0 Shares 331 Views

Fils de Luxe présente Audius, la plateforme musicale de demain

Dans l’univers du streaming musical, l’une des problématiques majeures est la rémunération des artistes. Aujourd’hui, de nombreuses plateformes prennent la majorité des commissions et les musiciens ne touchent qu’une infime portion de l’achat effectué. Mais Audius est en train de changer la donne. Afin de comprendre un peu mieux le fonctionnement de la plateforme, nous avons échangé avec Fils de Luxe, le duo français s’étant hissé à la 24e  place des “Underground Trends” le temps d’une journée.

Comment avez-vous découvert l’application Audius ?

Romain : On s’était amusés à jouer un peu avec la cryptomonnaie et Aurélien a trouvé celle d’Audius, appelée AUDIO. Il s’est intéressé au projet donc on a téléchargé l’application et on a découvert l’environnement. Ça va faire un ou deux mois qu’on l’utilise. C’est pas mal, on a 700 followers environ, pour 140 sur YouTube, et on cumule beaucoup plus d’écoutes sur un mois. On est également suivi par des gens étrangers, ce qui nous fait un public hors frontières.

Audius promet une rémunération de 90% pour les artistes, alors qu’on est plutôt sur du 12% sur les autres plateformes de streaming. Comment réussissent-ils à générer un profit malgré ça ?

Aurélien :  Audius a miné sa propre cryptomonnaie. Ils possèdent donc 100% de la base de leur monnaie, un peu comme s’ils avaient fabriqué de l’argent. Puis ils ont mis cette cryptomonnaie sur les marchés et elle est aujourd’hui sur des grosses plateformes, comme Binance (ndlr : valeur multipliée par 500 depuis). C’est cet argent qu’ils utilisent pour rémunérer les artistes. En soi, si l’application crashe et que leur monnaie ne vaut plus rien, ce n’est pas très bon pour les artistes. En revanche, si la crypto Audio continue à monter… C’est de l’argent qu’ils ont créé, du coup qui sort un peu de nulle part. C’est une espèce de bulle : ça peut continuer à grimper, mais si ça éclate c’est terminé.

En tant qu’artistes, êtes-vous obligés d’investir à un moment donné ou tout est gratuit ?

Romain : Non, tout est gratuit. Après, c’est le choix de l’artiste de mettre ses sons en téléchargement gratuit ou non. Ils sont en bonne qualité et se téléchargent très rapidement. J’ai fait le test, franchement chapeau !

Sur leur site, ils affirment avoir la meilleure qualité audio de tous les services de streaming, est-ce le cas ?

Aurélien : Il faut des appareils pour mesurer ça, ça dépend du support sur lequel tu écoutes. Sur Spotify, je ne pense pas qu’on verrait une énorme différence. En revanche sur YouTube et sur de grosses enceintes, ça se remarque. Même si tu ne le remarques pas, le son t’agresse moins les oreilles. C’est vraiment bien qu’ils ne compressent pas trop le son car c’est quand même à destination des audiophiles.

Romain : Oui, on s’est fait la réflexion que les sons étaient de meilleure qualité parce qu’ils sont peut-être moins compressés que sur d’autres plateformes. C’est pour ça qu’on peut parfois avoir des écarts entre les sons un peu plus importants que sur YouTube, mais en revanche ça sonne mieux.

Y a-t-il un certain secteur musical plus représenté que les autres ou on peut vraiment trouver de tout sur Audius ?

Aurélien : Comme sur SoundCloud, je pense qu’on va y trouver très peu de vieilles chansons, beaucoup de choses récentes, des contenus originaux postés par les artistes qui font les sons, beaucoup de remixes… et j’ai l’impression que c’est très porté électro.

Romain : En fonction de qui tu ajoutes, tu peux vraiment avoir de tout. Hier, j’ai même eu une chorale de curés, des gens qui récitent des trucs… Mais il y a quand même beaucoup d’électro, de la core, de la trance.

Les artistes sont-ils majoritairement américains ou est-ce bien réparti au niveau mondial ?

Aurélien : Pour l’instant c’est majoritairement américain. Tous les artistes connus qui ont supporté le projet de base comme deadmau5, le principal artiste vedette de la plateforme, ou encore Skrillex, sont américains.

