0 Shares 697 Views

CHE MALAMBO : un ballet rythmique et sensuel

La compagnie argentine Che Malambo s’empare de Bobino jusqu’au 21 avril 2019 pour présenter un spectacle virtuose et exaltant à Paris.

Une tradition issue de la Pampa argentine

Le Malambo puise ses origines dans la tradition des Gauchos, ces cavaliers qui gardent les troupeaux dans les grandes plaines. Armés de bombos (tambours en bois et en peau) et de boleadoras (lassos munis de boules de bois aux extrémités) qui leur permet d’exercer leur métier et de se faire entendre dans la Pampa, c’est petit à petit que ces cavaliers ont transformé ces outils initialement de travail en instruments de percussions. Les Gauchos devenaient des malambistes*.

Le Malambo est un art, une danse individuelle à l’origine exclusivement masculine. Sous forme de battles, les hommes s’affrontent dans un duel enflammé de zapateados** puissants avec une technicité spectaculaire. Le premier lance une question musicale et rythmique, l’autre doit y répondre en complétant ce rythme. Ce dialogue effréné est la base d’une compétition virile, jusqu’à l’abandon de l’un d’entre eux. Celui qui manquera d’inspiration aura perdu.

Ces danseurs mi-hommes mi-chevaux sont des artistes complets. Ils excellent aussi bien à la guitare qu’aux percussions et maitrisent à la perfection le répertoire folklorique du chant argentin.

« A provoqué un tonnerre d’applaudissements !!! » The New York Times

Un spectacle électrique et virtuose

Gilles Brinas, directeur artistique et chorégraphe à l’initiative de ce projet, est un artiste réputé qui a travaillé dans de prestigieuses compagnies, notamment au Ballet de l’Opéra de Lyon et au Ballet du 20e siècle de Maurice Béjart. A propos de ce spectacle, celui-ci dit : « Che Malambo c’est un projet un peu fou. C’est la rencontre improbable d’un folklore bien assumé avec un public étranger ignorant tout de ce sujet si particulier et sensible. C’est là où le local perd ses murs ». De Londres à New York en passant par Berlin, Che Malambo a su, depuis sa création, trouver son public et tourne dans le monde entier.

Les 12 artistes que nous aurons le plaisir de voir évoluer sur la scène de Bobino ont presque tous remporté d’importants concours de Malambo en Argentine. Certains d’entre eux même sont des champions nationaux de la discipline. Ils sont par ailleurs tous régulièrement invités à se produire dans les festivals les plus renommés du pays.

Au-delà de la virtuosité et de l’exubérance des pas, des gestes et des chants, l’expérience Che Malambo nous fera découvrir un art d’une très grande sensibilité.

* Danseurs de Malambo

** Technique de frappe des pointes et des talons en danse hispanique

Emma Bergounioux

Articles liés

Ce week-end à Paris… du 24 au 26 mai
Agenda
223 vues
Agenda
223 vues

Ce week-end à Paris… du 24 au 26 mai

Vous avez passé une bonne semaine ? Soyez prêts à passer une très bonne fin de semaine ! L’équipe Artistik Rezo vous a réservé un cocktail d’idées pour ce dernier week-end de mai… Vendredi 24 mai Une touche jazzy...

A Sète, le K-Live s’expose aussi au Réservoir !
Agenda
187 vues
Agenda
187 vues

A Sète, le K-Live s’expose aussi au Réservoir !

Pour cette nouvelle édition, le K-Live et le Réservoir s’associent dans le cadre d’une exposition dédiée à l’art urbain, présentant une vingtaine d’artistes. Cette exposition débutera en parallèle du festival, et sera visible du 5 juin au 28 juillet...

Quai 36 à Versailles
Art
488 vues
Art
488 vues

Quai 36 à Versailles

Dans la cité HLM Bernard de Jussieu à Versailles, la maison de production d’art urbain Quai 36 s’associe à Eiffage construction et Versailles habitat pour orchestrer la réalisation de fresques sur des murs pignons. Neuf artistes internationaux s’y succéderont...