0 Shares 1301 Views

De Une colonie à Chanson douce : 4 films à voir en novembre 2019

Lucile Bellan 4 novembre 2019
1301 Vues

Chaque mois, la rédaction d’Artistik Rezo choisit pour vous les 4 films qu’il faut absolument aller découvrir en salles. Une sélection éclectique, composée d’œuvres faisant l’événement et de perles plus méconnues.

1) Une colonie, de Geneviève Dulude-De Celles (6 novembre)
Trop peu de films québécois parviennent à se frayer un chemin jusqu’à nos salles, même si, de Monia Chokri à Xavier Dolan en passant par Denys Arcand, quelques grands noms y sont récemment parvenus, pour des résultats jamais décevants. Une colonie est dépourvu de stars, mais il ne faudrait pas passer à côté : désigné comme le meilleur film canadien de l’année écoulée, avec en prime un prix d’interprétation pour la jeune et formidable Emilie Bierre, c’est une somptueuse tentative de délocaliser le teen movie américain vers le Québec voisin, où les préoccupations sont globalement les mêmes, mais où le mode de vie diffère par certains aspects. Calme et tapageur à la fois, Une colonie montre superbement les hésitations d’une adolescente, à l’heure où il convient autant de s’affirmer que de faire des choix.


2) Et puis nous danserons, de Levan Akin (6 novembre)
On a très rarement l’occasion de voir des films géorgiens. Passé par Cannes et la Quinzaine des Réalisateurs en mai dernier, Et puis nous danserons constitue peut-être l’occasion d’ajouter un pays à votre liste de cinéphile globe-trotter. C’est le beau récit d’une rivalité gorgée de désir entre deux danseurs, dans un pays où les traditions occupent encore une place extrêmement importante. Plein de bonne humeur et d’énergie positive, le film de Levan Akin montre aussi la dureté d’un monde manquant de souplesse (c’est un euphémisme), où une sexualité considérée comme pas ordinaire peut rapidement être assimilée à une malédiction.


3) Les Misérables, de Ladj Ly (20 novembre)
Tout a commencé par un court-métrage nommé… Les Misérables, datant de 2017. On y suivait un groupe de policiers de la Brigade Anti-Criminalité partant à la poursuite d’un drone ayant filmé une bavure commise par l’un d’entre eux. Un geste politiquement fort, et d’une grande maîtrise cinématographique. Deux ans plus tard, c’est avec une adaptation sous forme de long-métrage que le réalisateur Ladj Ly et ses interprètes reviennent. Prix du jury au dernier festival de Cannes, Les Misérables, version longue, gagne en ampleur et en force, rappelant la puissance de films comme Ma 6-T va crack-er ou La Haine, qui parvenaient réellement à sonder les banlieues, là où tant d’autres restent en surface.


4) Chanson douce, de Lucie Borleteau (27 novembre)
Douzième femme à obtenir le prix Goncourt en 113 ans, Leïla Slimani signait avec Chanson douce le grand livre de l’année 2016. Maïwenn s’était lancée dans son adaptation, avant de renoncer. En revanche, le co-scénariste Jérémie Elkaïm (La Guerre est déclarée) est resté à bord, continuant à travailler avec une Lucie Borleteau très remarquée grâce à Fidelio, l’odyssée d’Alice. Avec une Karin Viard tétanisante en tête d’affiche, Chanson douce risque de traumatiser plus d’un spectateur ou d’une spectatrice, tant son sujet principal (l’infanticide) y est traité avec vigueur.

Articles liés

Pierre Orefice : “Je voulais être là pour avoir des idées, pour qu’il se passe des choses”
Art
135 vues

Pierre Orefice : “Je voulais être là pour avoir des idées, pour qu’il se passe des choses”

Pierre Orefice est l’un des auteurs du projet Les Machines de l’île, à Nantes. Il nous raconte ici son parcours et nous présente la vision qu’il porte sur son activité. Pierre, vous dirigez aujourd’hui Les Machines de l’île à...

Bertille Rouillon : “Ce qui m’intéresse c’est de discuter le lien qui existe entre le corps et l’espace”
Art
149 vues

Bertille Rouillon : “Ce qui m’intéresse c’est de discuter le lien qui existe entre le corps et l’espace”

Créative et novatrice, Bertille Rouillon a développé son approche du design, de l’art et du textile, à Nantes, Lyon, Paris et Londres. Elle partage avec nous son attrait pour le développement durable et nous présente son projet textile.  Tu as...

Les 5 comptes Instagram d’illustration à suivre pour prendre confiance en soi
Art
121 vues

Les 5 comptes Instagram d’illustration à suivre pour prendre confiance en soi

Aujourd’hui, une grande communauté d’artistes et de comptes créatifs se trouvent sur Instagram. Nous avons donc sélectionné pour vous 5 comptes Instagram d’illustration, engagés dans l’acceptation de soi.  1) HARMONY – @harmonywillowart Avec plus de 21K abonnés, cette illustratrice...