0 Shares 642 Views

“Survie, le monde d’après” : les œuvres poétiques de Cheyenne Carron exposées à la galerie Joseph

Cheyenne Carron, Jeune fille et cheval endormi, 2022

Les 21 et 22 mai, Cheyenne Carron vous livrera Survie, le monde d’après à la galerie Joseph, une exposition de plus de 30 de ses œuvres poétiques, un regard intime sur notre société désorientée.

Ex-enfant de la DDASS, elle quitte à vingt ans, sa province pour Paris avec la motivation d’y réaliser ses œuvres : faire des films et peindre. Avant elle, Pialat, Cocteau sont passés du cadre de l’objectif à celui de la toile ou inversement. Avec sa série Survie, “l’artiste complète”, dans la lignée des peintres-cinéastes français, nous projette en un monde nommé, celui “d’après”. Un monde qui se raconte et provoque la rêverie. De l’intime en toute chose. Que l’on soit face à des personnages évoluant sous des ciels brouillés aux fumées opaques, respirant la lumière ; ou devant des habitations incertaines flottant dans les airs, l’artiste nous convie à ressentir l’instant, celui qui est précisément en train de se vivre ; un temps suspendu qui envisage l’avenir.

Cheyenne Carron, Femme et homme face au jour, 2021

“Vouloir peindre le monde d’après, c’est accepter que nous ayons été atteints, dans nos corps, dans notre rapport aux autres, par ce virus qui nous rappelle notre mortalité. Les personnages de mes peintures, évoluant sous des ciels brouillés, les habitations incertaines qui voltigent dans les airs, les fumées opaques qui se répandent dans les cieux, proposent un regard sur notre société désorientée. Je peins – parfois en rose – cette solitude accompagnée d’un désir immuable de survie. Et si le monde d’après nous conduisait vers un retour à soit, vers l’intime, pour mieux appréhender les autres. Réinventer notre économie, nos rapports à l’autre, notre Europe, notre consommation. Réinventer nos vies, réinventer nos rêves. J’ai peins mon espérance d’un Eden recherché, celui où l’humain se retrouve comme le premier de sa lignée. Maître de sa vie. Maître de ses rêves. – Cheyenne Carron

Vernissage et dédicace du livre le samedi 21 mai à 18h


Survie, Le monde d’après de Cheyenne Carron
Publié chez Hésiode
65 pages – 110 peintures présentées
Prix : 46 €
Sortie du livre : 21 mai 2022

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février
Art
224 vues

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février

🎵IT’S THE FINAL COUNTDOOOOOOOWN !! 🎵 Plus que quelques heures avant le début du week-end. Savez-vous déjà comment l’occuper ? Si non, pas d’inquiétude : l’équipe d’Artistik Rezo vous a concocté un programme riche en activités culturelles. Vendredi 3...

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris
Agenda
122 vues

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris

Le Réservoir Paris est heureux de vous convier au vernissage de l’exposition DUST NOISE, une exposition collective qui réunit pour la première fois les oeuvres de Charlie Verot et Swann Ronne, le vendredi 10 février de 18h à 21h...

“Merci Francis” : les Coquettes arrivent au Grand Point Virgule
Agenda
106 vues

“Merci Francis” : les Coquettes arrivent au Grand Point Virgule

Les Coquettes sont plus qu’un trio aux 450.000 spectateurs conquis : elles sont un service de santé public ! Un grand bol d’air frais. Un trio qui titille et torpille les idées reçues. Un show ébouriffant qui fédère Télérama,...