0 Shares 1103 Views

Les 100 œuvres d’art qu’il faut avoir vues, de Gérard Denizeau

Sarah Meneghello 8 décembre 2017
1103 Vues
Impression-soleil-levant-Monet

De l’art rupestre à la peinture contemporaine, l’historien de l’art Gérard Denizeau emprunte les couloirs du temps et suit la voie tracée par les plus grands artistes en racontant l’histoire, prodigieuse, de 100 chefs-d’œuvre.

Cet universitaire, spécialiste du patrimoine, avoue avoir opté pour une « sélection scrupuleuse mais nécessairement subjective ». Toutefois, ce panorama est tout à fait cohérent, avec des tableaux ou sculptures représentatifs des grands courants qui ont marqué l’histoire de l’art, certains annonciateurs de ruptures, d’autres véritables précurseurs, la plupart porteurs de messages universels.

S’interrogeant sur la notion même de « chef-d’œuvre », l’auteur finit par retenir la condition ultime : « qu’ils procurent, à ceux qu’ils les découvrent, des sentiments profonds, durables et féconds ».

Publication de référence

Les œuvres sont présentées par ordre chronologique, depuis – 31.000 av. J.-C. avec les Peintures pariental de Chauvet jusqu’à l’autoportrait de Andy Warhol (1965). Peintures des grottes de Lascaux, le Radeau de la Méduse, Impression, soleil levant, Pietà du Vatican… chacune est brièvement décrite et commentée, la technique analysée, avec justification de son intérêt majeur.

les-Chasseurs-dans-la-neige-Bruegel-Les-100-œuvres-d'art-qu'il-faut-avoir-vues-Gérard Denizeau-Larousse

© Larousse

Ainsi, pour les Chasseurs dans la neige de Bruegel (1565), Gérard Denizeau relève que « faute d’une maîtrise encore complète de la perspective géométrique, c’est par la montée dynamique du chemin (…) que l’artiste ouvre l’immensité de ce prodigieux espace hivernal. » Il explique alors en quoi réside le succès de ce tableau : « Variant la teinte de la neige en fonction des espaces qu’elle recouvre, l’artiste réussit à conférer une touche purement poétique à ce qui apparaissait alors comme une calamité dans les campagnes. Ainsi, toute trace de misère exclue, il ne reste de ce lointain hiver qu’une vision d’une surnaturelle douceur. »

Le papier, épais et glacé, ainsi que la qualité d’impression, irréprochable, et des couleurs plus vraies que nature font de cet ouvrage soigné, l’outil indispensable pour tout ceux désireux de voyager simplement à travers l’histoire de l’art. Passer d’hier à aujourd’hui en tournant les pages, plonger dans des univers à nul autre pareil, découvrir mille et une merveilles, voilà ce que permet cette publication de référence publiée chez Larousse.

Sarah Meneghello

Les-100-oeuvres-d-art-qu-il-faut-avoir-vues-Gérard-Denizeau-Larousse

© Larousse

Articles liés

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière
Agenda
32 vues
Agenda
32 vues

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière

A soixante ans Bernard Hubert s’est enfin fixé et vit le parfait amour avec Juliette qui a plus de vingt ans de moins que lui. Bernard Hubert et Juliette sa jeune compagne voient débarquer, Thomas, un séduisant trentenaire qui...

Sébastien Giray – Un bonheur acide !
Agenda
29 vues
Agenda
29 vues

Sébastien Giray – Un bonheur acide !

Dans ce nouveau spectacle d’humour musical, Sébastien Giray s’acharne à « trouver le bonheur » ! Malgré les coups portés par le quotidien, il élabore une stratégie toute personnelle… Textes percutants et incisifs, chansons drôlissimes, il propose un one-musical subversif...

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris accueille, du 14 septembre au 2 décembre, l’exposition « Quelque part dans le désert » du photographe israélien Ron Amir présentée au Musée d’Israël à Jérusalem en 2016. Composée de...