0 Shares 784 Views

Quadrille – Le Funambule Montmartre

6 novembre 2017
784 Vues
quadrille sacha guitry funambule montmartre theatre affiche artistik rezo paris

Après le succès du « Dindon » de Georges Feydeau au Théâtre du Lucernaire, à l’occasion du 80ème anniversaire de la pièce, et 60 ans après la mort de Sacha Guitry en 1957, la jeune « Compagnie du Bonsaï » présente Quadrille de Sacha Guitry.

Carl Herickson, célèbre acteur américain arrive à Paris et se livre à des interviews et des séances d’autographes dans un grand hôtel. Se retrouvent là Philippe de Morannes, célèbre directeur d’un journal en vogue, et Claudine André, journaliste « qui monte », femme d’esprit et d’humour. Au cours de l’interview, ils découvrent que la femme de Philippe, Paulette Nanteuil, comédienne de son état, a confié un petit billet à la vedette américaine, qu’elle a signée du nom de son amie… Claudine André ! Ajoutons à cela une femme de chambre payée pour être indiscrète et commence alors un ballet charmant de mensonges et de promesses, de quiproquos et d’audace au terme duquel chacun de ces quatre protagonistes tiendra une nouvelle place.

quadrille sacha guitry funambule montmartre theatre affiche artistik rezo paris

©Le Funambule 2017

Une pièce joyeuse, invitation à l’amour, à la liberté, dont celle d’aimer et d’être soi-même, en dépit des conventions. L’esprit de Sacha Guitry au service de cette intrigue amoureuse, la rend irrésistible de drôlerie et de profondeur.

Qu’est-ce qu’un couple ? Qu’est-ce que l’amour éternel et la fidélité ? Les acteurs sont-ils des menteurs nés ? Qu’est-ce qu’une star ? Les journalistes sont-ils des voyeurs ? Qui a raison et qui a tort ? Ces ambiguïtés, portées par chacun des personnages, sont au cœur de l’humain et engendrent un rire juste.

Alors non, ici, comme chez tous les génies, pas de morale sur son lit de vertus. À part peut-être une morale provisoire qui porterait au triomphe le droit non au bonheur qui dure mais à la joie que l’on savoure au moment présent, comme on boit une coupe de champagne.

C’est cet esprit de joie qui nous porte ici. Dans un monde fracassé comme le nôtre, nous voudrions, le temps d’un spectacle, proposer cet îlot coloré et gai, non pas dans un divertissement bête et appauvrissant mais avec cette pièce divertissante car brillante, joyeuse car pleine d’esprit.

Nous sommes dans un hôtel, lieu de tous les fantasmes : portes fermées et paravent, alcôve et boudoirs. Petits et grands secrets. Indiscrétions et fausses confidences.

[Source : communiqué de presse]


Articles liés

Portrait de l’artiste Don Mateo par Stéphanie Lemoine
Art
77 vues
Art
77 vues

Portrait de l’artiste Don Mateo par Stéphanie Lemoine

« Tu ne viens pas ici par hasard », prévient d’emblée Don Mateo. La presqu’île de Thau, quartier populaire de Sète, est ce qu’on appelle pudiquement un quartier sensible. Cela sied bien, justement, à la sensibilité de l’artiste, qui joue sa pratique dans la rencontre et le dialogue avec les passants. Au printemps dernier, il était venu […]

« Le triomphe de l’amour aux Bouffes du Nord »
Spectacle
172 vues
Spectacle
172 vues

« Le triomphe de l’amour aux Bouffes du Nord »

Sur un plateau bucolique, Le triomphe de l’amour révèle en réalité les échecs cuisants de l’amour dès lors qu’il se pare de masques et de tricheries. Cette comédie entre soupir désabusé et rire franc plonge le public dans un marivaudage classique. En ouverture de la pièce, le contexte et l’intrigue sont exposés longuement par le […]

Festival Jazz à Vienne 2018 – 38e édition
Agenda
48 vues
Agenda
48 vues

Festival Jazz à Vienne 2018 – 38e édition

Depuis sa création en 1981, sous l’impulsion de Jean-Paul Boutellier, le Festival Jazz à Vienne célèbre l’univers du jazz, cette année pour la 38e fois et pour 16 jours de fête… Devenu une véritable institution, le festival propose aux amateurs ou aux avertis de venir découvrir et partager dans toute la ville des moments festifs […]