0 Shares 2339 Views

Rencontre avec les membres de Radio Sofa

Pascaline Lebreton 6 février 2022
2339 Vues

© Seb Hoa

Créée durant le confinement, cette webradio compte aujourd’hui 7 membres. Plus qu’une simple webradio, Radio Sofa est aussi un collectif aux multiples projets qui organise notamment des événements et des soirées à Paris. Retour sur les origines de ce collectif si singulier avec quatre de ses membres, ainsi que leurs différents projets à venir.

Quelles sont les raisons qui vous ont motivés à vous lancer dans ce projet ?

Valentin G : Le projet est né dans le contexte du confinement. L’idée était de partager du son à un moment où le monde de la nuit fermait ses portes. On souhaitait continuer à écouter de la musique, faire vivre la scène en invitant des artistes, des collectifs, des labels…

Valentin S : Au départ, ce projet s’adressait à nos amis et nos proches. On ne savait pas quelle portée il allait avoir. Cette radio, c’est aussi une passion commune pour la musique. Tout a commencé avec une playlist collaborative sur YouTube, puis le projet a évolué au fur et à mesure.

Quelles sont vos influences musicales et comment se retranscrivent-elles sur la radio ?

Timothée : J’écoute régulièrement du jazz à la radio et toutes sortes de musiques électroniques en streaming et sur vinyle. La webradio diffuse un spectre assez large de genres musicaux, tout en gardant une ligne artistique. Globalement, on y retrouve une ambiance qui fait référence au slogan de la radio : “À écouter assis et debout”. Il y a donc tout un pan assez calme, acoustique ou électronique, parfois même planant ou lounge. Et à l’inverse, on retrouve également des musiques à écouter debout, plus énergiques et dansantes. J’aime beaucoup apporter mes musiques sur la programmation mais aussi découvrir de nouvelles musiques. Récemment par exemple, j’ai fait des recherches sur le funk du Cameroun ou l’éthio-jazz d’Éthiopie, et cela grâce aux émissions que nous avons mises en place, telles que “Sofafrica” ou “Canapé bleu”.

Noé : L’important c’est de sortir de sa zone de confort, c’est très excitant et enrichissant. Ça nous permet de découvrir de nouveaux styles et d’élargir nos connaissances musicales, notamment grâce aux podcasts ou aux semaines thématiques que l’on produit et diffuse. Au départ, la radio était très influencée par les goûts et les styles de chacun. Aujourd’hui, elle l’est plus par les artistes invités, ce qui est un véritable enrichissement.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les différents projets qui existent au sein de Radio Sofa ? 

Valentin G : Tout d’abord, on a une base de musique que l’on diffuse 24h/24 et 7j/7, selon des programmes pensés à l’avance. Chaque semaine, on invite aussi des artistes à se produire sur la radio. De plus, une quinzaine de résidents nous proposent mensuellement un podcast que l’on diffuse.

Timothée : De mars à octobre 2021, nous avons planché sur une compilation “Conviviale”. Il s’agit d’une quinzaine de morceaux enregistrés sur cassette. Ils ont tous été produits par les artistes qui sont passés sur la webradio. J’ai moi-même composé un morceau, Sofa Suntan, à retrouver sur SoundCloud. Depuis plus d’un an, je travaille également sur un nouveau site web, que nous avons voulu rendre plus vivant et humain. Une sorte de plateforme complète qui reflèterait mieux tout le travail accompli par les 7 membres de Radio Sofa.

Noé : En plus de la partie musicale de la radio, il y a tout un côté “events”. Les gens veulent retrouver l’identité Radio Sofa en soirée. J’adore cette nouvelle dimension, rencontrer les auditeurs sur le dancefloor. Nous organisons régulièrement des événements dans des lieux originaux comme les tiers-lieux Mains d’Œuvres et La Cité Fertile, ou dans des bars dansants (Les Disquaires par exemple). Je m’occupe également du pôle “merch”. L’objectif est de produire une collection de vêtements à notre image, en série limitée, sur la base de l’upcycling. Le but est de proposer un projet complet avec des objets, des moments, de la musique, autour d’une même identité.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres webradios ?

Valentin S : Je dirais principalement le côté transversal des activités. Au niveau musical, on se différencie par une proposition éclectique et rare. Il y a également le fait de pouvoir aussi bien écouter la radio au réveil que le soir pour danser entre amis.

Quels sont les projets à venir au sein de Radio Sofa ?

Noé : On souhaite passer à la vitesse supérieure et organiser de plus gros événements, avec une programmation qui met en avant les artistes de la radio. L’objectif est d’apporter quelque chose de nouveau et de différent à la scène parisienne existante. On souhaite aussi diversifier les supports pour retranscrire au mieux l’identité Radio Sofa.

Retrouvez Radio Sofa sur les ondes 24h/24.

Propos recueillis par Pascaline Lebreton

Articles liés

« Cabaret » : le célèbre musical s’installe au nouveau Lido2Paris
Spectacle
161 vues

« Cabaret » : le célèbre musical s’installe au nouveau Lido2Paris

La célèbre pièce de Joe Masteroff et John Kander s’installe sur la nouvelle scène du Lido2Paris, inaugurée dans la mise en scène de Robert Carsen. Ambiance de cabaret berlinois, danseurs enfiévrés et comédiens formidables, la troupe anglaise enflamme les...

« Kontakthof » de Pina Bausch : une entrée au répertoire de l’Opéra de Paris très réussie
Spectacle
631 vues

« Kontakthof » de Pina Bausch : une entrée au répertoire de l’Opéra de Paris très réussie

Après Le Sacre du Printemps et Orphée et Eurydice, voici la pièce emblématique de la chorégraphe allemande, créée en 1978, qui fait son entrée au Palais Garnier avec une trentaine de jeunes danseurs à la personnalité marquante. Talent, théâtre et...

Auren en duo avec Jeanne Cherhal sur le titre “Vivante”
Agenda
132 vues

Auren en duo avec Jeanne Cherhal sur le titre “Vivante”

Auren nous dévoile un nouvel extrait de son troisième album Il s’est passé quelque chose, attendu pour le 20 janvier 2023. Après “Au Bord de la Nuit”, la chanteuse nous présente “Vivante”, en duo avec Jeanne Cherhal.  “Vivante” célèbre...