0 Shares 1032 Views

Cinéma à domicile : 3 films à voir en août 2020

Lucile Bellan 4 août 2020
1032 Vues

La vie des films n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Carrière en salles trop fugace ou sortie en direct to VOD : chaque mois, Artistik Rezo vous propose de rattraper à la maison 3 films disponibles sur vos écrans et que vous n’avez sans doute pas encore vus.

1) Invisible Man, de Leigh Whannell (photo)

Non seulement Hollow man n’était pas le plus réussi des films de Paul Verhoeven, mais en vingt ans, ses effets visuels et sa mise en scène ont terriblement mal vieilli. Le film vient carrément d’être enterré à jamais par la sortie du film de Leigh Whannell (qui s’est fait connaître pour son travail sur la franchise Saw). Brillant, tendu, Invisible man fait de l’homme invisible un monstre absolu, conjoint violent et pervers narcissique, qui profite de ses incroyables talents de génie du domaine de l’optique pour pourrir l’existence de son épouse (incroyable Elisabeth Moss), qui pensait avoir tout fait pour parvenir à se débarrasser de lui définitivement. Intelligent sur tous les plans, proprement terrifiant par endroits, le film réinvente puissamment la figure de l’homme invisible.

 


2) The Lighthouse, de Robert Eggers

Après The VVitch, incroyable film de sorcellerie qui semble avoir mis tout le monde d’accord, Robert Eggers est revenu l’an passé avec ce Lighthouse très singulier, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs 2019. Eggers met en scène deux gardien de phare de la fin du dix-neuvième siècle, qui vivent une aventure hallucinée dans un phare situé en Nouvelle-Angleterre. Si le film a beaucoup divisé, c’est parce qu’il semble aussi génial pour les uns qu’anecdotique pour les autres. Les prestations crasseuses et fantaisistes de Willem Dafoe et Robert Pattinson, quasiment seuls en scène de part en part, ne pourront en tout cas laisser personne indifférent. Entre Bukowski, Kafka et Hemingway, The Lighthouse ne ressemble à rien d’autre.


3) La Fille au bracelet, de Stéphane Demoustier

Inspiré par la même affaire criminelle que le film argentin Acusada, de Gonzalo Tobal, le film de Stéphane Demoustier (frère d’Anaïs, qui est d’ailleurs présente dans le film) montre une famille en proie au doute : l’adolescente du clan, assignée à résidence depuis qu’elle a été accusée du meurtre d’une camarade, ne semble pas faire tout ce qu’il faut pour être innocentée. Ses parents, incarnés par Roschdy Zem et Chiara Mastroianni, ne savent pas sur quel pied danser… et nous non plus. Film judiciaire et drame familial, La fille au bracelet réussit son entreprise de déstabilisation, bien aidé par la prestation de Melissa Guers, qui fait exploser les carcans en interprétant une héroïne aussi froide que peu attachante.

Lucile Bellan

 

Articles liés

COVID 19 et acteurs de la nuit : le témoignage de Damien RK
Musique
128 vues

COVID 19 et acteurs de la nuit : le témoignage de Damien RK

2020 a été une année particulièrement difficile pour le monde de la nuit et l’univers de la musique en général, entre festivals annulés, boîtes de nuit fermées et DJ mis de côté. Damien RK nous raconte son parcours, sa...

Xavier Chevalier : “Je vois la course automobile non comme une performance mais comme un médium”
Art
227 vues

Xavier Chevalier : “Je vois la course automobile non comme une performance mais comme un médium”

Rencontre avec l’artiste et régisseur Xavier Chevalier. Selon lui, la vie est semblable à une course automobile, avec sa ligne de départ et sa ligne d’arrivée. Xavier vit et travaille à Annecy, en Haute Savoie. Son art est une...

Lilly Wood and The Prick revient avec un nouveau single “You want my money”
Agenda
87 vues

Lilly Wood and The Prick revient avec un nouveau single “You want my money”

Ce premier single dénonce notre société de surconsommation où nous nous perdons jusqu’à finalement ne plus rien avoir. Un titre up tempo et direct, armé d’un clip réalisé par le groupe où les images parlent d’elles-mêmes et dénoncent avec...