0 Shares 292 Views

Une fantaisie lyrique par Nosfell au Théâtre de la Cité internationale

À partir de ces récits nocturnes, Nosfell compose un mystérieux langage qu’il est aujourd’hui le seul à connaître, le partageant ici dans un seul-en-scène musical envoûtant.

Un corps et une voix qui s’enclenchent l’un l’autre, naviguant sur un territoire imaginaire, pensé comme un outremonde complexe, inquiétant ou libérateur. Voilà comment Nosfell a imaginé Le Corps des songes, une fantaisie lyrique dans laquelle il fait apparaître progressivement  de nouveaux espaces sonores et visuels avec pour médium principal, une peau en mue perpétuelle. Dans une langue inconnue dont il nous dévoile les étranges sonorités, ce « corps-territoire » rend toute la complexité d’un artiste aussi surprenant qu’inclassable.

« Lorsque j’étais enfant, mon père me réveillait régulièrement la nuit. Il voulait que je lui raconte mes rêves. ».

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Julien Belliard sort son nouveau single « Cette fenêtre »
Agenda
59 vues

Julien Belliard sort son nouveau single « Cette fenêtre »

Après deux albums signés sous le patronyme de ZO, Julien Belliard dévoilera un troisième opus écrit cette fois en son nom. Après avoir levé les voiles avec un premier single intitulé “Le Mirage”, le chanteur parisien ouvre la mi-décembre avec “Cette fenêtre”. À...

Ce week-end à Paris… du 13 au 15 décembre
Art
221 vues

Ce week-end à Paris… du 13 au 15 décembre

Oublier les grèves et la pluie le temps d’un week-end ? C’est possible ! De plus le Père Noël est bientôt de passage dans nos cheminées et nous voulons ce mois de décembre léger mais aussi culturel. L’équipe Artistik...

Aaahh Bibi, l’étourdissant clown-mime show de Julien Cottereau
Spectacle
241 vues

Aaahh Bibi, l’étourdissant clown-mime show de Julien Cottereau

Treize ans après la création de son premier seul en scène Imagine-toi, couronné de nombreux prix et joué pas moins de 1 300 fois en France et à l’international, Julien Cottereau est toujours ce pierrot lunaire qui regarde le...