0 Shares 214 Views

Vernissage de l’exposition de Hush à la Galerie Itinerrance

11 septembre 2020
214 Vues
Hush, « La Divinité Féminine », 2019

Hush, « La Divinité Féminine », 2019

À la manière des grands peintres ayant traité le sujet féminin au cours de l’histoire de l’art, Hush collabore avec des modèles pour réaliser ses peintures. Pour cette exposition, Hush dévoile dans son oeuvre une pluralité culturelle à travers de multiple visages de modèles venues d’Asie, d’Amérique, du Brésil ou encore de France et d’Angleterre.

Hush est un artiste britannique, né à Newcastle et résidant actuellement à Londres. Il est considéré comme l’une des figures montantes de l’art contemporain urbain par le journal anglais The Independent. Dès ses premiers travaux, fortement inspirées des traditions d’Asie, Hush met en avant la féminité avec éloquence et élégance, mêlant avec perfection tradition et modernité. Diplômé à la Newcastle School of Art and Design, et porté par le désir de découvrir le monde, Hush part à la découverte du continent asiatique qui marquera fortement son esthétique artistique. Il est alors non seulement fasciné par les icônes féminines historiques asiatiques, mais également par les femmes contemporaines, japonaises et chinoises qui, dans leurs styles vestimentaires, mêlent influences occidentales et culture ancestrale, des tissus traditionnels façonnés à la mode occidentale.

Dans le cadre de sa première exposition personnelle à Paris, Hush revalorise le genre du portrait dans un mélange de couleurs et d’identités culturelles, qu’il accorde avec harmonie afin de sublimer ses sujets, représentant des figures féminines des cinq continents. Le genre du portrait est repensé par l’artiste composant ses créations avec des éléments issus de sa pratique du graffiti, tout en se détachant de ses influences premières, avant tout asiatiques.

Ne regardant jamais véritablement le spectateur, ces sujets multiethniques dialoguent avec ce dernier par leurs seules postures, amenant ainsi notre regard vers l’ensemble des éléments graphiques qui les habillent. L’artiste créant ainsi une mise en abyme très poétique, poussant le spectateur à adopter inconsciemment la même posture que le sujet observé. L’artiste crée une utopie qui nous plonge dans l’univers de ces allégories féminines, ouvrant ainsi une conversation directe et personnelle entre l’oeuvre et le spectateur. L’évolution de la figure féminine dans l’art permet un éclairage sur le monde contemporain, mais également une relecture du passé.

Vernissage en présence de l’artiste le vendredi 25 septembre 2020 de 18h à 21h.

[Source : communiqué de presse] 

Articles liés

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
139 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique
Agenda
161 vues

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique

Des premières scènes de vie gitane aux joueurs de flûte des années 1970, en passant par les saltimbanques musiciens, les guitares cubistes, les collaborations avec les Ballets russes ou les bacchanales, cette exposition explore la dimension musicale de l’œuvre...

Les “Tête-à-Tête” des Filles de la Photo : des entretiens pratiques et stratégiques pour les femmes photographes
Agenda
148 vues

Les “Tête-à-Tête” des Filles de la Photo : des entretiens pratiques et stratégiques pour les femmes photographes

Témoin des disparités entre femmes et hommes photographes dans leurs parcours de reconnaissance, l’Observatoire de la Mixité nous a permis de constater que les femmes photographes candidatent moins dans les domaines où les processus de sélection sont informels, dans des...