0 Shares 644 Views

Festival International du Film Politique de Carcassonne – Compte-rendu n°1

Lucile Bellan 11 décembre 2019
644 Vues

Du 10 au 14 décembre 2019 se tient la deuxième édition de ce festival ambitieux qui ambitionne de faire de Carcassonne la capitale française du cinéma politique.

On ne remet plus en cause aujourd’hui que tout cinéma est politique. Comme le sexe est politique, comme le geste d’acheter est politique. Le Festival International du Film Politique de Carcassonne s’intéresse plus particulièrement au cinéma qui se dit militant, qui fait un effort de pédagogie sur des sujets majeurs et qui montre le monde de manière à nous questionner. Avec ses six films documentaires et six longs-métrages de fiction en compétition, le festival de Carcassonne, largement soutenu par la région et par la ville, ouvre ainsi les discussions sur des sujets aussi vastes que la place des femmes dans le monde, l’urgence pour certaines personnes de migrer et les conditions de cette migration, la situation dans les prisons françaises, l’engagement politique ou encore la montée de l’extrême droite en Europe.

Pour son ouverture, le festival s’est offert la présentation du documentaire Woman de Yann Arthus-Bertrand et Anastasia Mikova. Un projet de plusieurs années qui regroupe les témoignages de femmes de 40 pays. Il aura fallu 2000 témoignages recueillis dans 53 pays pour arriver à ce résultat. Le geste est fort, et les mots de la réalisatrice sur scène sont enflammés. À travers ces femmes, ce sont toutes les femmes qu’on entend, sur des sujets aussi vastes que la réussite professionnelle, la maternité, l’orgasme, l’avortement, l’amour ou l’accès à l’éducation mais également les drames qui marquent une vie comme la maladie, le viol de guerre, les agressions sexuelles et les violences conjugales. Deux heures à regarder des femmes en face à face, rire ou pleurer avec elles, s’émouvoir de leur force et de leur courage aussi. Le film sortira dans le salles françaises en mars prochain et dans plus de 30 pays par la suite.

Pendant quatre jours, ce sont donc des films qui vont s’enchaîner, des réflexions collectives autour de l’art autant qu’autour de la société dans laquelle nous vivons, des approches adaptées aux enfants… Plus que jamais, avant même de me jeter dans la bataille du festival, je suis convaincue que proposer une sélection de cinéma politique est indispensable à l’éveil des consciences. Cette semaine, Carcassonne et ses remparts font office de fenêtre sur le monde. Une fenêtre qu’il faudrait ouvrir et ne jamais refermer.

Articles liés

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare
Spectacle
53 vues

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare

Julie Deliquet et son collectif In Vitro se saisissent aujourd’hui d’un scénario de cinéma pour l’incarner au théâtre dans un espace bi-frontal ouvert à toutes les émotions et aux spectateurs. Dans une grande maison de famille, parents et enfants...

Marina Cars aux Sentier des Halles
Agenda
27 vues

Marina Cars aux Sentier des Halles

Voici bon nombre de questions cruciales auxquelles Marina tentera de vous répondre. Le public peut-il dormir pendant un spectacle ? Est-ce que c’est mieux un médecin qui s’appelle Robert ou Roberto ? Faut-il laver ses soutiens-gorge fréquemment ? Y’...

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth
Agenda
31 vues

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth

2020 marquera le 10ème anniversaire de la galerie Mathgoth qui a décidé de débuter l’année sous les auspices de 11 peintres à la technique incroyable et dont les œuvres flirtent en permanence avec l’hyperréalisme. D’où le titre évocateur de...