0 Shares 522 Views

Paris Barbès Tel Aviv à la Comédie St-Martin

14 août 2020
522 Vues

Antoine est un français laïc, trentenaire, aux idées racistes. Chez les étrangers, il n’aime que les suédoises plantureuses et les brésiliennes…

Planté par ses deux colocs, il se voit dans l’obligation d’en trouver deux autres en moins d’une heure, sous peine de se faire expulser de son appartement. Mais quelle n’est pas sa réaction quand il voit Karim, musulman pro palestinien, puis Jonathan, juif sioniste débarquer chez lui… S’ensuit alors une situation explosive… de rires…

Paris-Barbès-Tel Aviv est une comédie à l’humour grinçant, mais jamais méchant, pourfendant le politiquement correct et qui démontre que la tolérance passe par le rire, et que le rire c’est savoir rire des autres en sachant rire de soi. Parce qu’on peut rire de tout, à condition d’être tous ensemble.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

“Disparition”, le nouveau single de l’ovni Cutter
Agenda
146 vues

“Disparition”, le nouveau single de l’ovni Cutter

Le rappeur-chanteur Cutter crée depuis plusieurs années un 
univers où textes et productions baignent dans une poésie 
explicite. En constant clash contre lui-même, tranchant ou plein 
de sensibilité lorsqu’il observe l’erreur humaine, Cutter dépeint 
amours et emmerdes, de sa...

Poulain : “Je préfère faire passer un message de manière subtile”
Art
365 vues

Poulain : “Je préfère faire passer un message de manière subtile”

Rencontre avec Poulain, une artiste peintre issue d’une famille créative où chacun possède un univers artistique bien distinct. Immersion dans son monde poétiquement engagé, entre sujets sérieux et douceur. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis Poulain, artiste...

CLAIRE COURDAVAULT – Le Mur Oberkampf n°327
Agenda
209 vues

CLAIRE COURDAVAULT – Le Mur Oberkampf n°327

Claire Courdavault interviendra sur Le Mur Oberkampf le samedi 15 mai à partir de 10h. Son œuvre recouvrira celle de Quentin DMR. Faiseuse d’images, défaiseuse d’écheveaux, gestatrice de chimères, Claire Courdavault a commencé par le format ténu d’une feuille...