0 Shares 460 Views

“Mid90s”, le premier film de Jonah Hill

Un premier film est souvent un moment compliqué pour un réalisateur. Voulant absolument affirmer son identité, ce dernier a souvent tendance à en faire trop. L’exercice est d’autant plus périlleux lorsque le réalisateur est déjà une star d’Hollywood. Coup de projecteur sur Mid90s, le premier film de l’acteur Jonah Hill.

Un acteur de comédie 

Jonah Hill s’est fait connaître par des comédies américaines et des apparitions dans des films d’auteur où son rôle est souvent limité à de la comédie, comme c’est le cas dans Django Unchained. Cependant depuis quelques années, il montre un nouveau visage : on le retrouve dans Le Loup de Wall Street de Scorsese ou encore dans le très bon Don’t Worry, He Wont Get Far On Foot de Gus Van Sant, dans lequel il incarne un thérapeute aux Alcooliques Anonymes. Mais ces rôles restent malgré tout des seconds rôles. C’est en 2018 que surgit une nouvelle facette de Jonah Hill, celle de réalisateur avec son tout premier film, Mid90s.

Un film sur Los Angeles avant tout

Mid90s c’est l’histoire de Stevie, 13 ans, qui vit dans une famille dysfonctionnelle de Los Angeles. Garçon solitaire, il rencontre un groupe de skateurs qui le prend sous son aile. Film à l’accent autobiographique de son réalisateur qui en est aussi le scénariste, filmé dans un Los Angeles nostalgique, on y découvre une œuvre poignante sur l’amitié et le temps qui passe. Produit par A24, une société connue et reconnue pour sa qualité de programmation, Jonah Hill a rassemblé du très beau monde sur le projet.

Une bande-son et une image de qualité 

Orchestrée par Nine Inch Nails qui s’est déjà occupé des musiques de certains films de David Fincher, le duo livre ici une bande-son géniale en termes d’ambiance. La musique  est en effet l’un des gros points forts du film. En parallèle du travail de Nine Inch Nails, on est aussi transporté par une compilation de musiques des années 90 : Wu-Tang Clan, Wendy Rene, Mr. Geo, Kanye West… Comme on peut le constater dans la bande-annonce, la qualité de l’image n’est pas à prouver dans ce film. Chaque plan transpire la photographie et rappelle une ambiance underground, sans oublier les références au monde du skateboard.

Un choix d’acteurs audacieux 

Le dernier point qui mérite d’être souligné dans le film de Jonah Hill est le choix des acteurs. Porté par une bande d’ados dont la plupart sont amateurs, ces derniers ont été choisis pour le talent sur une planche de skate, dans le but de retranscrire au mieux une ambiance et d’être les personnages au lieu de les incarner.


Jacques-Emmanuel Mercier

Articles liés

SCAD présente “Notre ami, Pierre Cardin”, une rétrospective à découvrir jusqu’au 3 septembre
Agenda
62 vues

SCAD présente “Notre ami, Pierre Cardin”, une rétrospective à découvrir jusqu’au 3 septembre

Par un hommage élégant à l’esprit indomptable du légendaire créateur Pierre Cardin (1922–2020), SCAD présente une ode à cette vie remarquable et à l’héritage durable d’une force révolutionnaire dans le domaine de la mode. Au cœur d’une installation évoquant...

Focus sur le dernier album de Tyler, The Creator
Musique
127 vues

Focus sur le dernier album de Tyler, The Creator

Le 25 juin dernier, Tyler, The Creator sortait son dernier album, “Call me if you get lost”. Voici un petit aperçu des saveurs de cet album. L’ancien leader d’Odd Future nous offre un véritable travail d’orfèvre pour cet été...

“Art Rock” : une édition essentielle du 1er au 12 septembre 2021 à Saint-Brieuc
Agenda
97 vues

“Art Rock” : une édition essentielle du 1er au 12 septembre 2021 à Saint-Brieuc

Je soussigné, festival Art Rock, né en 1983 à Saint-Brieuc (22), certifie le caractère indispensable de la tenue de ma prochaine édition, du 1er au 12 septembre 2021, de la présence d’artistes choisis avec passion et énoncés ci-après et...