0 Shares 471 Views

Tempête sous un crâne – Théâtre Gérard Philippe (TGP)

25 février 2016
471 Vues
tempete-sous-un-crane

Tempête sous un crâne

De Victor Hugo

Mise en scène de Jean Bellorini

Avec Mathieu Coblentz, Karyll Elgrichi, Camille de La Guillonnière, Clara Mayer, Céline Ottria, Marc Plas, Hugo Sablic

Les vendredi à 19h30 – samedi à 18h30 – dimanche à 15h

Tarifs: de 6 à 23 euros

Réservation en ligne 

Durée :3h40

Théâtre Gérard Philippe (TGP)
59, boulevard Jules-Guesde
93 207 Saint-Denis Cedex
M° Saint-Denis

theatregerardphilippe.com

tempete-sous-un-crane copieDu 11 mars au 10 avril 2016

En tournée pendant cinq ans après sa création en 2010 au Théâtre du Soleil, Tempête sous un crâne s’installe pour un mois au TGP.

Jean Bellorini et sa troupe retrouvent les mots d’Hugo pour en faire réentendre le souffle bien vivant. Si Camille de La Guillonnière et le metteur en scène ont opéré des coupes au sein de la grande œuvre, ils n’ont procédé à aucune variation dans le texte ni dans la progression des actions. C’est dire combien la poésie de Victor Hugo est toujours vouée à prendre corps. Ce spectacle met en scène des hommes d’aujourd’hui. La volonté qu’il faut pour se réinventer, la force pour choisir une voie ou le courage pour tendre une main quand des portes se ferment ne tiennent pas à une époque. La complexité humaine, dépeinte dans Les Misérables avec tant de nuances, réclame qu’on s’asseye un instant, ensemble, pour la regarder.

La littérature, par l’imagination et l’ouverture qu’elle procure, secourt et renforce tous ceux qui la rencontrent. Aussi, bien que d’abord un peu perdus dans un lieu imprécis où ils semblent en attente, les personnages narrateurs qui ouvrent Tempête sous un crâne sont vite investis par la joie et la vitalité que donne le langage. Dans cette ferveur, les deux comédiens et les deux musiciens de la première époque sont rejoints, dans la seconde, par trois autres acteurs. Conteurs, chanteurs, ils scandent le lyrisme de la fresque d’Hugo ou incarnent les figures de ses nombreux héros. Au gré du récit qu’ils portent et qui les porte, ils amoncèlent les tranches de vie de petites gens comme on dresse une barricade pour se hisser jusqu’à la grande Histoire.

Il y a un spectacle plus grand que la mer, c’est le ciel ; il y a un spectacle plus grand que le ciel, c’est l’intérieur de l’âme. Les Misérables, Victor Hugo

@Serge BLOCH

 

Articles liés

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine
Spectacle
46 vues
Spectacle
46 vues

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine

Au croisement des langues et des cultures, le collectif TgSTan et le metteur en scène Tiago Rodrigues donnent naissance à un spectacle poétique et irradiant, qui célèbre la passion en même temps que la littérature. Un moment théâtral de...

YES! TRIO : le premier album studio de trois maîtres du jazz
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

YES! TRIO : le premier album studio de trois maîtres du jazz

Soudés par une amitié de vingt-cinq ans, trois maîtres contemporains du jazz, Ali Jackson (batterie), Aaron Goldberg (piano) et Omer Avital (contrebasse), réactivent avec bonheur la tradition du genre, au sein d’un trio moderne qui magnifie l’esprit du swing...

Tempête en Juin au Théâtre La Bruyère
Agenda
37 vues
Agenda
37 vues

Tempête en Juin au Théâtre La Bruyère

En 1942, dans la France occupée, Irène Némirovsky écrit son roman le plus déchirant, « Suite française ». Il restera inachevé. Le premier tome de ce roman, « Tempête en juin », suit une quarantaine de personnages sur les...