0 Shares 337 Views

Quelques lectures classiques dont on ne se lassera jamais

En cette période de confinement il est grand temps de revisiter ses classiques et de renforcer sa culture littéraire. 

1 – La Dame aux Camélias d’Alexandre Dumas fils :

Armand Duval bourgeois du XIXème siècle s’est épris de la séduisante et capricieuse courtisane Marguerite Gautier atteinte de la tuberculose. Ces deux personnages, nés dans une époque qui ne leur convenait pas, font tout pour se ranger du côté de la norme en faisant passer Marguerite pour une vertueuse malgré son passé.

2 – Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir :

Comme nous l’explique le titre, il y a un sexe qui passe en deuxième : le sexe féminin. Simone de Beauvoir démonte la domination masculine et nous explique par une approche très philosophique et extrêmement structurée comment les femmes sont arrivées au terme de deuxième rang. Quelques préconisations sont notamment données telles que l’indépendance économique, la liberté de contraception ou d’avortement.

3 – Lettre à Lucilius de Sénèque :

Dans cet incroyable ouvrage où Sénèque parle des faiblesses et des forces humaines, il se livre dans Lettre à Lucilius à son meilleur ami dans un recueil de méditations stoïciennes bien que celui-ci soit un disciple. Dans ses lettres, on y trouve un Sénèque qui parle avant tout à un homme avec sincérité en se redécouvrant.

4 – L’Étranger d’Albert Camus :

Nous sommes en Algérie, Meursault, condamné à mort pour avoir tuer un arabe nie en accusant le soleil d’avoir été trop chaud. Malgré les risques qu’il encourt sa version ne changera pas, comme s’il se sentait étranger à lui-même, étranger à cette terre bien que conscient d’être en sursis mais, quoi qu’il arrive, la mort viendra sonner.

5 – Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos :

Ce roman épistolaire raconte l’histoire de deux femmes : la jeune Cécile de Volanges et de la pieuse Présidente de Tourvel. La marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont signent un pacte de vengeance en la personne de Cécile, celle-ci fiancée a l’ex bien-aimé de madame la marquise. Mais, la vengeance est un plat qui se mange froid.

Articles liés

Coronavirus : peut-on en rire ?
Spectacle
258 vues

Coronavirus : peut-on en rire ?

Le sujet est grave et pourtant la créativité, le scepticisme, voire la colère, s’expriment aussi par le rire. Caricatures, satires, stand-up confinés… Comment certains humoristes traitent-ils de la pandémie ? Avec une liberté d’expression très saine, c’est sûr. Faisons un...

La Vague : « La singularité comme une priorité »
Musique
256 vues

La Vague : « La singularité comme une priorité »

Singulier et mystique, le duo La Vague l’est sûrement. Portés par une pop surprenante, Thérèse et John répondent à nos questions, suite à leur second EP Lemme Be paru en novembre 2019. Vous définissez votre musique comme de la...

Coquette – Le nouvel EP de Hailey Tuck
Agenda
110 vues

Coquette – Le nouvel EP de Hailey Tuck

Un doux flashback dans les années folles avec le nouvel EP de la chanteuse Hailey Tuck.  Après le succès de l’album Junk,  la chanteuse dévoile aujourd’hui six nouveaux titres sur un EP intitulé Coquette. Entre jazz et pop, tristesse et...