0 Shares 1683 Views

Cannes 2019 : du lourd ou du très lourd ?

Lucile Bellan 1 avril 2019
1683 Vues

Le temps passe vite : il est bientôt temps de se remettre en selle et de repartir pour la Croisette. En attendant l’annonce des sélections, les premiers grands noms sont de sortie et l’excitation commence à monter…

L’annonce de l’identité du président du jury 2019 a contribué à relancer la machine et à faire revenir l’excitation annuelle. Le Mexicain Alejandro González Iñárritu dirigera le jury de cette 72e édition, tandis que la Libanaise Nadine Labaki sera à la tête du jury Un Certain Regard. Les autres nouvelles officielles tardent à arriver. L’affiche fera évidemment l’événement et ne manquera pas d’être commentée. Mais c’est évidemment la composition des différentes sélections qui se fait le plus attendre.

Parmi les films qui ne devraient pas échapper à cette édition 2019, on peut notamment évoquer Once Upon a Time in Hollywood, le neuvième film de Quentin Tarantino, qui bénéficie d’un casting une nouvelle fois impressionnant : de Leonardo DiCaprio à Brad Pitt en passant par Al Pacino et Margot Robbie, c’est une distribution foisonnante qui portera cette évocation en grande partie fictionnelle de l’industrie cinématographique de la fin des années 60. Parmi les visages connus, une certaine Sharon Tate, qui dans la réalité fut assassinée par le serial killer Charles Manson alors qu’elle était enceinte.

Brad Pitt devrait être la star numéro 1 de cette édition, puisqu’il tient également le rôle principal du nouveau film de James Gray, Ad Astra, qui devrait sans nul doute figurer en sélection. On peut s’attendre à ce que Gray nous fasse son Interstellar avec cette histoire d’un astronaute autiste qui part à la recherche de son père, disparu vingt ans plus tôt lors d’une mission qui devait l’emmener vers Neptune. Également au casting : Tommy Lee Jones, Ruth Negga (Loving) et Donald Sutherland.

Parmi les autres noms, s’il se murmure que le palmé Terrence Malick pourrait bel et bien revenir avec Radegund (même s’il ne sera sans doute pas présent en chair et en os), notons aussi que les films des frères Dardenne (Ahmed), Xavier Dolan (Matthias & Maxime), Elia Suleiman (It Must Be Heaven) ou encore Ken Loach (Sorry We Missed You) sont prêts à entrer en course. Tout comme Douleur et gloire de Pedro Almodovar, déjà sorti en Espagne mais totalement éligible à condition qu’il ne sorte pas ailleurs d’ici là, avec notamment Antonio Banderas et Penélope Cruz dans les rôles principaux.

Même le palmé 2018, Hirokazu Kore-eda, pourrait bien faire son retour dès cette année, puisqu’il a tourné La Vérité, son premier film francophone, avec un trio de choc : Ludivine Sagnier, Juliette Binoche et Catherine Deneuve. On rêverait de voir ça en compétition…

Lucile Bellan

Articles liés

La “Tribute to Claude Debussy” en concert au Sunset-Sunside
Agenda
19 vues

La “Tribute to Claude Debussy” en concert au Sunset-Sunside

Enrico Pieranunzi est l’un des pianistes européens les plus passionnants. Grand connaisseur du piano jazz dans toute sa diversité. Il voue une grande admiration pour les plus grands représentants du genre parmi lesquels Bud Powell, Paul Bley ou encore...

Mae Muller en concert le 19 février au 1999
Agenda
43 vues

Mae Muller en concert le 19 février au 1999

Après une série de concerts à travers l’Europe, de Dublin à Amsterdam en passant par Glasgow et Londres, l’artiste britannique Mae Muller clôture sa tournée avec un 8e concert au 1999 le 19 février. Mais qui est Mae Muller...

Le K : Grégori Baquet est un Kas à part, il se transforme en remarKable Konteur
Spectacle
132 vues

Le K : Grégori Baquet est un Kas à part, il se transforme en remarKable Konteur

S’appropriant quelques unes des nouvelles de Dino Buzzati, écrivain et journaliste, parues sous le titre Le K, Grégori Baquet nous emmène avec bonheur dans son monde d’une touchante poésie. En mêlant humour et fantastique, il joue sur le cynisme...