0 Shares 1173 Views

Voir ou revoir les plus beaux films de Claude Lelouch

Léa Héron 17 juin 2020
1173 Vues

Retrouvez ici une sélection de sept des plus beaux films de Claude Lelouch. Souvent controversé de par son originalité, ses longueurs et ses histoires qui se croisent, Lelouch n’en reste pas moins un grand réalisateur. Il sait raconter des histoires qui nous rappellent la poésie de la vie, dans ses bonheurs comme ses malheurs. Le charme de Lelouch c’est aussi une bande-son très travaillée, des chorégraphies, et une multitude de grands acteurs.

1 – Un homme et une femme – 1966

“Une script-girl inconsolable depuis la mort de son mari cascadeur, rencontre à Deauville un coureur automobile dont la femme s’est suicidée par désespoir. Ils s’aiment, se repoussent, se retrouvent et s’aiment encore.”

Une histoire d’amour sur les plages de Deauville, une fabuleuse musique de Francis Lai, Jean Louis Trintignant et Anouk Aimée qui livrent une interprétation émouvante et une Palme d’Or pour ce film magnifique.

2 – Vivre pour vivre – 1967

“Dans les années 60, un reporter habitué à voyager dans des pays en guerre profite de ses absences pour avoir des maîtresses. Un jour, il rencontre Candice dont il tombe tout de suite amoureux. Sa femme se sent délaissée et décide de le quitter.”

Golden Globe du meilleur film étranger en 1967, film moderne pour les années 60, on rentre ici dans l’intimité et les pensées les plus profondes des personnages.

3 – L’aventure c’est l’aventure – 1972

“Les banques n’étant plus d’un rapport assez lucratif, cinq truands décident de se recycler en enlevant des personnalités. Le premier sur la liste n’est autre que Johnny Hallyday.”

On suit ici cinq copains dont la camaraderie dans la vie ressort à l’écran. L’histoire en elle-même n’est pas ce qui prévaut dans le film, on y préfère le cynisme et l’humour de Jacques Brel, Aldo Maccione, Charles Denner, Charles Gérard et Lino Ventura.

4 – Les Uns et les Autres – 1981

“De 1936 à nos jours, quatre familles, de nationalités différentes mais partageant une même passion pour la musique, voient leurs destins marqués par la Seconde Guerre mondiale.”

Comme l’affirme Lelouch, ce n’est pas une comédie musicale mais un film musical. Une musique comme pour oublier les douleurs de la guerre et qui rassemble finalement ces générations et ces vies que tout oppose. Des histoires pleines d’amour et de tolérance et un final magnifique qui marquera l’histoire du cinéma, avec une chorégraphie de Maurice Béjart sur le Boléro de Ravel.

5 – La belle histoire – 1992

“Grande aventure et examen à la loupe d’un coup de foudre entre deux individus qui se sont rencontrés et aimés voilà deux mille ans. Seulement, à notre époque, leur amour est resté aussi intact. Deux mille ans de galère pour une seconde d’éternité.”

Un film étrange mais subtilement bon qui nous fait réfléchir sur la réincarnation, l’amour et la mort. Il présente également une jolie comparaison avec les abeilles et leur mode de vie, ainsi qu’une parfaite analyse d’Hubert Reeves sur l’optimisme.

6 – Hasards ou coïncidences – 1998

“Myriam Lini, une danseuse étoile qui arpente le monde comme une châtelaine, voit sa vie basculer quand elle décide d’avoir un enfant. Elle perd l’homme qu’elle aime et doit accepter de voir sa carrière glisser sur une pente dangereuse. Quelques années plus tard, elle rencontre à nouveau l’homme de sa vie en la personne de Pierre Turi, un habile faussaire. Mais un accident va l’obliger à reconcevoir sa vie…”

Encore une fois, Claude Lelouch parle d’amour. Mais cela va plus loin, comme dans toutes ses créations on n’échappe pas à une remise en question de la vie, de soi et des relations qui nous entourent. Un magnifique film dans lequel Pierre Arditi, Alessandra Martines et Marc Hollogne livrent des performances émouvantes.

7 – Le Courage d’aimer – 2005

“Le Courage d’aimer est le triomphe des autodidactes, des outsiders, de ceux qui n’auraient jamais dû être à l’arrivée. Un chanteur des rues, une voleuse à la tire, une serveuse de bar, une bonne à tout faire, et un camelot charismatique.”

Lelouch dit de ce film : “Entre comédie et tragédie, mon cœur a toujours balancé. C’est ce mélange de genres qui est au cœur de cette fable dont les héros appartiennent tous à des histoires vraies.” Il termine en affirmant qu’il “met en lumière des rencontres entre les personnages. Des rencontres qui peuvent être vues comme une succession de combats. (…) Car chaque face-à-face est une confrontation, amicale le plus souvent, mais une confrontation malgré tout. À chaque fois, il y a un vainqueur et un perdant.”

En effet, Lelouch met ici en image non pas une mais plusieurs histoires, toujours plus touchantes, mélancoliques, et criantes de vérité les unes que les autres. Que les idées qui en ressortent soient heureuses ou malheureuses, on ne peut nier qu’elles font réfléchir.

Articles liés

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”
Art
148 vues

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”

Les aquarelles de Léo Dorfner captivent, fascinent, tant par leur réalisme que par leur beauté. Des gros plans de la peau, des yeux, des mains et de la bouche, interviennent comme capteurs émotionnels et sensoriels que l’artiste met au...

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs
Spectacle
323 vues

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs

A 71 ans, celui qui incarnait Cyrano de Bergerac dans le film de Jean-Paul Rappeneau remonte sur les planches sous la direction du metteur en scène allemand Peter Stein au Théâtre de l’Atelier. Trois courtes pièces de Tchekhov, dont...

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
214 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...