0 Shares 633 Views

Ce week-end à Paris… du 15 au 17 octobre

15 octobre 2021
633 Vues

“Quoi ? C’est déjà vendredi !”… Pour ceux qui trouvent que les semaines passent trop vite et qui n’ont pas eu le temps de réfléchir à leur programme du week-end, Artistik rezo est là pour les mener sur le chemin de la culture et des évènements à ne pas manquer !

Vendredi 15 octobre

Ne manquez pas le vernissage de l’exposition d’Ërell, Corrosion+, à la galerie Artistik Rezo

L’exposition Corrosion+ du street artist Ërell, a été pensée lors de sa résidence en collaboration avec la ville de Grande-Synthe et le centre d’art Galerie Robespierre. Artistik Rezo s’est associée au projet afin de présenter à son public ce travail de recherche plastique effectué durant une année. À découvrir jusqu’au 10 novembre.

De l’art miniature avec Small is beautiful à la Galerie Joseph

Aujourd’hui ouvre Small is beautiful, Miniature Art, la première exposition européenne à réunir 20 artistes de l’Art Miniature et révéler leurs œuvres physiques au grand public. Après le succès incontesté du phénomène #MiniatureArt sur les réseaux sociaux, l’exposition propose un accès privilégié aux mondes parfois loufoques, enchanteurs, féeriques mais aussi inquiétants des plus grands artistes du genre.

Plutôt théâtre ? Direction Le Lucernaire pour La promesse de l’aube avec Franck Desmedt.

Romain Gary raconte sa jeunesse, son déracinement, sa relation à sa mère qui l’élève seule. Elle rêve de grandeur pour lui. Il n’aura de cesse d’essayer d’être à la hauteur de ce rêve. Passant de la mère étouffante d’amour à la femme de ménage espiègle, du grand De Gaulle à une galerie de petits parisiens qui traversent la terrible guerre, Franck Desmedt retrace avec virtuosité l’itinéraire de l’un des auteurs les plus mystérieux, le seul à avoir obtenu deux fois le prix Goncourt.


Samedi 16 octobre

En balade dans le 11e ? Direction le MUR Oberkampf pour assistez à la performance de Swed Oner.

Son art fait office de pont entre la rue, les gens, les cultures. Il puise en effet son inspiration dans le berceau de la diversité, les artères des villes. Ses rencontres fortuites avec l’autre l’amène d’abord à un travail de photographie, puis dans un second temps, à la réalisation d’une peinture. La singularité de ses sujets nous interroge tout à tour sur le temps qui passe, la définition du beau, les sentiments. Sa technique à l’acrylique et à l’aérosol, exclusivement en noir et blanc, nous apporte un cachet, une authenticité, saisissante dans ses portraits. Le halo lumineux qui vient souligner ses peintures fait, quant à lui, référence à l’égalité, la protection, la spiritualité. Capter le réel pour le transposer dans l’irréel, est l’aboutissement du travail de Swed Oner.

Envie de photographie ? Les derniers jours de l’exposition Moriyama – Tomatsu : Tokyo à la MEP

La MEP présente une exposition d’envergure réunissant deux grands maîtres de la photographie japonaise de l’après-guerre. L’exposition Moriyama – Tomatsu : Tokyo a été conçue par les artistes Daido Moriyama et Shomei Tomatsu – avant le décès de ce dernier en 2012 – comme une manière de célébrer leur ville autour d’une première collaboration artistique.

Ne manquez pas la belle programmation du Festi’Val de Marne de ce samedi

Des artistes de toutes générations, des découvertes, des créations : pour sa 35e édition, le Festi’Val de Marne continue de mettre à l’honneur la chanson sous toutes ses formes, réouvrant jusqu’au 23 octobre les portes des salles de spectacle du département au public.
Au programme ce soir : Madame Monsieur et Kalika, The Glossy Sisters et Victoria Delarozière, Leto, Jok’Air et Ryaam, Mathieu Boogaerts et Noé Preszow, Gauvain Sers et Terrier.


