0 Shares 1244 Views

Comédie Bastille

26 avril 2010
1244 Vues
comedie_bastille_paris1_blog_view

 

Comédie Bastille – 188 places

5 rue Nicolas Appert 75011 Paris

M° Richard Lenoir (ligne 5), Chemin vert (ligne 8)

 

Réservations : 01 48 07 52 07

Administration : 01 48 07 27 28  –  Fax : 01 48 07 07 15

Mail : yv.lemoninier@comedie-bastille.com

Directeur : Yves Lemonnier  –  Directeur Artistique : Didier Constant

Attachés de presse : Matthieu Clee

 

 

L’historique du théâtre

 

En 1985 Andréas Voutzinas entouré d’une cinquantaine d’amis transforme un atelier de menuiserie, situé au fond de la cour du 51, boulevard Richard-Lenoir, en théâtre. Il baptise son lieu « Théâtre des cinquante ».

Atelier de création et studio d’entraînement pour les jeunes acteurs, le « théâtre des cinquante » connaît une forte activité théâtrale à la fin des années 80 et au début des années 90.

Peu à peu, le quartier se métamorphose, la rue Nicolas Appert et le passage Gaby Sylvia sont créés, le numéro 51 du boulevard Richard Lenoir disparaît.

Le théâtre est situé au 5, rue Nicolas Appert, à mi-chemin de la Bastille et du Cirque d’hiver, au coeur d’un quartier animé en plein renouveau.

En 1997, Andréas Voutzinas laisse la place à Guy et Roger Louret, producteurs des « années twist », fondateurs des « Baladins en Agenais » et de « GRL Productions » qui recherchent alors, sur Paris, une salle de répétition où ils puissent présenter leurs créations.

Le théâtre continue à accueillir Andréas Voutzinas pour des stages de formation d’acteur ainsi que d’autres cours comme celui de Jean Darnel, ancien inspecteur des conservatoires de la Ville de Paris.

Enfin en avril 2001, GRL Productions cède le “Théâtre des cinquante” à Cibyl Productions.

Celui-ci est rebaptisé « Comédie Bastille ».

Le projet de Yves Lemonnier et Didier Constant dirigeants du théâtre est de favoriser l’expression théâtrale de jeunes troupes en leur donnant accès à une salle de bonne capacité, dotée d’un plateau de dimension respectable et de programmer un théâtre de divertissement destiné au public parisien.

Cependant pour des raisons de conformité la salle n’est, alors, pas ouverte au public.

Décidés en mars 2002, les travaux nécessaires seront réalisés en été 2003 grâce au concours financier de la Mairie de Paris et de la Région Ile de France, ce qui permettra de participer à la rentrée théâtrale la même année avec deux spectacles qui recevront l’estime du public : « Ciel ! Mon Feydeau ! » et « L’opposé du contraire ».

 

Articles liés

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer
Musique
138 vues

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer

Après une inauguration du festival en novembre 2021 dans un lieu tenu secret près de République, le studio Berlinois Colors s’est de nouveau installé à Paris du 28 novembre au 2 décembre 2022 au sein de l’espace Niemeyer dans...

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages
Agenda
95 vues

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages

Dans Les Yeux Fermés…, le chorégraphe Mickaël Le Mer s’inspire du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique et lumineuse. S’inspirer du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique, dansée et lumineuse. C’est en découvrant un...

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !
Agenda
89 vues

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !

Skullcrusher, alias pour Helen Ballentine, se prépare à sortir son tout premier album, “Quiet The Room” où la voix rauque de Ballentine se posera délicatement sur un son ambient, folk à la rencontre du shoegazing. Au travers de 14...