0 Shares 3157 Views

Salvador Dalí

24 octobre 2012
3157 Vues
Salvador Dali

Né le 11 mai 1904 à Figueras, ville du nord de la Catalogne (Espagne), Salvador Dalí y passe une partie de son enfance avant de partir à Barcelone où son père possède une maison. 

En 1916, il découvre la peinture contemporaine lors d’une visite de famille à Cadaqués ; il rencontre sur place  Ramón Pichotnote, un artiste local qui voyage régulièrement à Paris. L’année suivante, il suit les cours de dessin de Juan Nunez à l’école municipale de gravure et expose, en 1918, au théâtre municipal de Figueras où plusieurs toiles suscitent un vif intérêt.

Dali fréquente quelques temps l’école des Beaux-arts de San Fernando de Madrid d’où il est exlu, en 1926, en raison de son comportement : il estime alors que personne n’est en condition de l’examiner.

En 1927, Dali visite Paris pour la première fois. Il est notamment marqué par Versailles, le musée Grevin et Picasso, dont il devient un immense admirateur. L’année suivante, il y revient en compagnie de Miro, et fait la découverte majeure du groupe surréaliste : Hans Arp, André Breton, Max Ernst, Man Ray, Paul Eluard, René Magritte, Tristan Tzara, Yves Tanguy… 

Après son coup de foudre pour Gala et des débuts financiers difficiles, le couple débarque à New York, en 1934. Les Américains sont subjugués par la personnalité de l’artiste et l’intensité de son travail. La même année, Dalí se fait exclure du mouvement surréaliste par André breton qui estime que ses idées sont contre-révolutionnaires.

Dali est de retour dans son pays lorsque la guerre civile éclate, il parvient à s’en échapper en 1938 grâce à son ami Stephan Zweig. Dès septembre 1938, il réside dans la villa de Gabrielle Chanel où il prépare l’exposition de New York à la galerie Julien Levy.

S’accommodant parfaitement au mode de vie Américain, il multiplie les rencontres d’artistes et de grands hommes dont il peint plusieurs portraits. Il s’intéresse au cinéma, en particulier aux Marx Brothers, à Walt Disney, à Alfred Hitchcock.

Ce n’est qu’en 1948 que Dali revient chez lui pour travailler, il est mobile et se rend régulièrement à Paris, New York ou Rome lors d’évènements majeurs. Après la mort de sa Muse et compagne Gala, le peintre quitte sa maison. Il finit ses jours dans l’appartement de la Torre Galatea.

Dali meurt à L’hôpital de Figueras le 23 janvier 1989. Son corps réside actuellement au Teatre-Museu de Figueras, la majeure partie de son oeuvre et de ses biens reviennent selon sa volonté, au gouvernement espagnol.

A découvrir sur Artistik Rezo : 

[Visuel : Salvador Dalí, 29 novembre 1939. Portrait photographs of celebrities, Carl Van Vechten photograph collection. Library of Congress LOT 12735, no. 275, LC-USZ62-116608 Cette image est disponible sur la Prints and Photographs division de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis sous le numéro d’identification cph.3c16608. Domaine public]

Articles liés

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer
Musique
92 vues

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer

Après une inauguration du festival en novembre 2021 dans un lieu tenu secret près de République, le studio Berlinois Colors s’est de nouveau installé à Paris du 28 novembre au 2 décembre 2022 au sein de l’espace Niemeyer dans...

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages
Agenda
84 vues

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages

Dans Les Yeux Fermés…, le chorégraphe Mickaël Le Mer s’inspire du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique et lumineuse. S’inspirer du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique, dansée et lumineuse. C’est en découvrant un...

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !
Agenda
82 vues

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !

Skullcrusher, alias pour Helen Ballentine, se prépare à sortir son tout premier album, “Quiet The Room” où la voix rauque de Ballentine se posera délicatement sur un son ambient, folk à la rencontre du shoegazing. Au travers de 14...