Dimanche 17 octobre

Qui a peur du grand méchant loup ? Certainement pas vos enfants ! Alors emmenez-les de ce pas au Lucernaire

Dans un décor de forêt, les trois petits cochons jouent au loup sur l’air de Promenons-nous dans les bois. Ils sont joyeux jusqu’à ce que le vrai loup apparaisse. Arrogant et prétentieux, il vient se confronter à tous les personnages des contes qui habitent ces bois : les trois petits cochons, le petit chaperon rouge, Blanche Neige et les sept nains… Il veut s’assurer qu’il est le plus fort, le plus beau, le plus malin mais il va vite déchanter. Il va devoir accepter qu’il n’est pas toujours gagnant. C’est moi le plus fort est un spectacle plein d’humour sur la peur du loup où se mêlent marionnettes et comptines traditionnelles.

De l’art encore et encore… mais cette fois-ci direction le Centre Pompidou

Le Centre Pompidou présente la première rétrospective en France de Georgia O’Keeffe (1887 – 1986), l’une des plus grandes figures de l’art nord-américain du XXe siècle. Riche d’une centaine de peintures, dessins et photographies, l’exposition propose un parcours complet à travers sa carrière artistique. Disparue à 98 ans, Georgia O’Keeffe aura traversé l’essentiel des aventures esthétiques du siècle précédent. Dans les années 1920, elle appartient au cercle restreint des inventeurs du modernisme américain, puis participe, dans les années 1930, à la recherche identitaire qui marque les États-Unis, avant de devenir dans les années 1960 une pionnière de la peinture abstraite “hard edge”.

Vous êtes plutôt ciné le dimanche soir ? Storia di Vacanze, un film des frères D’Innocenzo

La chaleur de l’été annonce les vacances prochaines pour les familles de cette paisible banlieue pavillonnaire des environs de Rome. Des familles joyeuses, qui parviennent à créer l’illusion de vraies vacances malgré leurs faibles moyens. Des familles normales. Enfin presque. Car leurs enfants vont bientôt pulvériser le fragile vernis des apparence

Pour accompagner ce week-end en musique

Évadons-nous et passons le week-end en musique en compagnie de Muzi, pionnier de la musique électro et house en Afrique du Sud et de son quatrième album : Interblaktic.
Il s’agit d’une œuvre étonnante et fantaisiste dans laquelle on retrouve des sonorités africaines, traditionnelles de la culture zulu. On y retrouve des collaborations avec Espacio Dios, Kaytranada ou encore Zeno, après avoir pu connaitre Muzi via ces collaborations avec Gruff Rhys ou encore Coldplay, ainsi que Stormzy ou Damon Albarn.

Découvrez le clip d’Interblaktic, juste ici


Très bon week-end à tous !

Articles liés

Mat Bastard : “C’est le disque le plus complet et le plus abouti. Il nous permettra d’aller encore plus loin sur scène”
Musique
203 vues

Mat Bastard : “C’est le disque le plus complet et le plus abouti. Il nous permettra d’aller encore plus loin sur scène”

Skip The Use revient avec un nouveau single Human Disorder ! Après deux ans d’absence due à la crise sanitaire, le groupe annonce un nouvel album. Le chanteur Mat Bastard nous parle de Skip post-confinement et leurs futurs projets....

“Nos paysages mineurs”, entre théâtre et cinéma au Théâtre 14
Agenda
71 vues

“Nos paysages mineurs”, entre théâtre et cinéma au Théâtre 14

Une vie d’amour résumée en une heure de trajet en train : voici le pari, poétique et romantique, de Nos paysages mineurs, dernière création de Marc Lainé. Dans cette pièce elliptique aux accents cinématographiques que l’on contemple à travers les...

Découvrez l’opéra “L’amor conjugale” à Levallois-Perret
Agenda
77 vues

Découvrez l’opéra “L’amor conjugale” à Levallois-Perret

Une épouse téméraire se travestit afin d’être engagée comme geôlier dans une prison et de secourir son mari, injustement détenu : l’histoire de Léonore, inspirée du roman français de Jean Nicolas Bouilly, nous est bien connue grâce à l’unique...