0 Shares 4561 Views

« Glass », quand M. Night Shyamalan combat Marvel

Lucile Bellan 13 janvier 2019
4561 Vues

Révélé il y a 19 ans par Sixième sens, le réalisateur américain revient avec un film inattendu, rencontre des personnages principaux d’Incassable et du héros schizophrène de >Split. Explications.

En 2001 sortait Incassable, nouveau film de M. Night Shyamalan, propulsé petit génie de Hollywood suite à la sortie un an auparavant de Sixième sens, qui lui valut plusieurs nominations aux Oscars. Shyamalan retrouvait alors Bruce Willis, dans le rôle d’un homme découvrant qu’il ne pouvait pas tomber malade ni être blessé. Face à lui, un collectionneur de comics atteint de la maladie des os de verre, interprété par Samuel L.Jackson. Le tout formait à la fois une tragédie grecque, un thriller renversant et une déclaration d’amour à l’univers des comics.

Après quelques films intéressants (Signes, Le Village), Shyamalan a déplu, sauf à sa base de fans inconditionnels. La jeune fille de l’eau ou Phénomènes ont déçu, voire fait rire. Le dernier maître de l’air et After Earth n’ont pas décollé au box-office. Mais c’est avec Split que le cinéaste, sans atteindre tout à fait des sommets, semble avoir réussi son retour en grâce.

Dans Split, James McAvoy est Kevin, un homme chez qui cohabitent 23 personnalités différentes, dont l’une le pousse à kidnapper trois adolescentes. Fascinant thriller, Split donne surtout l’occasion à James McAvoy de briller dans un rôle multiple, totalement casse-gueule mais pleinement réussi. (Attention, le paragraphe suivant révèle un élément de la fin de Split.)

Dans l’une des dernières scènes de Split, Kevin tombait nez à nez sur David Dunn (Bruce Willis), reconverti en super justicier désireux de traquer les individus malfaisants de la vraie vie. Une rencontre qui semblait ouvrir de nouvelles possibilités, et ce de façon très excitante. Il a fallu attendre que Split fonctionne relativement bien au box-office pour obtenir la confirmation : un cross over allait pouvoir voir le jour. Cross over ? C’est ainsi que l’on nomme ces films et ces séries qui permettent à des héros ou héroïnes issus d’univers différents de se croiser, comme lorsque Freddy Krueger et Jason Voorhees se croisent dans un film d’horreur.

Le résultat s’appelle Glass, et il raconte la lutte du bien contre le mal à travers l’affrontement des deux personnages, compliqué par l’intervention d’Elijah Price, le personnage campé par Samuel L. Jackson dans Incassable. Price affirme en effet à la police qu’il dispose d’informations capitales sur les deux hommes. Le tout participe à la création d’un Shyamalan Cinematic Universe, qui pourrait entraîner l’écriture d’autres scénarios… à condition que le public soit au rendez-vous, ce qui est le cas chez Marvel mais moins chez le réalisateur de Glass. L’avenir nous le dira.

Articles liés

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine
Spectacle
46 vues
Spectacle
46 vues

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine

Au croisement des langues et des cultures, le collectif TgSTan et le metteur en scène Tiago Rodrigues donnent naissance à un spectacle poétique et irradiant, qui célèbre la passion en même temps que la littérature. Un moment théâtral de...

YES! TRIO : le premier album studio de trois maîtres du jazz
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

YES! TRIO : le premier album studio de trois maîtres du jazz

Soudés par une amitié de vingt-cinq ans, trois maîtres contemporains du jazz, Ali Jackson (batterie), Aaron Goldberg (piano) et Omer Avital (contrebasse), réactivent avec bonheur la tradition du genre, au sein d’un trio moderne qui magnifie l’esprit du swing...

Tempête en Juin au Théâtre La Bruyère
Agenda
37 vues
Agenda
37 vues

Tempête en Juin au Théâtre La Bruyère

En 1942, dans la France occupée, Irène Némirovsky écrit son roman le plus déchirant, « Suite française ». Il restera inachevé. Le premier tome de ce roman, « Tempête en juin », suit une quarantaine de personnages sur les...