0 Shares 343 Views

Rencontre avec Tulipe Création : “J’ai la chance d’avoir trouvé quelque chose qui me passionne”

Cagoule Fantomatique ou la Fanaison... © Tulipe Création

Rencontre à la découverte de Tulipe, de son vrai nom Rose Nelson, qui est une jeune artiste parisienne aux créations clinquantes. Voici ma discussion avec elle afin d’apprendre à mieux la connaître.

Comment pourrais-tu décrire tes créations en trois adjectifs ?

Je dirais bling bling, coloré et expressif !

Comment est née ta passion artistique ?

Je pense que ça vient surtout d’un besoin de m’exprimer et d’extérioriser tout ce que j’avais en moi. Déjà petite, je trouvais toujours une manière de faire ressortir ce que j’avais en moi, niveau émotionnel, sentimental et autres. Et puis, c’est aussi un moyen pour moi de plus me ressembler. En ce moment, j’ai une certaine difficulté à m’identifier. Et dans ce que je crée, il y a toujours une marque ou une trace de moi. Cette petite chose qui va faire ma création. Donc, que ce soit dans ma création de bijoux, ou même au sens plus large, tout ce que je crée, je me retrouve, c’est mon identité. Après, de façon plus large, j’ai grandi dans une famille très artistique donc l’art est venu très naturellement comme façon de m’exprimer. J’en suis à un point où il est presque plus facile de m’exprimer à travers autre chose que la parole.

Quelles sont tes inspirations ? 

Tout ce que je capte autour de moi. Je prends un petit peu de tout le monde et ça m’enrichit. Pour ce qui est des bijoux, mon intérêt a pris naissance quand j’ai découvert Kitesy Martin, une créatrice de bijoux upcyclés, et j’en suis très contente parce qu’en la suivant sur Instagram, j’ai découvert tout un monde de recyclage et écolo qui m’a vraiment inspiré et motivé. Après, je suis encore en école et ça aussi c’est super inspirant, que ce soit dans les styles vestimentaires, les personnalités des gens, leurs pensées. J’ai dans ma classe des personnalités tellement inspirantes qui me poussent et me donnent envie de toujours aller plus loin. En ce moment, je suis très branchée plantes et fleurs et je me retrouve beaucoup là-dedans donc je dirai que ça aussi c’est très inspirant pour moi.

© Tulipe Création

Quels sont tes objectifs professionnels ?

Pour le moment, j’ai la chance d’avoir trouvé quelque chose qui me passionne, m’intéresse et me motive donc je me concentre beaucoup dessus, mais qui sait, demain je trouverai les chaussures beaucoup plus intéressantes que les bijoux. Après, je m’intéresse beaucoup à l’idée de parure ou d’ennoblissement du corps de façon très générale et je pense vouloir développer un peu cet axe ayant toujours en tête cette idée de recyclage que j’aime beaucoup et que je trouve assez importante aujourd’hui.

Quels sont les principes que tu cherches à retranscrire à travers tes œuvres ?

Je ne sais pas si j’en suis à un point où j’appelle ce que je fais des œuvres, mais dans mon travail je dirais le principe de recyclage, de création non genrée, et puis surtout faire émaner des choses de mes créations. J’essaie d’attraper l’œil des gens mais surtout le mien. Quand je travaille, j’avoue que je travaille d’abord pour moi, je me demande ce que j’ai envie de faire et comment j’ai envie de le présenter ?

Quelles sont les pratiques artistiques que tu préfères faire ?

J’aime bien créer des choses qui peuvent être portées. Toujours cette idée d’ennoblissement du corps qu’il soit féminin ou masculin. Et ça, c’est quelque chose que j’ai découvert sur moi très récemment. Je ne parle pas du tout de couture parce que ça ce n’est pas mon fort, mais voilà, de justement faire quelque chose d’autre que l’habit et en même temps quelque chose qui est porté. Je pense que le bijou c’est vraiment quelque chose dans lequel je me trouve le mieux, dans la satisfaction que cela m’apporte et dans le résultat que j’aime beaucoup : le brillant, le côté bling-bling presque kitch de l’objet.

Qu’est-ce que tu conclues de ta première collection de bijoux ?

J’ai appris pas mal de choses niveau marketing après ça. Après, je ne la qualifie pas trop de collection juste parce que je n’avais pas vraiment de fil conducteur autre que juste utiliser les bijoux que j‘avais sous la main et en faire des objets cool qui me plaisaient bien, il se trouve que j’ai eu envie de les mettre en vente et que ça m’a poussée à aller plus loin et franchement je ne m’y attendais pas. Mais quand j’ai vendu mes bijoux et que j’ai réalisé tout le plaisir que j’ai eu à faire tous les préparatifs du début jusqu’à la fin,  je me suis dit : “Il faut que je continue, c’est trop génial !. Donc voilà, là j’essaie de créer une nouvelle mini collection avec un vrai sujet, un vrai fil directeur tout en m’éclatant, parce que sinon c’est moins drôle.

Aimerais-tu faire des collaborations ? Si oui avec qui ?

Ce serait trop bien pour moi de pouvoir faire des collaborations, franchement, c’est horrible parce que je sais qu’à certains niveaux je suis bloquée par le fait qu’il y a des choses que je n’ai pas le temps ou juste pas le savoir-faire de créer. Et je suis des gens géniaux sur Instagram avec des créations super intéressantes et des principes et idées assez cool, donc ouais, les collaborations que ce soit avec la mode, la photographie c’est quelque chose qui me dit beaucoup.

Que peut-on te souhaiter dans les prochaines années ?

Que j’arrive encore mieux à développer mes créations, mes idées. Et puis, peut-être que je réussisse à me faire une petite communauté de gens qui seront intéressés par ce que je fais… ce serait chouette !

Pour découvrir le travail de Tulipe Création cliquez ici !


Propos recueillis par Corentin Bernard

Articles liés

Qui a tué Sara ? La nouvelle série Netflix à binge-watcher
Cinéma
45 vues

Qui a tué Sara ? La nouvelle série Netflix à binge-watcher

Entre suspense, drames et rebondissements, Qui a tué Sara ? est le nouveau thriller captivant mexicain qui cartonne sur Netflix et dont tout le monde parle. Sortie le 24 mars dernier, la série est toujours en tête du top...

MPablo : “J’aime définir mon univers musical par l’expression spleen urbain”
Musique
59 vues

MPablo : “J’aime définir mon univers musical par l’expression spleen urbain”

Artistik Rezo part à la rencontre de MPablo, récemment présenté par la scène musicale Les Cuizines. MPablo, comment définirais-tu le style de ta musique ? J’aime définir mon univers musical par l’expression “spleen urbain”. Ce sont deux mots qui cristallisent...

La Seine Musicale lance #RetourAuLive
Agenda
78 vues

La Seine Musicale lance #RetourAuLive

Le 13 mars 2020, La Seine Musicale fermait temporairement ses portes, laissant place aux reports et aux annulations de ses concerts. Un an plus tard, l’envie de retrouver le public et de rappeler que les émotions se vivent ensemble, en live,...