0 Shares 1020 Views

A Little Night Music – Théâtre du Châtelet

17 février 2010
1020 Vues
A Little Night Music - Théâtre du Châtelet

A Little Night Music - Théâtre du Châtelet::

Inspirée d’un film d’Ingmar Bergman, Sourires d’une nuit d’été, lui-même marqué par la comédie de Shakespeare, Songe d’une nuit d’été, cette comédie musicale, écrite et composée par Stephen Sondheim, raconte l’histoire de trois générations et de couples mal assortis.

 

La scène est en Suède : l’avocat Fredrik Egerman est marié depuis onze mois à une jeune fille de 18 ans, sur laquelle il n’a pas encore pu poser les mains. Alors qu’il retrouve son amour de jeunesse, l’actrice Désirée Armfeldt, il prend la mesure de ce qu’il a perdu. Celle-ci a un amant, un dragon jaloux qui trompe allègrement sa femme mais ne supporte pas d’être trahi. Les couples se font et se défont sous l’oeil moqueur de la mère de Désirée, Leonora, magistralement interprétée par Leslie Caron, saluée d’une ovation lors de son entrée en scène.

 

A Little Night Music - Théâtre du ChâteletCe chef-d’oeuvre de la comédie musicale, trop mal connu en France, contient tous les ingrédients d’un succès à la mode de Broadway : de superbes chansons, un livret merveilleusement écrit, des costumesmagnifiques, un décor particulièrement réussi – des couleurs chaudes, qui évoquent avec douceur la nuit d’été suédoise –, et une belle distribution. On regrettera que Greta Scacchi ne chante pas tout à fait aussi bien qu’elle ne joue : son interprétation du standard Send In The Clowns laisse à désirer, même si son jeu est d’une grande qualité sur ce morceau chargé d’émotion. Lambert Wilson trouve le ton juste en avocat refusant de vieillir, et Leslie Caron porte toute la dignité d’une vieille dame trop sage.

 

Mais cette pièce est plus qu’une agréable comédie musicale. Elle ose des allusions plus que marquées au sexe, à la mort, aux marques de l’âge alors que les personnages vieillissants se retournent sur les années passées. Cette émotion est mêlée d’une ironie piquante, de scènes de franches comédies ou de morceaux plus cyniques. Sondheim utilise toute la palette des sentiments avec grâce et dextérité.

 

Finalement, alors que l’on applaudit la troupe, le sourire aux lèvres, un mot vient à l’esprit : magique. Cette comédie musicale est magique, et l’on croit les mots de Leslie Caron alors qu’elle raconte à sa petite-fille que la nuit suédoise sourit trois fois : une première fois aux jeunes gens, la deuxième aux fous et la troisième aux vieillards. Elle a certes souri au public du Théâtre du Châtelet, enchanté.


Audrey Chaix

 

 

A Little Night Music

D’après le film d’Ingmar Bergman, Sourire d’une nuit d’été
Musique et paroles de Stephen Sondheim
Mise en scène de Lee Blakeley
Livret de Hugh Wheeler
Avec Leslie Caron, Greta Scacchi, Lambert Wilson, David Curry, Rebecca Bottone

Six représentations jusqu’au 20 février 2010

Tous les jours à 20h
Durée : 3h avec entracte
Tarifs : de 20 à 95€
Réservations au 01 40 28 28 40

Théâtre du Châtelet
1, place du Châtelet
75001 Paris
M° Châtelet (lignes 1, 4, 7 et 14)

www.chatelet-theatre.com

[Visuel : © Marie-Noëlle Robert – Public Domain]

Articles liés

La Source des Saints – Théâtre de Gennevilliers
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

La Source des Saints – Théâtre de Gennevilliers

Avec un sens aigu de l’épure, Michel Cerda fait résonner toute la singularité de la langue de John Millington Synge dans cette fable à la cruauté savamment grinçante… Martin et Mary vivent dans la douceur, au croisement des routes. Ils sont pauvres, laids,...

Rétrospective Youssef Chahine à la Cinémathèque
Cinéma
249 vues
Cinéma
249 vues

Rétrospective Youssef Chahine à la Cinémathèque

La Cinémathèque Française rend hommage à ce grand réalisateur, à l’occasion du dixième anniversaire de sa disparition. Une exposition fort intéressante, à la croisée des cultures orientales et occidentales. Nous sommes au Musée du Cinéma, au premier étage de la Cinémathèque Française. Un...

Judy Hill : « Roberto nous a donné, à nous les Noirs, ce que nous n’avions jamais eu : une voix. »
Cinéma
400 vues
Cinéma
400 vues

Judy Hill : « Roberto nous a donné, à nous les Noirs, ce que nous n’avions jamais eu : une voix. »

À l’occasion de la sortie de son documentaire, « What you donna do when the world’s on fire ? », une plongée dans le quotidien brutal d’une communauté noire du Sud des États-Unis, le réalisateur Roberto Minervini et Judy Hill, la protagoniste principale, ont...