0 Shares 578 Views

Quelques lectures classiques dont on ne se lassera jamais

En cette période de confinement il est grand temps de revisiter ses classiques et de renforcer sa culture littéraire. 

1 – La Dame aux Camélias d’Alexandre Dumas fils :

Armand Duval bourgeois du XIXème siècle s’est épris de la séduisante et capricieuse courtisane Marguerite Gautier atteinte de la tuberculose. Ces deux personnages, nés dans une époque qui ne leur convenait pas, font tout pour se ranger du côté de la norme en faisant passer Marguerite pour une vertueuse malgré son passé.

2 – Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir :

Comme nous l’explique le titre, il y a un sexe qui passe en deuxième : le sexe féminin. Simone de Beauvoir démonte la domination masculine et nous explique par une approche très philosophique et extrêmement structurée comment les femmes sont arrivées au terme de deuxième rang. Quelques préconisations sont notamment données telles que l’indépendance économique, la liberté de contraception ou d’avortement.

3 – Lettre à Lucilius de Sénèque :

Dans cet incroyable ouvrage où Sénèque parle des faiblesses et des forces humaines, il se livre dans Lettre à Lucilius à son meilleur ami dans un recueil de méditations stoïciennes bien que celui-ci soit un disciple. Dans ses lettres, on y trouve un Sénèque qui parle avant tout à un homme avec sincérité en se redécouvrant.

4 – L’Étranger d’Albert Camus :

Nous sommes en Algérie, Meursault, condamné à mort pour avoir tuer un arabe nie en accusant le soleil d’avoir été trop chaud. Malgré les risques qu’il encourt sa version ne changera pas, comme s’il se sentait étranger à lui-même, étranger à cette terre bien que conscient d’être en sursis mais, quoi qu’il arrive, la mort viendra sonner.

5 – Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos :

Ce roman épistolaire raconte l’histoire de deux femmes : la jeune Cécile de Volanges et de la pieuse Présidente de Tourvel. La marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont signent un pacte de vengeance en la personne de Cécile, celle-ci fiancée a l’ex bien-aimé de madame la marquise. Mais, la vengeance est un plat qui se mange froid.

Articles liés

Ce week-end à Paris… du 30 au 1er novembre
Art
217 vues

Ce week-end à Paris… du 30 au 1er novembre

Les nouvelles annonces gouvernementales nous amènent une fois encore au confinement national. Notre dossier week-end est en berne mais Artistik Rezo reviendra très vite dans vos chaumières pour vous proposer un programme culturel sans bouger de votre canapé/plaid/chocolat chaud…...

Festival La Gacilly : appel à candidatures Résidence Ruralité(s) avant le 30 novembre minuit
Agenda
216 vues

Festival La Gacilly : appel à candidatures Résidence Ruralité(s) avant le 30 novembre minuit

Le Festival Photo La Gacilly, en collaboration avec Les Champs Libres de Rennes, lance un appel à candidatures pour la résidence Ruralité(s). Un temps de création idéal pour questionner les nouvelles façons d’habiter l’espace rural. Photographes, vous avez jusqu’au...

Fritzi, un film d’animation Ralf Kukula et Matthias Bruhn au cinéma le 4 novembre
Agenda
215 vues

Fritzi, un film d’animation Ralf Kukula et Matthias Bruhn au cinéma le 4 novembre

Leipzig, Allemagne de l’Est, 1989. Pendant l’été, Sophie, la meilleure amie de Fritzi part en vacances en lui confiant son chien adoré, Sputnik. À la rentrée des classes, Sophie est absente et sa famille a disparu… Avec Sputnik, Fritzi...