0 Shares 2020 Views

Pourquoi Taylor Swift ressort-elle ses anciens albums ?

Angèle Buf 29 novembre 2021
2020 Vues

Taylor Swift - Red Promo Photo by Beth Garrabrant (via @taylorswift13)

Après avoir surpris ses fans avec 2 albums en 2020, Folklore et Evermore, dans lesquels Taylor Swift se réinvente et prouve ses talents de compositrice, l’artiste réenregistre et ressort ses anciens albums, notamment Fearless, sorti en 2008 puis Red, sorti en 2012.

Parmi les raisons principales de ces rééditions, les questions judiciaires sont centrales. En effet, la chanteuse a été dépossédée de ses droits d’exploitations sur ses 6 premiers albums, c’est-à-dire, Taylor swift, Fearless, Speak Now, Red, 1989 et Reputation, qu’elle a pourtant écrits, composés et interprétés.

En 2019, le label Big Machine Record, avec lequel elle a sorti ses 6 albums, est racheté par l’entrepreneur Scooter Braun, via son entreprise Ithaca Holdings. Le producteur, maintenant propriétaire des enregistrements touchait alors sur ces albums, des droits sur chaque diffusion, chaque stream. Il tente même de l’empêcher de jouer les titres, et touche, encore une fois, des droits quand elle les joue.
En 2020, Scooter Braun revend les droits, à l’insu de la chanteuse américaine, à un fonds d’investissement, l’entreprise Shamrock Holdings, pour 300 millions de dollars.

Taylor s’est alors battue pour pouvoir retrouver ses droits sur ses propres musiques ; un accord lui avait été proposé dans lequel elle était autorisée à racheter la propriété de ses albums, en échange d’une clause de confidentialité dans laquelle la chanteuse était interdite de dire du mal du producteur, ce qui était inconcevable pour elle.
Lorsque ses droits ont été revendus, un second accord lui a été proposé mais l’implication de Scooter Braun a mené à un nouveau refus de la part de Taylor Swift.
Elle a alors choisi de réenregistrer ses albums avec le label Republic Records, afin “de permettre aux fans d’écouter les albums, sans se sentir coupable d’enrichir Scooter”.

Ces deux nouveaux albums et les trois prochains, lui permettent ainsi de se détacher de son ancien label et de cette affaire, sans pour autant abandonner ses anciennes musiques.

 

De plus, cela lui permet de sortir des musiques, prévues sur l’album initial, qui n’avaient finalement pas pu être dessus. Ces titres-là, Taylor l’explique sur le plateau de Late Night with Seth Meyers, avaient gardés pour des albums ultérieurs, puis ne leurs correspondaient finalement pas, puis ne correspondaient plus du tout à aucun album car ils appartenaient à celui pour lesquels ils avaient été écrits. La réédition est donc un bon moyen de sortir et faire connaitre ces musiques-ci qui avaient été oubliées.

Les rééditions permettent également une version différente des titres de Taylor Swift, car elle les enregistre avec une voix beaucoup plus mature.

Red Taylor’s version, est un album de 30 morceaux, sur 4 vinyles, dans lequel Taylor Swift réenregistre les versions originales des morceaux de Red, sorti en 2012, sous Big Machine Record, certifié 7 fois disque de platine et s’étant vendu à plus de 7 millions d’exemplaires aux États-Unis.

Mais la chanson tant attendue, c’est la version originale de 10 minutes de All Too Well. Taylor explique sur le plateau du Tonight Show de Jimmy Fallon, quelques minutes avant la sortie de l’album, qu’à sa sortie en 2012, il s’agissait de sa musique favorite de l’album, mais celle-ci n’avait pas été retenue en tant que single. Alors avec sa réedition, elle a décidé de sortir la première version, écrite lors d’une répétition du Speak now tour.
Elle explique qu’elle est arrivée ce jour-là, très triste, qu’elle a pris sa guitare et a commencé a chanter tout ce qu’elle ressentait, et que son groupe de musique a suivi : cela aurait duré 10-15 minutes. L’ingénieur son avait bien enregistré cette improvisation ; lors de son enregistrement officiel, All Too Well a été raccourcie à 6 minutes pour mieux coller aux standards. Red Taylor’s Version était l’occasion parfaite pour Taylor de sortir la version originale.

Après avoir montré ses talents de compositrice singulière, performeuse incroyable, actrice et bien sûr interprète, elle se lance également dans l’écriture et la direction d’un court-métrage pour la première fois, dans lequel elle caste Dylan O’Brien et Sally Sink, pour illustrer All Too Well, et raconter d’une autre manière cette déchirante histoire d’amour.

Angèle Buf

Articles liés

Frac de Marseille : des artistes engagés, dans un écrin de Kengo Kuma
Art
259 vues

Frac de Marseille : des artistes engagés, dans un écrin de Kengo Kuma

Le Frac (Fonds régional d’art contemporain) Provence-Alpes-Côte d’Azur inaugure le nouveau projet de la directrice Muriel Enjalran par l’invitation de trois artistes avec un focus sur le Portugal et la présentation d’un court-métrage. La collection est composée de plus...

“America Latina”, le nouveau film des Frères d’Innoncenzo
Agenda
117 vues

“America Latina”, le nouveau film des Frères d’Innoncenzo

America Latina, nouveau film des Frères d’Innoncenzo, sortira en salle le 17 août 2022. Massimo Sisti est dentiste. Il a tout ce dont il pouvait rêver : une sublime villa et une famille aimante. Mais un évènement va bouleverser...

Le géant Elektric Park Festival revient pour une 12e édition les 3 et 4 septembre !
Agenda
128 vues

Le géant Elektric Park Festival revient pour une 12e édition les 3 et 4 septembre !

Le géant Elektric Park Festival revient en grande pompe les 3 et 4 septembre prochain sur l’île des Impressionnistes. Etienne de Crécy, Vladimir Cauchemar, Arnaud Rebotini, Mr. Oizo, Vortek’s… plus d’une centaine d’artistes sont prévus sur 5 scènes pour...