0 Shares 2436 Views

Rango – Johnny Depp

23 mars 2011
2436 Vues
Rango

La pop culture est-elle soluble avec le western ? Et l’esprit rock’n’roll compatible avec la verve shakespearienne ? En voilà deux bonnes questions ! D’autant plus sympathiques qu’elles débouchent sur un film d’animation aussi loufoque que savoureux : Rango. Où comment un caméléon domestiqué, couard et bavard, s’improvise shérif dans une petite ville de l’Ouest sauvage…

Naturellement, et pour une fois, les moins de 12 ans (allez, de 10) ne seront pas les mieux armés pour basculer dans ce monde alternatif, traversé de duels (au soleil), de soliloques épiques, ou de conspirations politico-financières sur fond de pénurie d’eau. Un monde très coloré, sans doute, vif et burlesque… Derrière la caméra et les effets spéciaux, de fait, c’est Gore Verbinski qui s’y colle, oui, oui, l’heureux paternel de la saga Pirate des Caraïbes !

Mais un monde un rien métaphysique aussi, et d’autant plus attachant qu’il est tapissé de clins d’œil cinéphiles très précis : China town, évidemment,  Apocalypse now, Las Vegas parano, ou… Le Bon, la brute et le truand…. Allez, rien de grave ! Les adultes et les grands enfants – parfois, ce sont les mêmes – se feront un plaisir, eux, de fréquenter, 1h40 durant, le bestiaire hilarant de ce film pastiche. Un peu (beaucoup) hommage, aussi, aux codes du genre (essentiellement ceux du western spaghetti, cela dit).

Car jubilatoire, ce petit reptile qui se rêve acteur et se retrouve plus ou moins héros, l’est assurément. Sans doute le choix – futé – du comédien pour en être la voix (en V.O., bien sûr) y est-il pour beaucoup. Johnny Depp, quintessence du comédien américain, justement, et grand amateur du jeu transformiste, lui donne un panache et une exubérance assez irrésistibles. Caméléon lui-même, et conscient de l’être, Mr Depp nappe sa prestation d’une distance joueuse, d’un humour à froid très convaincants.

Certains trouveront qu’il en fait trop, raccord avec ce film presque saoulant, parfois, à force d’explorer et de travailler ses légendes. C’est oublier qu’à l’origine de Shakespeare… et du rock’n’roll, il y a la scène, quand même. Ses outrances, ses débordements, ses transgressions.

Ariane Allard

Festival du Film de Jeunesse de Dole 2012 (du 4 au 24 juillet)

BAFTA Awards 2012
 
(12 février)

  • 1 nomination : Meilleur film d’animation

Producers Guild of America Awards 2012 (21 janvier)

  • 1 nomination : Meilleur Producteur de dessins animés


Le Top 10 des meilleurs films de l’année – Time Magazine 2011

  • 1 prix : Film n°9

 
The Washington DC Area Film Critics Association Awards 2011

  • 1 prix : Prix du meilleur film d’animation

Rango

De Gore Verbinski

Avec les voix de Johnny Depp, Alfred Molina, Bill Nighy et Abigail Breslin

Sortie le 23 mars 2011

Articles liés

Mat Bastard : “C’est le disque le plus complet et le plus abouti. Il nous permettra d’aller encore plus loin sur scène”
Musique
201 vues

Mat Bastard : “C’est le disque le plus complet et le plus abouti. Il nous permettra d’aller encore plus loin sur scène”

Skip The Use revient avec un nouveau single Human Disorder ! Après deux ans d’absence due à la crise sanitaire, le groupe annonce un nouvel album. Le chanteur Mat Bastard nous parle de Skip post-confinement et leurs futurs projets....

“Nos paysages mineurs”, entre théâtre et cinéma au Théâtre 14
Agenda
71 vues

“Nos paysages mineurs”, entre théâtre et cinéma au Théâtre 14

Une vie d’amour résumée en une heure de trajet en train : voici le pari, poétique et romantique, de Nos paysages mineurs, dernière création de Marc Lainé. Dans cette pièce elliptique aux accents cinématographiques que l’on contemple à travers les...

Découvrez l’opéra “L’amor conjugale” à Levallois-Perret
Agenda
77 vues

Découvrez l’opéra “L’amor conjugale” à Levallois-Perret

Une épouse téméraire se travestit afin d’être engagée comme geôlier dans une prison et de secourir son mari, injustement détenu : l’histoire de Léonore, inspirée du roman français de Jean Nicolas Bouilly, nous est bien connue grâce à l’unique...