0 Shares 383 Views

Quatre films de Bong Joon-Ho à découvrir en dehors de “Parasite”

Bong Joon-Ho a certes réalisé Parasite mais sa filmographie est remplie de films cultes pour les initiés. Nous vous proposons ici d’en découvrir quatre autres, pour un peu mieux comprendre ce cinéaste.

1) Okja, 2017

© Netflix

 

Ce projet produit par Netflix a fait parler de lui pour deux raisons : son interdiction à Cannes d’abord mais aussi car il a permis au géant du streaming de mettre un pied dans le monde du cinéma d’auteur. L’histoire est celle d’une entreprise qui place des animaux génétiquement modifiés dans des fermes aux quatre coins du monde. Se liant d’amitié avec l’un de ces animaux, la petite Mija est prête à tout pour le sauver.

Critique non dissimulée de la société de consommation, de l’élevage intensif, Bong Joon-Ho fait ici comme à son habitude une critique du monde qui l’entoure, sans forcément chercher à dissimuler son message.

2) Mother, 2009

© Barunson

Mother est un thriller à travers lequel on suit l’histoire d’une mère prête à tout pour innocenter son fils handicapé, suspect dans une affaire criminelle. Ce film est sûrement le moins connu de la carrière de Boong Joon-Ho, à l’exception peut-être de son premier film Barking Dog. Cette chronique familiale est une critique d’une société sud-coréenne violente et corrompue, où l’écart entre les grandes villes et la campagne se fait de plus en plus criant.

3) The Host, 2006

 

 

© Sego Entertainment

Suite à des expériences scientifiques, une créature prend vie dans un fleuve à Séoul. The Host est sûrement le film qui s’éloigne le plus de ce que l’on attendait de Bong Joon-Ho suite à ses réalisations précédentes. Ce film reprend tout de même pas mal de points que l’on peut retrouver dans sa filmographie : l’amour familial, une critique  de la société et l’humour caustique du réalisateur. Bong Joon-Ho aime le cinéma et cela se ressent dans ses œuvres, dans la manière qu’il a de s’approprier les codes et de les détourner pour ancrer ses films dans un univers propre.

4) Memories of Murder, 2003

 

© CJ Entertainment

Inspiré d’une histoire vraie, le film raconte le parcours de deux flics aux méthodes bien différentes pour retrouver un criminel qui court la campagne coréenne. Cette critique sociale non dénuée d’humour est un projet qui tient à cœur au réalisateur, il s’agit de son deuxième film. On y retrouve une police inadaptée et une population désenchantée. Tout cela sur fond de révolution coréenne. Film marquant pour beaucoup de réalisateurs comme Tarantino, il va aussi influencer Zodiac de David Fincher quelques années plus tard.
Memories of Murder est disponible sur Netflix.

Beaucoup de sujets reviennent de façon récurrente dans les films de Bong Joon-Ho : la famille, la société, la pauvreté… Chacun de ses films recèle quelque chose et si vous avez aimé Parasite, vous allez adorer ceux-là.

Articles liés

Les plus grands chefs cuisiniers s’affrontent pour la bonne cause
Agenda
27 vues

Les plus grands chefs cuisiniers s’affrontent pour la bonne cause

Les Belles assiettes, c’est le cocktail gastronomique et caritatif de l’association La Tablée des Chefs (France). Le 9 juillet, l’occasion de savourer les plats de chefs de renom au sein du prestigieux Pavillon d’Armenonville. Au menu, des assiettes estivales...

“Perte” : un spectacle drôle et émouvant à La Scala
Agenda
47 vues

“Perte” : un spectacle drôle et émouvant à La Scala

La femme de ménage du théâtre fait son travail, seule, comme tous les jours. Telle une servante de théâtre, elle est celle qui est là quand il n’y a personne d’autre. Ce jour-là, elle découvre le public présent dans...

Concert : Viktoria Windlord et Captain Storm s’invite à la Dame de Canton
Agenda
47 vues

Concert : Viktoria Windlord et Captain Storm s’invite à la Dame de Canton

Viktoria Windlord et sa première partie Captain Storm seront en concert le 9 juillet à la Dame de Canton. Ce spectacle aux sonorités éminemment pop, promet d’être inoubliable.   A propos de Viktoria Windlord :  Viktoria Windlord c’est un...