0 Shares 947 Views

Rose c’est Paris – BnF Richelieu

14 janvier 2010
947 Vues
bettina-rheims bnf rose c est paris

bettina-rheims bnf rose c est paris::

Du 8 avril au 11 juillet 2010
BnF Richelieu

Rose, c’est Paris. Joyau de l’art gothique. © Bettina Rheims. Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, Paris

Une jeune femme, B. cherche Rose, sa soeur jumelle, qu’elle prétend disparue. Tel est le point de départ d’une quête initiatique dans un Paris intime, décrit dans l’objectif de Bettina Rheims au fil d’une fiction conçue avec la complicité de Serge Bramly. Une centaine d’images et un film retracent le parcours de l’héroïne au coeur de la ville, pour une rêverie moderne inspirée du Paris de l’entre-deux-guerres.

Reposant sur une forme de narration entre peinture et cinéma, la recherche de Rose est prétexte à de multiples tableaux. B. prétend que sa soeur a disparu. Pourquoi ? Comment ? Qu’est-elle devenue ? L’histoire se déroule comme un catalogue d’hypothèses : elle a pu être enlevée, victime d’un complot, d’un amour contrarié, avoir rejoint un gang clandestin…

Tel Fantômas, B. se métamorphose sans cesse, empruntant des visages successifs. Afin de s’introduire dans les milieux que fréquentait Rose et de percer ses secrets, elle se déguise en tricoteuse japonaise, en accordéoniste aveugle, en meneuse de revue. Elle se fait parfois passer pour sa jumelle, à laquelle elle se substitue sans scrupule dans ses amours comme au travail. Autant d’épisodes photographiés et filmés, dont le dernier verra B. faire le deuil de son double, devenant finalement Rose, si elle ne l’a pas toujours été.

Muse plus que sujet de la narration, le Paris de Bettina Rheims et Serge Bramly apparaît au gré de l’intrigue sous une forme quasi allégorique. Le Paris en noir et blanc auquel se sont attachés les auteurs est celui des origines du surréalisme. L’ombre insaisissable de Fantômas plane sur la butte Montmartre où Souvestre et Allain conçurent leur héros, entité nuisible et protéiforme, dont les crimes inspirèrent toute une génération d’artistes et de poètes.

En contrepoint de cet univers nocturne et maléfique, Marcel Duchamp fait souffler sur la ville l’air léger et exaltant du désir. C’est le côté Rose, subtil, aérien. Le titre du projet s’inspire du pseudonyme que s’était choisi l’artiste. Rrose Sélavy = Rose, c’est Paris = Rose séparée. Bettina Rheims et Serge Bramly ont souhaité lui rendre hommage tout au long de leur fiction à travers diverses scènes et citations.

Présenté comme un « grand sérial mystérieux », genre cher aux surréalistes, Rose, c’est Paris se divise en treize épisodes où l’on découvre entre autres décors un Paris insolite ou méconnu, volontairement atemporel : les magasins de la Bibliothèque nationale de France, les sous-sols du Palais de justice, le dôme de l’Observatoire, les canaux souterrains…

Près de cent modèles et comédiens débutants ou célèbres ont prêté leur concours, entre autres Monica Bellucci, Valérie Lemercier, Anna Mouglalis, Naomi Campbell, Charlotte Rampling et Jean-Pierre Kalfon…

 

Lire la critique sur Artistik Rezo.

 

 

Rose c’est Paris
Bettina Rheims et Serge Bramly

Du 8 avril au 11 juillet 2010
Galerie de photographie
Du mardi au samedi 10h-19h
Dimanche 12h-19h
Fermé lundi et jours fériés
Entrée : 7 € , TR : 5 €
Réservations FNAC, tél : 0892 684 694 (0.34 euros TTC/mn), www.fnac.com

BnF | Richelieu
3-5 rue Vivienne
75002 Paris

Métro Bourse (ligne 3)

 

www.bnf.fr

 

Articles liés

Coco : “J’aime laisser le public dans la recherche et dans l’interrogation”
Agenda
237 vues

Coco : “J’aime laisser le public dans la recherche et dans l’interrogation”

Auparavant cadre dans un milieu éloigné de l’art, Karima Guemar, alias Coco, s’est tournée vers l’art abstrait suite à une remise en question professionnelle. Pouvez-vous vous présenter et exposer votre parcours ? Je suis Karima Guemar, alias Coco, et...

Alice Leloup : “La danse classique est une lutte contre la gravité.”
Spectacle
149 vues

Alice Leloup : “La danse classique est une lutte contre la gravité.”

Entretien avec une danseuse de l’Opéra de Bordeaux. Elle nous partage sa découverte de la danse contemporaine, sa vision de danseuse classique, ainsi que le quotidien confiné d’un danseur. Comment as-tu découvert la danse ? Ça a commencé très tôt,...

Le MaMA Festival & Convention 2020 : l’annonce des premiers artistes !
Agenda
132 vues

Le MaMA Festival & Convention 2020 : l’annonce des premiers artistes !

Comment imaginer, projeter, programmer, construire un festival dans un monde à l’arrêt ? Sacré challenge en ces temps bouleversés… Et pourtant, il n’a jamais été autant question du besoin de se retrouver, de partager, d’échanger sur nos métiers, leurs...