0 Shares 489 Views

The Rocky Horror Picture Show au Studio Galande

11 avril 2009
489 Vues
The_Rocky_Horror_Picture_Show_au_Studio_Galande

Depuis 8 ans, l’équipe des Sweet Transvestites transpire sur scène pour nous proposer dans une ambiance résolument déjantée une réinterprétation live d’un des films les plus underground des années 70 : The  Rocky Horror Picture Show.

Qu’est-il advenu du samedi soir?
What Ever Happened To Saturday Night?

 

1975, un film à petit budget peuplé de personnages bizarres fait son apparition dans les salles : The Rocky Horror Picture Show. Le grand public déteste, les autres à la recherche d’un cinéma plus expérimental adorent. Echec retentissant, c’est pourtant grâce à sa projection aux séances de minuit qu’il accède au statut de film mythique. Certains spectateurs vêtus comme les personnages se placent devant l’écran, reprennent des scènes, rajoutent des répliques et communiquent avec la salle qui devient alors un lieu d’interprétation et d’exclamation. Ces prestations se sont transmises et font désormais partie intégrante du spectacle. 34 ans après, si ce n’est plus, c’est à la séance de minuit qu’on le retrouve, c’est pourtant le même esprit décalé qui l’entoure au studio Galande, seule salle d’Europe à le projeter chaque semaine.
Le film présente Brad et Janet, futurs mariés américains, bien sous tous rapports, qui par une nuit d’orage se réfugient dans une mystérieuse demeure. Introduits par Riff Raff au maître des lieux Frank-N-Furter, ils assistent à d’étranges expérimentations tout au long de la nuit.
Ce samedi soir à 22h, la petite rue Galande est prise d’assaut par un public qui semble trépigner de la même impatience qui accompagnait les projections de John Waters et de Georges Romero. On sait qu’on va en prendre plein les yeux et le corps, il est conseillé d’amener du riz cru (bien sûr), une petite bouteille d’eau et pour une fois mieux vaut avoir déjà vu The Rocky, le principal se jouant dans la salle et non sur l’écran.
Avant le film, les animations commencent sur des clips ringards, entre les Village People, un homme susurrant « sex over the phone » et un sketch sur le Pape on ne sait déjà plus où donner de la tête. C’est justement cet esprit décalé qui fait du bien, loin de pouvoir assister avec plénitude à une séance de cinéma, on est impliqué directement. Toute l’équipe déguisée à l’identique des personnages se retrouve sur la petite scène devant l’écran, rejouant le film mais surtout nous faisant participer : pour le mariage on jette le riz et quand il pleut l’eau. Les jeux de mots et blagues salaces abondent, les comédiens jouent avec l’écran et un public complice. Très portée sur le sexe, cette interprétation ne plaira pas à tout le monde mais restitue bien l’esprit qui devait régner dans les salles des années 70.

N’oublions pas que ces prestations sont celles de bénévoles, donc chacun peut apporter son « obole » pour remplir le chapeau de la charmante Columbia.

 

Amélie Sudrot

The Rocky Horror Picture Show de Jim Sharman
Animations par Irrational Masters le vendredi à 22h10 et par les Sweet Transvestites le samedi à 22h10

Animations assurées par: Cecilia (Frank-N-Furter), Dimitri (Le narrateur, Rocky), Beth (Janet), Christophe (Riff Raff), Brigitte (Magenta), Mathilde (Columbia), Pierre Louis (Eddie, Dr Scott)

 

7,80 euros sur place le dimanche précédant la séance et sur Allocine
Téléphone : 01 43 54 72 71

Studio Galande

42, rue Galande

75005 Paris

Metro St Michel

www.studiogalande.fr
www.rhps.fr

 

The Rocky Horror Picture Show de Jim Sharman

Animations par Irrational Masters le vendredi à 22h10 et par les Sweet Transvestites le samedi à 22h10

Projection  cinématographique avec animation

 

 

 

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
54 vues
Agenda
54 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
154 vues
Spectacle
154 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
73 vues
Agenda
73 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....