fb-nuitblanche.sif

Samedi 7 octobre 2017

A l’occasion de ses 25 ans d’action humanitaire, en France et à l’international, le Secours Islamique France s’associe à Nuit Blanche Paris 2017 avec son projet artistique et engagé hors les murs et propose une œuvre collaborative de street art avec COMBO Culture Kidnapper et une projection géante de création sonore et visuelle “Où trouver refuge aujourd’hui ? ” à partir des regards croisés de photographes engagés sur la route des réfugiés.

Fuir dans l’urgence et tout laisser derrière soi : son quartier, sa maison, ses amis, parfois même sa famille. Où trouver refuge aujourd’hui ? est une question que chaque citoyen et citoyenne que nous sommes peut être amené·e à se poser face à l’actualité qui marque notre époque.

PASSONS LA NUIT BLANCHE A PARIS MAIS « OU TROUVER REFUGE AUJOURD’HUI ? »

Comme des millions de sans-abri, de réfugiés, d’exilés, d’exclus qui le font tout au long de l’année, le Secours Islamique Français vous invite à passer une nuit dans la rue pour comprendre leur parcours. Leur situation pourrait concerner chaque individu, vivant dans une société, en quête éventuelle de refuge. Pour la Nuit Blanche 2017, dans le thème « Faire œuvre commune », le Secours Islamique Français vous propose une performance artistique engagée, une action symbolique pour le droit humain fondamental au refuge.

L’artiste COMBO Culture Kidnapper, performer de street art, concevra une œuvre collaborative en direct et sera accompagné d’une création audiovisuelle géante projetée sur le mur qui dévoile la narration à plusieurs voix d’un exil sans fin, à travers les regards croisés de photographes connus et engagés sur la route des réfugiés :
Isabelle Serro, photographe plusieurs fois primée (Grand Prix Leica 2016) pour son travail réalisé sur les réfugiés.
Sara Prestianni, photographe et chercheuse du réseau euro-africain Migreurop.
Sinawi Medine : photographe érythréen. Après un parcours d’exil de plusieurs années, il s’installe à Nice en 2009.
José Luis Rodriguez Maldonado : Prix National 2010 de la Photographie Colombo-Suisse, pour son travail sur les déplacés forcés en Colombie.
Open Borders – Sguardi Migranti : collectif de photographes italiens qui travaille sur les migrations.

Le public sera ainsi invité à réagir, créer, se mettre dans la peau des populations en mouvement pour comprendre en première personne la situation de ceux forcés de quitter leur maison.

[Communiqué de presse ©SIF]

Articles liés

Métropole au Théâtre de la Reine Blanche, croisements urbains
Spectacle
100 vues
Spectacle
100 vues

Métropole au Théâtre de la Reine Blanche, croisements urbains

Six personnages qui vivent et travaillent dans le grand Paris se croisent et nouent des relations. Pris dans la grande toile d’araignée tissée par les nouvelles politiques urbaines, ils sont les pions d’un puzzle où l’argent est roi. Les...

BOYS – Le nouveau clip des Spang Sisters en ligne le 21 Décembre !
Agenda
36 vues
Agenda
36 vues

BOYS – Le nouveau clip des Spang Sisters en ligne le 21 Décembre !

Les Spang Sisters apparaissent il y a à peu près 250 millions d’années sous la forme d’une entité gazeuse et homogène. Au fil du temps, cette immense masse de vapeur s’est développée jusque dans l’esprit de cinq jeunes garçons, pour les convaincre de...

Le gendre de ma vie – Une comédie de François Desagnat – En salle le 19 décembre
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Le gendre de ma vie – Une comédie de François Desagnat – En salle le 19 décembre

Stéphane et Suzanne sont parents de trois jeunes femmes, le tableau peut sembler idéal mais Stéphane n’a jamais eu de fils et a toujours rêvé d’en avoir… Pour combler cette frustration, il s’accapare ses gendres et en tombe plus...