Pensez-vous qu’Audius peut rendre des applis comme Spotify obsolètes ?

Romain : Je pense que oui. SoundCloud peut mettre la clé sous la porte demain. Déjà il faut payer pour uploader un son sur la plateforme, on prend vraiment les artistes pour des guignols. YouTube a intérêt à faire une offre premium moins chère, tout comme Spotify et compagnie. Pour moi c’est terminé, j’ai même envie de supprimer mon profil SoundCloud. Je garde pour l’instant YouTube pour les clips car je n’ai pas trop le choix.

Aurélien : Je pense que le concurrent direct d’Audius ce n’est pas Spotify mais SoundCloud. Le but de Spotify n’est vraiment pas de faire émerger des artistes, ce qui est le cas de SoundCloud. Ce n’est pas de la découverte, c’est surtout pour écouter ce que tu connais déjà. C’est un service différent.

Comment expliquez-vous que l’application ne soit pas plus connue ?

Aurélien : Je suis certain qu’elle va le devenir mais ça demande du temps, c’est la courbe que ça prend. Je pense que le combo musique électronique/cryptomonnaie, pour le moment ça s’adresse à des gens qui sont un peu geeks.

Quels sont les principaux points à améliorer sur l’application selon vous ?

Romain : On ne peut pas télécharger un son sur le téléphone, ni tout partager comme on le voudrait. Ça manque un peu de réglages.

Aurélien : Le point négatif c’est qu’il y a beaucoup d’artistes qu’on ne trouve pas encore sur Audius pour l’instant. Mais c’est aussi dans la construction de l’appli, dans son identité. Il n’y a pas de partie vidéo non plus. Mais il ne faut pas oublier que c’est un projet très récent, il a six mois, donc c’est normal.

Romain : Et puis ils ont encore une marge de progression énorme. Rien que le cours de l’AUDIO ne va pas s’arrêter de croître comme ça.

Le mot de la fin ?

Aurélien : Nous on est super contents car on a eu de très bons résultats en très peu de temps. C’est un peu à l’image de l’application, et ça annonce que du sale. Ça permet aux gens de payer les artistes qu’ils écoutent sans dépenser pour autant, c’est bénéfique pour tout le monde !

Romain : On a deux/trois sons en préparation. On va poster un son dans quelques jours, et on a des choses en réserve qui arrivent. On laisse en général un son une semaine sur Audius avant de le partager sur YouTube, pour inciter les gens à migrer sur cette plateforme.

 

Pour consulter l’actualité musicale de Fils de Luxe en avant-première et découvrir cette plateforme novatrice, c’est juste ici !

Propos recueillis par Clémentine Michel 

Articles liés

5 magnifiques fresques XXL à découvrir sur les quais de Seine à Paris
Agenda
3221 vues

5 magnifiques fresques XXL à découvrir sur les quais de Seine à Paris

À l’initiative de la Communauté Portuaire de Paris et sous la direction artistique de Nicolas Laugero Lasserre, directeur de l’ICART (l’école du management de la culture et du marché de l’art) et cofondateur de Fluctuart, l’exposition Libres ensemble présente...

Un soir avec… Anny Duperey au Théâtre des Mathurins le 14 juin
Agenda
190 vues

Un soir avec… Anny Duperey au Théâtre des Mathurins le 14 juin

Pendant 1h30, une personnalité incontournable se dévoile sur ses secrets d’acteur dans l’intimité et la proximité du Théâtre des Mathurins… Ce lundi 14 juin, c’est le soir d’Annie Duperey. Un entretien mêlant anecdotes et grands souvenirs sur sa carrière, sans...

Rencontre avec HEAD : “Je rêve d’avoir un micro dans les mains et 4000 personnes devant moi”
Musique
157 vues

Rencontre avec HEAD : “Je rêve d’avoir un micro dans les mains et 4000 personnes devant moi”

Un artiste émergeant avec sa propre identité déjà bien ancrée dans la dure réalité du rap. Bonjour, peux-tu te présenter ? De quel univers viens-tu ? Bonjour, je m’appelle Romain. J’ai 18 ans et je suis de Normandie à...