0 Shares 1716 Views

À Londres, Monty Python fait mentir la crise

17 décembre 2008
1716 Vues
python

Antidote puissant pour retrouver le sourire en cette fin d’année : l’humour délirant etso British des Monty Python. Installée au Palace Theatre dans le West End, la comédie musicale Spamalot, fait revivre sur scène l’un des chefs-d’œuvre du groupe, le film Sacré Graal. Depuis ses débuts à Broadway en 2005, le show a rapporté plus de 175 millions de dollars rien qu’à New York et se vantait encore le mois dernier du meilleur taux de remplissage de toutes les comédies musicales, malgré la conjoncture économique difficile.
Grâce à l’adaptation signée Eric Idle, l’un des Monty Python, le spectacle est aussi délirant et déjanté que le film. Dans sa quête du Graal, le roi Arthur doit encore affronter un lapin tueur d’homme, des vaches qui volent et des chevaliers bien bavards.
La mise en scène de l’excellent Mike Nichols, réalisateur au cinéma du Lauréat avec Dustin Hoffman et plus récemment de La Guerre selon Charlie Wilson avec Tom Hanks, a été louée par les critiques britanniques. Les chansons s’enchaînent sans temps mort avec des cascades et des changements de décors étonnants, et il est impossible de s’ennuyer, même pour ceux qui n’ont pas une maîtrise totale de la langue anglaise et qui auront du mal à attraper au vol toutes les blagues au deuxième voire troisième degré. Le Palace Theatre accueille Spamalot jusqu’au 3 janvier 2009, pour laisser la place à une autre comédie musicale, Priscilla, reine du désert, tiré du film de Stephan Elliott.
Le West End de Londres offre toujours des grandes comédies musicales indémodables, des Misérables au Fantôme de l’Opéra sans oublier La Mélodie du bonheur. Mais pour retrouver la joie de vivre, rien ne fait plus d’effet que Mamma Mia !, la fable positive rythmée par les chansons de Abba, un classique depuis 1999, qui a inspiré le film avec Meryl Streep, et qui s’est payé le luxe de dépasser Titanic au box-office britannique !
Mise en scène brillante
Loin des chansons populaires, le plus grand succès théâtral de la saison est un Hamlet monté par la Royal Shakespeare Company, qui joue au Novello Theatre près de Covent Garden. La critique londonienne est unanime pour dire que le metteur en scène Gregory Doran a réussi une mise en scène brillante, mélangeant de manière surprenante costumes d’époques et habits résolument modernes. Le public attendait avec impatience dans le rôle-titre de Hamlet David Tennant – acteur hyperpopulaire en Grande-Bretagne grâce à la série télévisée Dr Who. Hélas, un dos bloqué l’a empêché de monter sur scène. Mais, son remplaçant au pied levé, Edward Bennett a fait forte impression.

Tickets sur www.visitlondon.com/fr ou jusqu’à moitié prix le jour même aux guichets TKTS de Leicester Square, en plein cœur du West End.

Articles liés

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer
Musique
95 vues

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer

Après une inauguration du festival en novembre 2021 dans un lieu tenu secret près de République, le studio Berlinois Colors s’est de nouveau installé à Paris du 28 novembre au 2 décembre 2022 au sein de l’espace Niemeyer dans...

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages
Agenda
84 vues

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages

Dans Les Yeux Fermés…, le chorégraphe Mickaël Le Mer s’inspire du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique et lumineuse. S’inspirer du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique, dansée et lumineuse. C’est en découvrant un...

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !
Agenda
82 vues

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !

Skullcrusher, alias pour Helen Ballentine, se prépare à sortir son tout premier album, “Quiet The Room” où la voix rauque de Ballentine se posera délicatement sur un son ambient, folk à la rencontre du shoegazing. Au travers de 14...