0 Shares 718 Views

Juan Diego Florez – Salle Pleyel

30 mars 2010
718 Vues
dyn002_original_399_600_pjpeg_2625226_4b672167de2b16e257479d4b6aa37af1

 

Qu’on se le dise : Juan Diego Florez est un rossinien pur-sang. Il n’est donc pas étonnant mais réjouissant de voir programmer pour ce récital trois airs provenant de l’Otello du maître italien Rossini. Malgré un début de concert où le ténor semblait ne pas se sentir à son aise lors de son Pria che spunti in ciel de Cimarosa, Florez s’est ensuite plus investi pour offrir deux airs de l’opéra Orphée de Gluck : à la fois rempli d’amour et de tristesse pour Air perdu mon Eurydice et de bravoure et de panache pour L’espoir renaît.


On le reconnaîtra pourtant beaucoup plus dans ces fameux trois airs de Rossini. Il n’y avait qu’à voir le plaisir qu’il prenait à chanter chacun d’entre eux pour s’en rendre compte. On retiendra surtout le dernier air de la première partie Che asciolto, ohime où il excella particulièrement. Dommage que la version piano n’offre pas la même force émotionnelle qu’avec un orchestre, ce que l’on pourra reprocher par ailleurs à ce récital. On aurait ainsi préféré entendre ce concert dans une salle plus appropriée et « intimiste » à l’image du Théâtre des Champs-Élysées.

JuanDiegoFlorez_LaFille
De la Zaruela à l’ami Donizetti


Que s’est-il passé entre la première et la deuxième partie ? C’est en effet comme si un nouveau Florez était apparu sur scène pour interpréter quelques airs tirés de La Zarzuela, ces petits opéra-comiques espagnols. Beaucoup plus à l’aise, le chanteur maîtrise parfaitement sa langue natale reflétant ainsi chez lui cette fraîcheur et cette chaleur du sud.


Alors qu’il vient de triompher dans La fille du régiment de Donizetti à Barcelone, le ténor a choisi pour terminer l’air Pour me rapprocher de Marie qui fut l’un des meilleurs moments de la soirée. On sera plus dubitatif sur l’air Viens gentille dame tiré de La dame de blanche de Boildieu parfaitement interprété mais aux paroles un tantinet mièvre.


Pour terminer, Juan Diego Florez s’est approché du public afin de lui demander son choix pour un bis attendu. C’est finalement l’air de Donizetti La maîtresse du roi qui a été choisi tiré de La Favorite et qui fut judicieusement acclamé.


Juan Diego Florez, quelque peu souffrant, a donc réussi son pari en choisissant ce récital avec piano. L’exercice n’était pas facile et le ténor a su nous présenter une belle démonstration de son talent. On se réjouit alors de le retrouver en juin prochain à l’Opéra de Paris.


Edouard Brane



www.cinedouard.com


 

Juan Diego Flórez – Vincenzo Scalera

Juan Diego Flórez : ténor
Vincenzo Scalera : piano

Programme
Domenico Cimarosa
Extrait du Matrimonio segreto “Pria che spunti in ciel”
Christoph Willibald Gluck
Extraits d’Orphée “Ai perdu mon Euridice” – “L’espoir Renaît”
Gioacchino Rossini
Extraits d’Otello “La Lontananza” – “Le Sylvain” – “Che asciolto, ohime”
Entracte
Reveriano Soutullo et Juan Vert
Extrait de El ultimo romantico “Bella enamorada”
Jose Serrano
Extrait de La Alegria del batallon “El Mismo rey del moro”
Amadeo Vives
Extrait de Dona Francisquita “Por el humo”
Gaetano Donizetti
Extrait de la Fille du régiment Pour me rapprocher de Marie
François-Adrien Boieldieu
Extrait de La Dame blanche “Viens gentille dame”

 

Juan Diego Florez chante dans La Fille du régiment de Donizetti l’air Pour me rapprocher de Marie dans une mise en scène de Laurent Pelly.
{youtube width=”420″ height=”335″}6LfKLhXV-FM[/embedyt]

 

Lundi 29 mars 2010 à 20h


Tarifs à l’unité
Catégorie 1 : 110€
Catégorie 2 : 80€
Catégorie 3 : 60€
Catégorie 4 : 35€
Catégorie 5 : 10€

Voir le programme sur Artistik Rezo de la Saison 2010-2011 Salle Pleyel
Renseignements et Réservations : 01 42 56 13 13

Salle Pleyel

252 Rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

www.sallepleyel.fr

Articles liés

Découvertes circARAssiennes : rencontre avec Antoine Rigot de la compagnie “Les Colporteurs”
Spectacle
20 vues

Découvertes circARAssiennes : rencontre avec Antoine Rigot de la compagnie “Les Colporteurs”

En 1996, Antoine et sa compagne Agathe décident de créer leur propre compagnie “Les Colporteurs”. Pour vivre l’aventure jusqu’au bout et présenter au plus juste leur vision du cirque, ils construisent le chapiteau de leurs rêves et y produisent...

“Normal People” : une série remarquable
Cinéma
57 vues

“Normal People” : une série remarquable

Sortie il y a un an sur Starzplay, Normal People est une série télévisée tirée du roman éponyme de Sally Rooney, bestseller aux Etats-Unis dans les mois qui ont suivi sa sortie en 2018. Elle a été réalisée par...

SCAD présente “Notre ami, Pierre Cardin”, une rétrospective à découvrir jusqu’au 3 septembre
Agenda
64 vues

SCAD présente “Notre ami, Pierre Cardin”, une rétrospective à découvrir jusqu’au 3 septembre

Par un hommage élégant à l’esprit indomptable du légendaire créateur Pierre Cardin (1922–2020), SCAD présente une ode à cette vie remarquable et à l’héritage durable d’une force révolutionnaire dans le domaine de la mode. Au cœur d’une installation évoquant...