0 Shares 883 Views

Les 5 fresques de l’été qu’il ne fallait pas manquer

Afin de faire perdurer la douceur des vacances, l’équipe Artistik Rezo vous a sélectionné 5 fresques colorées qui ont marqué l’été. Bonne rentrée !

Hopare, Paris

Le centre commercial Westfield – Forum des Halles a invité l’artiste Hopare à investir 250m2 de son patio ; une œuvre peinte sous les yeux des visiteurs au début de l’été. Sur Instagram, Hopare évoque cette fresque à travers ces mots : “ma nouvelle œuvre temporaire propose de croiser histoire locale et globale, et invitera le public à un tour du monde en suivant la trajectoire des paternes sur l’étole de cette femme aux traits singuliers et qui nous ressemble. Ce visage est un paysage mémoriel. Il surgit comme le souvenir ou peut-être s’efface-t-il déjà ?”


Manolo Mesa, Sète

Manolo Mesa, artiste espagnol, développe tout un travail de mémoire avec son art : une ode à l’existence de l’Homme, sa solitude, sa mélancolie à travers notamment les objets du quotidien. Depuis plusieurs années, il représente des natures mortes, des fruits de la céramique, sur de grandes fresques. Cette œuvre s’intègre parfaitement à son environnement ; elle a été réalisée dans le cadre du K-Live, venant ainsi enrichir le MaCO de Sète.


Tim Zdey, Clichy

Pour la 1e édition du CAPS Festival, cinq artistes (CharlElie Couture, Jo Di Bona, Poter, Tim Zdey et Sunset) ont réalisé une fresque co-créative en live, rendant hommage à l’artiste Sol Lewitt sur les murs et au sol du terrain de sport. Tim Zdey a réalisé toute la partie au sol, encore plus impressionnante en prenant de la hauteur !


JR, Rome

JR est partout ! Après avoir ouvert le Trocadéro au printemps, c’est le Palazzo Farnese de Rome auquel l’artiste s’est cette fois attaqué. Une fresque de 600 mètres carrés s’étend sur la façade du lieu, un gigantesque trompe-l’œil offrant un aperçu fantasmé du palais. Une œuvre qui mélange histoire et contemporanéité, à l’image de la capitale italienne.


Bault, Saint-Leu

L’artiste Bault a été invité à participer au festival IC.ON.IC d’Amiens, et a ainsi proposé une magnifique fresque au bord de l’eau : une embarcation fantasmagorique à l’image de son travail, poétique et coloré. L’artiste a voulu faire “une barque traditionnelle des hortillonnages qui s’apparente aussi à une Arche de Noë”.
D’autres artistes interviendront à l’automne dans le cadre du festival, comme Poes, Jo Ber ou encore L’Atlas.


Bonus – Exposition L’essentiel

Profitez des derniers jours de l’exposition L’essentiel, l’exposition d’art immersive sensation de l’été ! Une quarantaine d’artistes ont été invités à investir d’anciens locaux de tri postal : retrouvez toutes les informations ici.

Articles liés

The Normal Heart : un poignant oratorio
Spectacle
68 vues

The Normal Heart : un poignant oratorio

En 1981, une vague silencieuse commence à faire des centaines de victimes à New York, dans la communauté homosexuelle. Le temps de réaction des scientifiques et des politiques est beaucoup trop long selon l’écrivain et scénariste Larry Kramer, qui...

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire
Agenda
90 vues

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire

“Lorsque j’essaye de travailler, assis devant mon ordinateur, je finis toujours par regarder dehors, par la fenêtre, pour voir ce qu’il se passe… Aussi, je ne sais plus trop ce qui a motivé l’écriture de ce spectacle. À la...

Camille Esteban en concert au Café de la Danse
Agenda
123 vues

Camille Esteban en concert au Café de la Danse

ll y a quelque chose d’irrésistible dans le timbre légèrement éraillé de Camille Esteban : une joie, une promesse, un envol ! L’ex-participante de The Voice sera sur la scène du Café de la Danse le 24 septembre prochain, où...