0 Shares 382 Views

Cendrillon en Vaudevilles – Opéra Comique

16 mars 2011
382 Vues
IMG_6156

Grâce à des recherches à la Bibliothèque nationale de France, Pauline Warnier et Hélène Clerc-Murgier ont permis de retrouver des chansons populaires à la mode mêlées à des airs d’opéra de Lully et de Rameau qui complètent le livret des airs de Laruette, secondées par Judith Le Blanc a apporté son concours pour certains vaudevilles. L’ensemble Les Monts Du Reuil a conquis le public en restituant cette musique baroque pleine d’allégresse.

Le conte de Perrault est revisité avec espièglerie et humour : Cendrillon a perdu quelque chose mais quoi ? Si ce n’est que sa pantoufle, ce n’est pas bien grave affirme sa marraine…

Tout le monde est en joie dans ce décor mauresque, les deux soeurs endragéestoutesroses ou bleues sont certaines d’être élues tandis que Cendrillon en saroual rapiécé craint d’être trahie.

Les musiciennes sur scène dialoguent avec les chanteurs et font partie du spectacle. On les voit et on les regarde.

On imagine très bien les tréteaux de la Foire St Germain, les gens attroupés guettant les saillies et les jeux de scène populaires. Tout n’est pas chanté, parfois quelques paroles fusent pour rappeler qu’on est au théâtre et briser la continuité. Comiques de geste, de mots, de situation : tout est là. C’est la farce mais chantée, un petit opéra de poche.

IMG_6027Les deux soeurs ont beaucoup plu : elles sont prêtes à se crêper le chignon quand ce n’est pas Cendrillon qui les décoiffe. La soprano – soeur aînée rugit presque de rage et se dandine joliment en cadence tandis que la cadette tente de séduire le valet du prince, frère aîné de Scapin… Ce dernier a un côté enfant gâté et Cendrillon, cousine d’Agnès de L’École des Femmes, émerveille par sa candeur.

Mais c’est la fée-marraine qui charme le plus. Sa voix rayonne de douceur et de couleurs. C’est un vrai bonheur de l’entendre taquiner la jeune fille. Très orientale dans sa robe rouge et or, elle nous a tous subjugués.

Marie Torrès

Cendrillon en Vaudevilles sera repris :

> le 7 octobre à 20h à l’Imprévu de Saint-Ouen-l’Aumône dans le cadre du festival baroque de Pontoise.

> le 25 novembre à l’opéra de Reims à 14h30 et 20h.

Cendrillon en Vaudevilles

Opéra-comique créé à la Foire Saint-Germain
Ensemble Les Monts du Reuil

14 mars 2011 à 20h

Tarif D : 30, 24, 19, 14, 10, 6€
Durée : 1h30
Salle Favart

Restitution musicale, Hélène Clerc-Murgier, Pauline Warnier
Mise en scène, Judith le Blanc
Conseiller artistique, Juan Kruz dias de Garaio Esnaola
Harmonisation vaudevilles, Emmanuel Clerc
Scénographie, Garance Coquart
Costumes, Valia Sanz
Chef décorateur, Alain Le Mée
Création lumières, Pierre Daubigny

Cendrillon, Eve Coquart
La Fée-Marraine, Armelle Khourdoian
La soeur aînée, Anne-Marie Beaudette
La soeur cadette, Eléonore Lemaire
Azor, Benjamin Alunni
Pierrot, Cécil Gallois

Benjamin Alunni, traverso
Anne-Violaine Caillaux, violon
Mathilde Païs, violon
Marie-Aude Guyon, alto
Pauline Warnier, violoncelle
Hélène Clerc-Murgier, clavecin

Ensemble Les Monts du Rueil

Coproduction : Opéra Comique, Ensemble Les Monts du Reuil, Opéra de Reims, Festival Jean de La Fontaine.
Le décor est réalisé par les ateliers de l’Opéra de Reims

[Visuels :  crédit photos : Georges Boulestreau]

 

A découvrir également sur Artistik Rezo, le ciné-concert George Méliès à l’Opéra Comique.

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
58 vues
Spectacle
58 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
30 vues
Agenda
30 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....