0 Shares 1330 Views

“La nouvelle comédie du cinéma français”, entretiens avec des cinéastes

27 février 2017
1330 Vues
La nouvelle comédie du cinéma français

La nouvelle comédie du cinéma français

Entretiens avec Fernando Ganzo, Jacky Goldberg et Quentin Mével

Paru le 25 février 2017 aux Nouvelles Editions

La nouvelle comédie du cinéma françaisParu le 25 février 2017

Qu’est-ce qui fait tourner la (bonne) comédie française ? C’est la question que se sont posée Fernando Ganzo, Jacky Goldberg et Quentin Mével, auteurs d’un livre d’entretiens avec dix cinéastes dont c’est le genre favori.

On a trop souvent tendance à n’évoquer la comédie française que sous son aspect le plus bassement populaire, de la série des Taxi jusqu’aux films avec Franck Dubosc (dont certains sont tout à fait fréquentables quand d’autres sont absolument le contraire). Fernando Ganzo (rédacteur en chef de So Film), Jacky Goldberg (critique aux Inrockuptibles) et Quentin Mével (délégué de l’Association des Cinémas de Recherche d’Ile-de-France, qui contribue à éditer le livre) ont ainsi tenu à se pencher sur des noms parfois moins connus du grand public, mais sans doute plus fins que Fabien Onteniente ou Gérard Krawczyk dans leur façon d’aborder le genre comique.

 

En résulte une série de neuf entretiens avec dix cinéastes (pour cause de duo Toledano / Nakache) auxquels les trois hommes ont posé des questions sur leurs propres goûts en matière de comédie, mais aussi sur leur façon de travailler (impact du montage ou de la direction d’acteurs, par exemple). Le tout en se basant sur des situations concrètes, récentes et précises tirées des longs-métrages récemment réalisés par les interviewés et interviewées. D’Eric Judor (Platane) à Justine Triet (Victoria) en passant par Rudi Rosenberg (Le Nouveau), le panel est large et passionnant.

 

Le point commun de ces entretiens ? Tous participent à démontrer que la comédie n’est pas un genre rigolo à faire : il faut de la précision, beaucoup de sérieux, un cadre fort. Pour que la bonne humeur se fasse ressentir dans les salles de cinéma, pour que les improvisations éventuelles puissent donner quelque chose, il faut savoir créer un esprit, une ambiance. En lisant ce petit livre coûtant seulement 10 euros, on a l’impression d’observer ces réalisateurs et réalisatrices en train de travailler, de leur bureau de scénaristes jusqu’au dernier jour de montage. Sentiment grisant parce qu’intime, et surtout diablement enrichissant.

Lucile Bellan

Les 10 cinéastes : Sébastien Betbeder, Eric Judor, Romain Lévy, Jean-Chritophe Meurisse, Olivier Nakache, Antonin Peretjatko, Axelle Ropert, Rudi Rosenberg, Eric Toledano, Justine Triet

[Image 2017 © Les Nouvelles Editions]

Articles liés

Quand l’art est source d’inspiration…
Art
93 vues

Quand l’art est source d’inspiration…

L’art inspire l’art : si la peinture permet d’illustrer certaines œuvres comme Marc Chagall qui illustre les Fables de La Fontaine, la peinture influence aussi des écrivains et des cinéastes. Focus sur certaines oeuvres qui s’inspirent de la peinture et...

5 films d’animation à voir cet hiver
Cinéma
93 vues

5 films d’animation à voir cet hiver

Vous avez fait le tour des plateformes VOD et vous ne savez plus quoi regarder en cette période hivernale ? Nous avons sélectionné 5 films d’animation à regarder bien au chaud sous son plaid. 1 – Abominable de Jill...

Festival Ptit Clap 2021 : lancement de l’appel à films de cette 12e édition
Agenda
76 vues

Festival Ptit Clap 2021 : lancement de l’appel à films de cette 12e édition

Après une 11e édition bouleversée qui s’est déroulée en ligne, le Festival Ptit Clap est de retour et lance sa 12e édition avec son appel à films ! Vous avez jusqu’au 31 mars. Destiné aux jeunes réalisateurs âgés de...