0 Shares 546 Views

Que je t’aime – Théâtre du Lucernaire

18 décembre 2018
546 Vues

Quand ton corps sur mon corps, lourd comme un cheval mort.

Jeunes filles, femmes mûres, vieilles dames, toutes les générations se sont adressées aux courriers du coeur des magazines féminins dans les années 50/60. Clémence Massart s’empare de ces lettres et nous offre des tranches de vie, hilarantes, émouvantes, témoignage de ces temps d’avant la pilule, la loi Veil et surtout d’avant 68. Mais pour ce qui est des ignorances et des inquiétudes en matière “d’amour”, peu de choses ont changé. Et ces lettres, venant d’une époque révolue, n’en sont que plus touchantes et plus drôles.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Boule et son nouvel album à l’Auguste Théâtre !
Agenda
206 vues
Agenda
206 vues

Boule et son nouvel album à l’Auguste Théâtre !

Boule nous revient le 24 mai avec son second album Appareil Volant Imitant l’Oiseau Naturel et une vaste tournée. Aux manettes, on retrouve le duo Robin Leduc – Cyrus Hordé (Gauvain Sers, Revolver). À travers des anecdotes autobiographiques, Boulepropose...

Une nature morte dans un fossé revient au Théâtre du Gymnase !
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

Une nature morte dans un fossé revient au Théâtre du Gymnase !

Cette pièce est l’histoire du meurtre d’Elisa Orlando. C’est l’histoire de la violence faite aux femmes immergées dans un monde d’hommes. Un patelin paumé entre Gènes et Milan. La nuit. Boy rentre de boite. Emboutit la voiture dans un arbre. Descend, fait quelques pas,...

La Nuit de l’ICART 9e édition : la fête de la musique
Agenda
248 vues
Agenda
248 vues

La Nuit de l’ICART 9e édition : la fête de la musique

Depuis 11 ans, les étudiants en management culturel et marché de l’art de l’ICART animent leur campus parisien avec un événement de taille. Cette année, la Nuit de l’ICART fournit l’occasion de célébrer la fête de la musique avec...